EXPLORARMI BIBLIOTECA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Hogar y Jardín
Côté SudCôté Sud

Côté Sud No. 177

D'une bastide provençale à un riad marocain, d'une ballade en Amérique à un savoir-faire italien, Maisons Côté Sud vous ouvre les portes d'un art de vivre ensoleillé et enchanteur.

País:
France
Idioma:
French
Editor:
Cote Maison SAS
Leer Máskeyboard_arrow_down
SUSCRIBIRSE
US$ 29,88
6 Números

EN ESTE NÚMERO

access_time2 min.
l’édito

Donner la place et la parole aux acteurs du paysage créatif, tous porteurs d’expériences, de projets, d’énergies nouvelles. Comme Myriam Peres, étudiante en design, qui dessine « Jardin d’hiver ». Il faut voyager pour agrandir la vie », dixit Jules Renard, il faut semer une idée et la regarder grandir… Plus que jamais donner la place et la parole aux acteurs du paysage créatif, tous porteurs d’expériences, de projets, d’énergies nouvelles. Tous partant à l’aventure d’eux-mêmes, repoussant au plus loin leur propre ligne d’horizon. Comme Myriam Peres, étudiante en design, qui dessine « Jardin d’hiver », projet gagnant du concours Cinna dans la catégorie outdoor et développe un imaginaire alliant usage et paysage, comme l’artiste Daphné Corregan qui travaille la terre en très grand, comme aussi l’architecte Jean Nouvel qui imagine…

access_time4 min.
empreintes végétales

Poétesse, photographe, passionnée de botanique et d’histoire de l’art, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès embrasse ses multiples expériences créatives comme un mode de vie. Elle se fait connaître en 2017 pour son recueil de poésie Hortus Conclusus, les litanies du jardin, composé de plus de 650 quatrains dédiés à des végétaux et préfacé par le parfumeur Jean-Paul Guerlain. Mais c’est au cours de l’écriture de son premier roman, L’Anglaise d’azur, consacré à la botaniste Anna Atkins, que la jeune écrivaine se lance en autodidacte dans l’art du cyanotype. Fille du grand chimiste britannique John George Children, Anna Atkins, pionnière de la photographie, réalisa plus de mille cyanotypes. Pour comprendre la démarche de son héroïne, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès se met à étudier cette technique de photographie alternative. La cyanotypie est une…

access_time6 min.
paysages créatifs

ROSE DES SABLES Conçu par Jean Nouvel et construit autour de l’édifice historique, qui abritait le musée du Patrimoine, la résidence de la famille royale et le siège du gouvernement, le Musée national du Qatar déploie ses ailes sur la péninsule du golfe Persique. Sa vision et ses aspirations pour demain reposent sur une lecture des collections chronologiques qui incarnent l’héritage culturel du pays. Sur une superficie de 52 000 mètres carrés, l’architecture minérale évoque la géologie du pays. «Le Qatar a des liens profonds avec le désert, sa flore et sa faune, ses populations nomades et ses longues traditions. Pour refléter toutes ces dimensions, j’avais besoin d’un élément symbolique. C’est ainsi que j’ai pensé à la rose des sables…», souligne l’architecte. Avec ses grands disques incurvés et entrelacés couleur…

access_time2 min.
robots vitaminés

access_time3 min.
fibre contemporaine

Au départ, designer, Gauthier Surelle s’est formé à la menuiserie à l’école exigeante des Compagnons du devoir. Il crée une première entreprise, Gauthier & Co, en 2009, puis, en 2017, Ulto éditions, éditeur de mobilier et d’agencements signés et réalisés en bois de pays. Ulto: un nom qui sonne comme un manifeste, mélange des mots « utopie » – la recherche d’un idéal – et « ultime » –ce qui reste quand on a supprimé le superflu. C’est en effet la quête patiente de l’épure qui sous-tend la philosophie de l’entreprise, installée à Nîmes. Inspiré par les mouvements utopistes et idéalistes du début du XX siècle (De Stijl aux Pays-Bas, Bauhaus, et école d’Ulm en Allemagne...), Gauthier se veut aussi l’héritier d’un savoir-faire séculaire: «Nos collections proposent une version contemporaine…

access_time2 min.
joli bazar en famille

À l’image de ses fondatrices, Aussih pétille d’énergie. Déjà créatrices de Maison Madeleine – des coussins de velours aux élégantes passementeries –, Audrey Colombani et Jessie Hessmann concentrent mille vies en une. Si la première, à la tête d’un cabinet d’assurances, conduit également des projets architecturaux, la seconde, chargée de communication, dirige désormais son agence événementielle. Ensemble, elles ont repensé une ancienne imprimerie de 250 m pour incarner la liste de leurs envies. «Nous partageons la vision commune d’un espace de décoration en mouvement, à la fois accessible et exclusif, porté par l’échange et la transmission.» Sous ses airs de maison de village, Aussih s’ouvre sur un premier espace éphémère, dont les scénographies valsent en fonction de thématiques et des saisons, «surfing spirit», «sweet home and karma»… S’enchaînent d’autres propositions…

help