Le Chasseur Français

Le Chasseur Français No. 1484

Chaque mois, retrouvez des reportages et des conseils pratiques concernant la chasse, la pêche, le jardin. Et en plus, des petites annonces classées au service de nos lecteurs.

Leer Más
País:
France
Idioma:
French
Editor:
Reworld Media Magazines
Periodicidad:
Monthly
US$ 3,13
US$ 26,71
12 Números

en este número

1 min.
l’ide au jerkbait (leurre à bavette)

L’ide est un poisson blanc bagarreur, capable d’atteindre plus de 80 cm. Il rôde le long des roches, des chenaux, des quais dans les petits courants. Souvent présent dans peu d’eau, l’ide mélanote s’alimente de petits poissons que nous imitons avec des poissons nageurs. À l’aide d’un « lancer léger » et d’une tresse très fine, nous utilisons des jerkbaits de 4,5 à 7 cm, imitatifs ou de couleur vive. Le leurre est ramené en linéaire ou avec des saccades dans la ligne, des coups de scion secs appelés « jerks ». Nul besoin de lancer loin, l’ide est bien souvent plan-qué dans les premiers mètres du rivage. Mettez-le au sec en le saisissant par le dos ou à l’aide d’une épuisette, pour éviter de déchirer ses mâchoires très fragiles. Meilleures périodes L’ide…

4 min.
les secrets pour de bons appelants

Avant toute autre chose, jetons un rapide coup d’œil sur le cadre réglementaire. D’autant que, pour une fois, à l’inverse des formalités imposées pour d’autres espèces d’oiseaux migrateurs, les arrêtés ministériels du 1er août 1986 et du 4 novembre 2003, relatifs à l’emploi d’appelants pour la chasse des oiseaux de passage, sont plutôt modérés en ce qui concerne les columbidés. On y trouve néanmoins la liste très précise des départements où «les appelants vivants des espèces de pigeon domestique, ramier (palombe) et colombin» sont autorisés. En revanche, ce sont les chasseurs eux-mêmes qui, au travers des schémas départementaux de gestion cynégétique, imposent par département certaines restrictions en fonction des usages locaux. En clair, mieux vaut rester prudent et consulter le service technique de sa fédération ou les services départementaux de…

1 min.
ragondins

Appâts empoisonnés ☛ Les ragondins gagnent chaque jour du terrain et sont maintenant présents sur la quasi-totalité du territoire métropolitain. Les hivers doux favorisent leur prolifération. Dès les premiers signes de présence détectés (coulées, terriers), il faut intervenir. Dans un premier temps, une pomme déposée dans les cages constitue un appât efficace, mais ensuite, les rongeurs se méfient et, pour réguler les derniers récalcitrants, il ne reste souvent que les appâts empoisonnés, comme les blocs-appâts. Leur utilisation étant interdite en milieu naturel et limitée à l’intérieur de bâtiments ou de dispositifs sélectifs, il faut alors faire appel à un piégeur agréé.…

1 min.
2964 installations en gironde

☛ Une enquête réalisée par la fédération départementale des chasseurs a recensé 2964 installations fixes à la chasse à la palombe en Gironde. Parmi celles-ci: 51 % de palombières au filet, 34 % de palombières pour le tir au posé et 15 % de pylônes pour le tir au vol. Ces palombières sont situées dans trois secteurs: au sud, on trouve essentiellement des palombières au filet avec appelants; dans le secteur est et sud-est du département, se localisent majoritairement les palombières au tir au posé avec appelants; le secteur du littoral, de l’estuaire et de la vallée de la Garonne accueille des pylônes pour le tir au vol. Seize cantons ont interdit le tir au vol avec appelants du 1er octobre au 20 novembre inclus. Cela concerne 62 % des…

1 min.
d’autres champignons indiquent l’apparition des cèpes: vrai

☛ L’hirondelle annonce le printemps tout comme le meunier l’arrivée du cèpe! Le clitopile petite prune (Clitopilus prunulus) apparaît quelques jours avant les cèpes et pousse à proximité. Idem pour la jolie mais toxique amanite tue-mouches (Amanita muscaria) qui partage les mêmes biotopes. Sous les conifères, notre champignon entretient parfois une discrète liaison de courtoisie avec le gomphide glutineux (Gomphidius glutinosus) et une éclosion de rosés-des-prés indique son arrivée en forêt, bien qu’il n’ait avec eux aucune relation de territoire.…

1 min.
“l’état doit prendre ses responsabilités”

☛ “On projette une baisse de niveau et de débit des petits cours d’eau entre 20 et 30 % selon les modèles dans les années à venir. Le gouvernement doit se mobiliser autour d’une ambitieuse politique de l’eau visant à restaurer la continuité écologique du chevelu à la rivière: équiper ou araser les obstacles, prévenir les atteintes physiques et chimiques sur le milieu aquatique, mieux protéger les petits cours d’eau et veiller à ce que cette eau ne fasse pas l’objet d’une appropriation par certaines activités au détriment des autres. Il faut plus d’agents de surveillance sur le terrain, sinon on va vers un désastre écologique.”…