Le Chasseur Français

Le Chasseur Français HS No. 97

Chaque mois, retrouvez des reportages et des conseils pratiques concernant la chasse, la pêche, le jardin. Et en plus, des petites annonces classées au service de nos lecteurs.

Leer Más
País:
France
Idioma:
French
Editor:
Reworld Media Magazines
Periodicidad:
Monthly
US$ 3,13
US$ 26,71
12 Números

en este número

6 min.
la onzième bécasse – 1988

Les êtres « hors série » m’ont toujours attiré et Jean-Claude Labret n’est certes pas un modèle courant. Tout au long de sa vie, son métier dans le créneau si particulier de la publicité du cinéma n’avait pu satisfaire son appétit féroce d’activité, appétit qu’il compensait allègrement dans ses rapports avec la gent féminine, la fête et la chasse. Petit, mince, incisif, nerveux, il émanait de lui une volcanicité qui le poussait à rester actif quoi qu’il advienne. Marié très jeune, il évoluait depuis parmi les plus inextricables intrigues sentimentales avec l’agilité et la détermination de l’anguille retrouvant ses Sargasses natales. J’aime bien Jean-Claude et son aspect bougon, ses débordements, sa soif de vivre. Les années, mais surtout des petits problèmes de santé certainement dus à ses excès, ont doucement…

8 min.
bécasse… mes chiens, le feu sacré! 2006

À la Toussaint, jour des morts, il est de tradition que Dame Bécasse rende à nos forêts sa première visite. Les prêtres de son culte, blasés des autres aventures, et qui se targuent du nom de bécassiers, répondent du fond du cœur « présents » à cette invite qu’ils attendent depuis si longtemps… Quand la terre et le ciel se rejoignent, fouettés par la triste pluie de novembre, quand chaque feuille gorgée d’eau déverse entre col et chemise sa cargaison de froidure, voici enfin venu le temps de partir en quête de la bécasse de la Toussaint. Afin de disposer d’une longue journée à lui consacrer, nous déjeunons vers les 9 heures avec Michel d’un copieux casse-croûte. À l’instant où ma main efface la buée sur la vitre de l’automobile, je…

6 min.
la vie est là, simple et tranquille – 1967

Pour fêter cette fin d’année de 1967, nous avons décidé, avec mes amis et complices, de réveillonner en Sologne dans notre rendez-vous de chasse de Vœurs. Il est vrai que le 31 décembre, qui tombe un dimanche, nous donne la possibilité de passer deux jours à chasser gros et petit gibier. Notre petit groupe est au complet, excepté Raymond qui est resté à Paris, cloué au lit par une méchante grippe. Nous sommes donc sept chasseurs, accompagnés de nos épouses et enfants, à attendre les douze coups de minuit pour nous souhaiter la bonne année. Notre repas, composé en partie de bécasses et croûtons en plat principal, a été grandiose. La fatigue de ces deux jours commence à se faire sentir, et, vers les 11 heures, certains aimeraient bien aller…

7 min.
la jaunisse de « fifrelin » – 1973

Ce jour-là, il pleuvait, et il faisait froid. Le sol glaiseux s’attachait aux bottes, l’eau ruisselait des branches. Dans cette grisaille mélancolique d’arrière-saison, l’aspect de la forêt de Courcy, dans l’Aisne, me semblait encore plus sauvage qu’à l’accoutumée. Furtivement, je pensais que ce n’était vraiment pas un temps à rester poster pendant des heures. Je gagnais à grands pas mon affût situé en limite de notre territoire, juste avant le début de la battue qui n’allait pas tarder à démarrer. Placé sur une refuite je n’avais aucun voisin, ce qui me laissait la possibilité de circuler si cela s’avérait nécessaire. Derrière moi, une grande plaine garnie de buissons séparait un autre massif forestier réputé fameux, sur lequel se dirigeaient de nombreuses refuites de grands animaux. Long coup de trompe, je…

6 min.
ce n’était pas le jour – 2000

La chance, cette maîtresse versatile, nous accompagne tout au long de notre vie. Vérité qu’a pu constater mon fils Martial au cours de cette journée de chasse… Le temps de ce matin de janvier reste incertain. De gros nuages sombres et lourds, chargés de pluie et de neige, défilent bas dans le ciel. Une journée de chasse d’arrière-saison en compagnie d’un bon copain, c’est un privilège que Martial apprécie de plus en plus. Comme lui, Manuel, son compère, est un passionné de bécasses, qu’il chasse, par éthique, au calibre .28. Malheureusement, il semble bien que les « mordorées » aient quitté la Sologne pour s’en aller rejoindre des contrées plus clémentes. Malgré cela, les deux amis ont décidé de se mettre en quête des rares bécasses, légères et inapprochables, qui ont…

6 min.
un cerf particulièrement irascible – 1997

Il y a de ça plusieurs années, nous avions loué, avec un groupe d’amis amoureux des chiens courants, un territoire en forêt domaniale de Tronçais pour y chasser le sanglier et le chevreuil. Les cerfs étaient réservés pour la chasse à courre, ce qui m’allait très bien, car j’ai toujours répugné à tirer ce bel animal en battue. La forêt de Tronçais est magnifique. Ses chênes, aux fûts bien droits et à l’écorce fine, ont la réputation d’être parmi les plus beaux de France. Couvert de brandes, de genêts et de taillis, ce territoire n’était percé par aucune allée, ni layon, sauf un dégagement sous la ligne à haute tension qui le traversait dans toute sa largeur. Nous avions découplé ce jour-là huit griffons nivernais, et nous chassions à la…