DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Actualité et politiques
Afrique Magazine

Afrique Magazine April 2019

Afrique Magazine, le mensuel francophone international.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
AM International SAS
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,14 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
40,48 €(TVA Incluse)
10 Numéros

dans ce numéro

4 min.
urgences arabes

Je regardais des images du sommet de la Ligue arabe, qui s’est tenu à Tunis le 31 mars dernier. Et la première chose qui interpelle, c’est l’âge de la plupart des capitaines censés gouverner ce monde de plus de 400 millions d’habitants, qui s’étend des frontières atlantiques jusqu’au cœur du Moyen-Orient, à la frontière de l’Iran, et en descendant à l’Est jusqu’au sultanat d’Oman. Les plus jeunes sont souvent cinquantenaires, à l’exception de Cheikh Tamim du Qatar (36 ans) et du Premier ministre tunisien Youssef Chahed (41 ans). La plupart des autres sont déjà septuagénaires et plus. Béji Caïd Essebsi, le président tunisien, a passé bon pied bon œil le cap des 90 ans. Mahmoud Abbas défend les droits de la Palestine à l’âge de 83 ans. Le roi d’Arabie…

6 min.
immortel bernard binlin dadié

Un homme engagé qui a toujours lutté pour l’égalité. « ÉCRIRE EST, POUR MOI, un désir d’écarter les ténèbres, un désir d’ouvrir à chacun des fenêtres sur le monde », avait déclaré l’écrivain en recevant le premier prix Jaime Torres Bodet pour l’ensemble de son œuvre, en 2016, des mains de la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova. Selon elle, il est « un pionnier et un géant de la littérature africaine ». Pour ses lecteurs et la scène littéraire internationale, il est le doyen des lettres africaines. Il aura creusé un sillon fondamental dans les consciences, écrit « avec les mots amis, mots de tous les jours, mots de tous les hommes, mots intimes, mots fraternels ». Mais qui est ce patriarche à l’humour contagieux, dont l’énergie et la verve…

4 min.
dans la forêt des âmes perdues

1998, DEUXIÈME GUERRE DU CONGO : un héros tutsi de l’armée rwandaise et une jeune recrue qui veut venger la mort de ses parents s’égarent dans la forêt, sans eau ni nourriture. Le sergent Xavier et le soldat Faustin ont perdu tout contact avec leur bataillon et doivent survivre dans un environnement particulièrement hostile. Le spectateur aussi, tellement la caméra est en immersion dans la jungle : on rampe avec eux dans les taillis filmés au ras du sol, on est trempés tant le son de la pluie nous imprègne, tout comme celui du vent dans les arbres et des cris des animaux que l’on ne voit pas… « C’est bien la peine d’être en Afrique pour avoir aussi froid », s’écrit Faustin, transi. C’est l’une des rares notes souriantes…

4 min.
solange new queen on the block

« BLACK SKIN, BLACK BRAIDS / Black waves, black days / Black baes, black things / These are black-owned things / Black faith still can’t be washed away » : Solange n’est pas loin de la psalmodie dans « Almeda », et maîtrise ses paroles plus que jamais. Cette habileté ne concerne pas uniquement les textes puisque la chanteuse a également composé toutes les mélodies de son quatrième album, nommé When I Get Home. Celui-ci rend hommage à la ville qui l’a vue grandir, marotte de la famille Knowles (Beyoncé y a déjà fait allusion dans ses chansons) : Houston. Et ce, même si l’enregistrement n’a pas eu lieu uniquement au Texas, mais aussi en Jamaïque et à Los Angeles. Après avoir gagné ses galons sur l’engagé A Seat at the Table…

4 min.
agenda

événements LE NOIR ET L’ORIENT À PARIS, deux expositions interpellent sur la représentation de l’autre. VISION SOUVENT FANTASMÉE, cette représentation évolue à travers les siècles et les courants de pensée. Le musée d’Orsay reçoit ainsi «Le modèle noir, de Géricault à Matisse». L’exposition couvre l’abolition de l’esclavage en France (1794) jusqu’à nos jours et se déroule en trois périodes: l’ère de l’abolition (1794-1848), l’Art nouveau jusqu’à la découverte par Matisse de la Renaissance de Harlem (mouvement artistique né dans l’entre-deux-guerres dans ce quartier new-yorkais, foyer de la culture noire), et enfin les débuts de l’avant-garde du XXe siècle et les générations successives d’artistes. C’est l’occasion de s’interroger sur le dialogue entre le créateur et son modèle, ainsi que sur l’évolution de la représentation des Noirs. Cette exposition itinérante a commencé à la Wallach…

4 min.
abdellah taïa

La voix est posée, le ton ferme. Abdellah Taïa se confie en toute simplicité dans un café grouillant de vie de Belleville, à Paris. Le regard droit, l’écrivain marocain aborde sa famille de personnages au confluent du Maroc et de la France, où les destins tourmentés de chacun s’entremêlent. Son nouveau roman, La Vie lente, décrit avec réalisme l’amitié entre des marginaux de la République: Mounir, un homosexuel de 40 ans, et Madame Marty, qui en a le double. S’il a choisi les mots pour dire les maux qui le tourmentent et les questionnements qui l’assaillent, l’auteur confie: «J’aime la mélancolie, la dureté de la vie car elles sont porteuses de création. Les êtres qui traversent mes romans sont complexes, mais en phase avec le réel.» Né en 1973 à Salé,…