EXPLORARMI BIBLIOTECA
Moda
Marie Claire Fashion Shows

Marie Claire Fashion Shows HS 18

Le look book indispensable des fashion weeks de Paris, Londres, Milan et New York ! A chaque saison, Marie Claire repère les tendances et les modèles qui feront la mode de la saison à venir. A la fois panoramique et sélectif, Marie Claire Fashion Shows donne une vision internationale des défilés et des créateurs qui font la mode.

País:
France
Idioma:
French
Editor:
Marie Claire Album
Periodicidad:
Quarterly
Leer Más
ESPECIAL: Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: DIGITAL40
COMPRAR NÚMERO
US$ 15,23
SUSCRIBIRSE
US$ 25,76
2 Números

en este número

3 min.
édito

PRINTEMPS-ÉTÉ 2020 IL N’Y A PLUS DE SAISONS Durant la semaine de la mode à Paris, comme un pied de nez climatique, des pluies diluviennes se sont abattues sur les défilés qui se tenaient en plein air. Marine Serre, Saint Laurent, Lanvin, Burberry… Tous ont dû composer avec un ciel qui semblait vouloir jouer avec leurs nerfs. En parfaite résonance avec ces intempéries à répétition, le printemps-été 2020 est très habillé, très réchauffé, la saisonnalité est bouleversée. Les manteaux et les pulls épais sont de sortie (Michael Kors Collection, Victoria Beckham, Fendi, Miu Miu…), les trench-coats aussi (N°21, Burberry, Balenciaga…). Sur les têtes, autant de chapeaux de paille que de chapeaux de pluie (Prada, Lanvin). Beaucoup de femmes ont enfilé des chaussettes dans leurs sandales ouvertes ou des bottes de cuir…

1 min.
balenciaga paris

AU PARLEMENT DE LA MODE Dans un décor reconstitué du Parlement européen, Demna Gvasalia propose une collection façon essai anthropologique. Sur le thème du « power dressing », il caricature les puissants de ce monde : trenchs et tailleurs à épaules larges frôlant la dysmorphie, visages comme sculptés par la chirurgie esthétique, manteau inspiration Cruella, imprimé « Balenciaga News » évoquant la puissance des médias. Ces « winners » inquiétants cohabitent avec les « outsiders », comme ce fétichiste en combi intégrale ou cette femme-cagole urbaine, bijoux fantaisie et robe rose malabar. En conclusion, des robes de bal architecturales et monumentales, hommage à Cristóbal Balenciaga, comme un trait d’union passé-présent. FASHION PARLIAMENT In a set made to look like the European Parliament, Demna Gvasalia offers an anthropologic essay of a collection. Exploring the…

1 min.
balmain paris

AUTOBIO-GRAPHIQUE Au coeur du sacro-saint Opéra Garnier, Olivier Rousteing – tout juste dix ans de maison Balmain à son actif – nous parle de sa génération, les années 90. Ouverture de show avec un yin et yang de motifs géométriques noir et blanc, avant une déferlante d’asymétries, de plissés, de rayures, de technicolor, de jeux métalliques… Chaque passage (ou presque) cite une référence : un tailleur demi-pantalon comme les colonnes de Buren, des pois en all-over façon Stéphanie de Monaco, une combinaison Grace Jones et son voile capuche structuré par des épaules larges, des lunettes rétro-futuristes à la Matrix. Oui, l’esthétique est typiquement Rousteing mais il ose tendre vers un récit un peu plus autobiographique. AUTOBIO-GRAPHIC In the heart of the sacrosanct Opéra Garnier, Olivier Rousteing—ten years into his tenure at Balmain—speaks of…

1 min.
blumarine milan

LA VIE EN ROSES Inconditionnelle des motifs fleuris et tout particulièrement des roses, Anna Molinari nous emmène cette saison dans un univers encore plus canaille qu’à l’accoutumée. Dans un florilège de matières soyeuses, vaporeuses, scintillantes, froufroutantes, elle exprime une féminité affirmée. Les imprimés léopard, les damassés fleuris, les dentelles légères, les bouquets japonisants et les paillettes sont autant d’expressions fatales. Et des couleurs, partout. En 43 passages et avec quelques pulls à mantras positifs, Anna Molinari décline son credo : « Souris à la vie et la vie te sourira », et ça nous va. A ROSE-COLORED LIFE As a lover of flower motifs, and especially roses, Anna Molinari takes us with her this season in a world that is even more louche than usual. With this full range of silky, vaporous, shimmering…

1 min.
bottega veneta milan

LE B.A.-BA DE BOTTEGA Deuxième tour de piste pour Daniel Lee, après un premier défilé au succès retentissant. Avec une aisance évidente, le Britannique déroule sa palette créative et fait rayonner la nouvelle esthétique de la maison italienne : de l’épure sophistiquée. Côté textile, des robes lamées et mouvantes, des tops bandanas bicolores noués sur l’épaule, des transparences minimalistes, des shorts boyfriend en cuir… Les coupes sans artifice et les tombés discrets (juste au-dessus du genou) sont éminemment désirables. Côté cuir, le travail de l’Interciatto – tressage de cuir iconique de la maison – s’épanouit sur les sacs et pochettes, sur les chaussures et quelques jupes aussi. Lee imprime sa marque. BOTTEGA’S ABCS A second lap for Daniel Lee, after his first and universally acclaimed show. With obvious ease, the Brit rolls out…

1 min.
burberry londres

DÉFILÉ “ÉVOLUTION”, AMBITION RÉVOLUTION Cette saison, Riccardo Tisci s’émancipe chez Burberry, avec une proposition esthétique affirmée. L’héritage victorien de la maison britannique se confronte à sa relecture street, moins insulaire, plus internationale. Dans une gamme chromatique sobre, il s’empare de classiques (robe trapèze et fourreau, tailleurs-pantalons, chemises…) qu’il agrémente de modernité (zips, volumes oversized, résilles…). Le trench, toujours présent, est décliné en redingote à traîne, strassé en all-over ou encore revisité avec des incrustations géométriques. En globalisant le style, le créateur s’adresse autant aux jeunes générations populaires qu’aux amateurs de la gentry. “EVOLUTION” SHOW, REVOLUTION AMBITION This season, Riccardo Tisci breaks free, with an assertive aesthetic proposition for Burberry. The British house’s Victorian heritage is confronted to its less insular, more international street culture. In an incredibly sobre color scheme, classics (A-line and…