ELLE France

ELLE France No 3929

Depuis plus de soixante ans, chaque semaine, dans ELLE, les femmes s’informent sur l’actualité, les tendances, la mode, la beauté. ELLE est un magazine hebdomadaire qui a le souci de soi et des autres. C’est un magazine féminin où toutes les générations de femmes se retrouvent.

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
CMI Publishing
Fréquence:
Weekly
2,37 €(TVA Incluse)
41,52 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

4 min
les raisons de la colère

Ils étaient 110 000 partout en France à marcher pour une « vraie loi Climat », le 28 mars dernier. Place du Président-Édouard-Herriot à Paris, face à l’Assemblée nationale, elles ne sont qu’une poignée. Mais tenaces. Chaque jour, sous les marronniers, les militantes Camille Étienne, Stacy Algrain, Lou Garcia et leurs camarades attendent les députés, pancarte à la main, pour tenter de les convaincre d’aller bien plus loin que cette loi Climat et résilience « au rabais », actuellement discutée au Parlement, et déjà dénoncée par plus de 110 ONG, mais aussi par le Cese (Conseil économique, social et environnemental) ou le Haut Conseil pour le climat. Elles ont l’étonnante force d’une femme assise. Comme Rosa Parks dans son bus. Comme Greta Thunberg devant le Parlement suédois. Il y a une…

2 min
en bonne place

L’affaire est historique : le magazine ELLE, votre magazine, s’est vu confirmer le 24 mars dernier son statut de presse « IPG » (information politique et générale) : trois sacro-saintes lettres qui le font entrer dans le club prestigieux où figurent les monstres sacrés des publications dites généralistes comme « L’Obs », « Le Point », « L’Express », « Paris Match », ainsi que les titres stars de la presse quotidienne. « Confirmer » car, selon la procédure exigée par la commission* délivrant ce statut, nous étions en « période d’essai » depuis un an. Jusqu’à présent, il nous avait toujours été refusé. Le comité estimant qu’un magazine féminin comme ELLE faisant flirter mode, beauté et sujets de société ne pouvait en aucune façon y prétendre. Pourtant, depuis sa création…

1 min
le juste pritzker

Á rebours des bâtisses m’as-tu-vu à la Frank Gehry, le prix Pritzker 2021, Nobel de la discipline, a couronné Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal, duo bordelais qui plaide pour le less is more. Une bonne nouvelle pour la France (seuls Christian de Portzamparc et Jean Nouvel ont obtenu la distinction), pour les femmes archis (Anne Lacaton est la 6e lauréate) et surtout pour nos villes. Vert et gris. Réhabiliter plutôt que détruire, c’est la méthode douce (et très écolo) que Lacaton & Vassal appliquent partout. Du Palais de Tokyo, merveille des années 1930, ils ont viré cloisons et faux plafonds pour révéler l’ossature brute (1). D’un hangar naval de Dunkerque, ils ont fait un musée au cordeau, le Frac Grand Large, à la manière d’une serre industrielle (2). Un style tout…

2 min
allô, docteur ?

BILLIE EILISH Cette pépite réalisée par R.J. Cutler (auteur de « The September Issue ») éclaire l’ascension de l’idole des millennials depuis ses 13 ans. Elle parle de son syndrome de la Tourette à une GoPro posée dans sa chambre d’ado, ou explique à sa famille que ses chansons la sauvent du suicide… Comme dans sa musique, Billie se livre entièrement, s’offrant en miroir d’une génération qui cherche sa place dans un monde « un peu flou »… « THE WORLD’S A LITTLE BLURRY », Apple TV. PARIS HILTON On l’avait laissée en Barbie écervelée, on la retrouve en analyste de son propre personnage. Victime de violences physiques et psychologiques en pension, accro aux caméras, traumatisée par sa sextape à 18 ans, la jet-setteuse des années 2000 se réinvente en fille vulnérable, épaulée par…

1 min
la déception de la semaine

Á 80 ans, Wonder Woman est de retour. Non pas dans les salles de cinéma mais directement sur les plateformes. Pour ce deuxième opus, on retrouve le duo du premier épisode, sorti en 2017 : Patty Jenkins derrière la caméra et Gal Gadot en as du lasso. Avec une nuance non négligeable : Wonder Woman a quitté la Première Guerre mondiale pour Washington DC dans les années 1980. Après une scène d’ouverture magistrale, qui nous montre Wonder Woman âgée de 10 ans, rivalisant avec des amazones dans une épreuve digne des jeux Olympiques, il faut attendre une heure vingt et une avant que la super-héroïne, devenue adulte, revête son justaucorps rouge, sa jupette et son diadème pour régler les conflits avec grâce et fermeté. Vous avez bien lu : une…

2 min
l’alchimiste

« C’est une malédiction, ton pauvre pays ! » C’est par ce texto, le 4 août 2020, que la nouvelle est arrivée à Lamia Ziadé. Elle était à Paris, où elle vit depuis trente ans, lorsqu’une explosion a dévasté le port de Beyrouth, la ville où elle a grandi. « Les premières images du blast me brisent en mille morceaux », écrit-elle à côté d’un dessin de la détonation, selon le style qu’on lui connaît depuis maintenant quatre livres, chacun plus beau, plus indispensable que le précédent. Il y eut d’abord « Bye Bye Babylone » en 2010, réédité en 2015, récit de la guerre vue par une petite fille de dix ans. « Ô nuit, ô mes yeux » offrait une somptueuse encyclopédie des pionnières de la musique orientale…