Auto et Moto
Auto Plus France

Auto Plus France No. 1652

Décrypteur de l’actualité automobile, révélateur de scoops, Auto Plus teste rigoureusement tous les modèles sans autre parti pris que celui des automobilistes.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe EMAS
Fréquence:
Weekly
Lire plus
Offre spéciale : Abonnez-vous et obtenez 1 ans de numéros anciens GRATUITS! Les numéros gratuits, seront livrés 72 heures après l’achat.
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,07 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
41,42 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

1 min.
sur l’a15, une zone de test hors norme

Imaginez la tête d’un touriste étranger croisant cette incroyable concentration de radars : “Mais, ils sont fous ces Français!”, doit-il penser… Pas de panique : sur les six dispositifs installés le long de l’A15, au niveau de Pierrelaye (Val-d’Oise), seul le radar discriminant du fond flashe vraiment. Les autres sont tous des appareils testés par la société Idemia (qui possède des locaux non loin de là, à Osny). Outre une “vieille” cabine, on y trouve un Mesta Fusion 1 – la version du radar tourelle vendue à l’étranger – embarquant des caméras de vidéo-verbalisation du fabricant italien Tatille (voir n° 1621) ; un étonnant radar tourelle dont les multiples modules de contrôle ont changé d’emplacement 2 et le prototype de radar urbain 3 qui nous intéresse aujourd’hui.…

4 min.
futur radar urbain debusque !

C’est l’un des effets de la crise sanitaire que nous traversons: depuis le début du confinement, il y a maintenant un mois et demi, toutes les installations de nouveaux radars ont été mises en pause. Toutes ? Oui, sauf une ! Courant mars, une cabine d’un nouveau genre a été plantée sur l’A15, dans le Val-d’Oise, au niveau de Pierrelaye, dans une zone à la configuration pour le moins surprenante. Là, le long de l’autoroute, dans le sens Paris-province, ça n’est pas un, ni deux, mais… six radars qui sont alignés, à la queue leu leu, sur une centaine de mètres. Un élevage intensif, où plusieurs générations de cabines cohabitent : des plus anciennes à la toute dernière, mystérieuse, que nous avons pu approcher. De loin, les deux “boîtes” fixées à…

1 min.
exclusif

Le radar urbain est le petit frère du radar tourelle, soit un “dispositif de contrôle installé sur un élément du mobilier urbain”, selon sa définition officielle. Chargé de verbaliser le franchissement de feux rouges et la vitesse, mais aussi, dans un second temps, une multitude d’autres infractions, il doit pouvoir être “régulièrement déplacé”. Voilà quelques-uns de ses secrets… 1 Trappe de service. Elle donne accès au module de contrôle amovible. Celui-ci doit pouvoir être extrait en quelques secondes, pour ensuite prendre place dans une autre cabine du même type. Cette spécificité permet de faire tourner le radar d’un emplacement à un autre… Sachant que, vu de l’extérieur, aucun indice ne doit permettre de repérer si la cabine est pleine ou vide. Une fonction “leurre” identique à celle des radars tourelles. 2 Le…

2 min.
edito savants calculs

Comme le révèlent nos journalistes cette semaine, les autorités ne perdent pas le nord malgré la crise. Certes, le centre de traitement des infractions à Rennes fonctionne au ralenti et le déploiement de nouvelles cabines a été mis en stand-by. Une évidence, tant on suppose que le ministère de l’Intérieur a bien d’autres chats à fouetter en cette période inédite. Pourtant, cela ne l’empêche pas de tester, en ce moment même, ses futures machines à cash (voir p. 2). Il faut dire que leurs nouveaux joujoux, qui séviront bientôt dans les rues des grandes villes, contribueront, à leur manière (aussi funeste soit-elle), à l’effort collectif pour éponger la dette abyssale creusée par le confinement. Une révélation édifiante, mais peut-être pas autant que celle de notre enquête de la semaine (voir p.…

3 min.
le courrier des lecteurs

Recul de la mortalité routière en mars Pénurie de dons d’organes? J’ai dû me rendre aux urgences il y a peu pour un petit pépin. Là-bas, un médecin m’a confié que le recul de la mortalité sur les routes allongeait le délai d’attente pour les malades ayant besoin d’une greffe: moins de morts, c’est moins d’organes disponibles. Est-ce vraiment le cas? Nelly C., par courrier François Tarrain, service actualités. La question est macabre, mais elle mérite d’être posée. Renseignements pris auprès de l’Agence de la biomédecine*, il apparaît, dans son rapport 2018, que les causes de décès des donneurs d’organes sont pour 55,5% vasculaires. Les raisons traumatiques arrivent ensuite (21,2%), une part “en baisse depuis 2011, qu’il s’agisse d’accident de la voie publique (AVP) ou d’autres…”. Donc oui, il y a bien un lien…

1 min.
service abonnement

Pour vous abonner, bulletin page 15 ou sur www.kiosquemag.com. Sur www.kiosquemag.com, commandez également les anciens numéros d’Auto Plus. Pour toute demande concernant votre abonnement, vous pouvez nous contacter en nous appelant au 0146484877 (du lundi au samedi de 8h à 20h). Vous pouvez aussi nous envoyer un courrier à Auto Plus Abonnements – CS 90125 – 27091 Evreux Cedex 9. Une partie de la diffusion France métropolitaine est vendue en pack avec L’Auto-Journal. Ce numéro comporte, sur une partie de la diffusion, un encart “multi-titres Reworld Media multi-éditeurs ADD” en 4e de couverture.…