DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Maison et Jardin
Côté OuestCôté Ouest

Côté Ouest

No. 142

Du bocage normand aux forêts landaises, de la Pointe du Raz aux rivages du Connemara, Maisons Côté Ouest célèbre l'authentique et explore, pour vous, mille occasions de "vivre l'Ouest".

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Cote Maison SAS
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,70 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
29,05 €(TVA Incluse)
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time2 min.
l’édito

Quel meilleur préambule à l’été qu’un numéroconsacré à la couleur? La vraie, l’intense, celle qui réveille la nature comme nos intérieurs La couleur est entrée en apothéose : jour après jour, la nature se gorge d’un peu plus de vert primeur, de jaune saturé et de bleu azur. Éclatante, audacieuse, son énergie communicative nous regonfle à bloc. Révélatrice d'ambiances, elle vient ensoleiller nos pages de toute la richesse de ses nuances. Ce sont les camaïeux de verts vifs du parc de Chaumont-sur-Loire, qui accueille cet été le 28 du Festival international des Jardins et d’art contemporain, toile de fond historique à des installations artistiques toujours plus surprenantes. Les blancs crémeux et les bois sombres d’une cabane de vacances posée au bord du lac de Lacanau. Les marines des fresques et des…

access_time4 min.
chaumont l’intemporel

Disparue le 29 mars, Agnès Varda n’aura pas eu le temps d’inaugurer la saison artistique du domaine dont elle aimait tant la poésie. Elle y laisse deux merveilleuses installations, « La Serre du bonheur » et « L’Arbre de Nini », ainsi que l’exposition de photos « À deux mains ». Du haut de son promontoire dominant la Loire, sur un site classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le Domaine de Chaumont mène une triple vie, unique en son genre. Garant d’un patrimoine Renaissance d’exception, dès les beaux jours il se métamorphose en vitrine de jardins extraordinaires imaginés par les paysagistes du monde entier, mais aussi d’œuvres contemporaines de tous horizons, dont certaines s’installent ici pour ne plus repartir. Acquis par la Région Centre en2007, le Domaine de Chaumont, élu Centre…

access_time4 min.
milan en 10 temps forts

access_time3 min.
tendres épures

Elle aurait pu devenir ingénieur en physique-optique, sa première formation. Cécile Preziosa a finalement opté pour l’apprentissage du tournage traditionnel en Alsace, sa région d’origine. En 2013, elle ouvre son atelier au bout d’un chemin bucolique du Perche. C’est là que, peu à peu, elle apprivoise cet art ardu. « Il faut des années de pratique pour maîtriser le tournage, obtenir une régularité parfaite, la beauté de la finesse. » Pétrie puis centrée, au millimètre, sur le tour, la terre à grès prend forme, sèche jusqu’à une « consistance cuir », afin que la mirette puisse la tournasser (l’affiner), sèche encore plusieurs jours avant de cuire une première fois à 1 000 °C. Vient ensuite l’étape de la teinture, mélange de minéraux et d’oxydes naturels (ni plomb ni cadmium), le…

access_time2 min.
l’anniversaire alinea côté tables d’été

PHOTOS JEAN-MARC PALISSE. STYLISME AURÉLIE DES ROBERT. MAISON RÉNOVÉE PAR L’ARCHITECTE D’INTÉRIEUR CANDICE DE SAINT SAUVEUR, CANDOU@FREE.FR…

access_time2 min.
pêche miraculeuse

« Pourquoi est-ce que je peins des poissons ? Peut-être parce que je viens d’une famille de marins, avec un grand-père explorateur et cartographe des terres australes, dont les îles Kerguelen, un père dans la marine marchande. Je suis naturellement amoureuse de la mer, de la plongée, du silence. » Si Diane Loranchet a appris son art en autodidacte, elle s’est beaucoup documentée :« J’ai fait de la biologie marine pour tout connaître des poissons, j’ai interrogé mon père... » C’est la rencontre d’une épave, celle du Penfret, un caseyeur réformé de seize tonnes construit en 1973, voué à la destruction et récupéré au chantier des Ormeaux à Lorient, qui a produit le déclic. Elle a peint son joli fretin sur son bois, en gardant les couleurs et accidents d’origine,…

help