ELLE France

ELLE France No 3930

Depuis plus de soixante ans, chaque semaine, dans ELLE, les femmes s’informent sur l’actualité, les tendances, la mode, la beauté. ELLE est un magazine hebdomadaire qui a le souci de soi et des autres. C’est un magazine féminin où toutes les générations de femmes se retrouvent.

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
CMI Publishing
Fréquence:
Weekly
2,37 €(TVA Incluse)
41,52 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

2 min
faisons un rêve

Dommage que le couvre-feu nous prive des bons vieux dîners entre amis, Pierre-Jean Chalençon, bouffon du roi ou scélérat, ça ferait un bon sujet de conversation. Vous, je ne sais pas, mais moi, est-ce parce que je ne suis pas ministre ou parce que je n’ai pas un physique de prohibition, pas la moindre invitation dans un restaurant clandestin à mon agenda. Et pourtant… Considérant qu’un goûter chez mes parents masqués a marqué le pic de ma vie sociale et gustative ces derniers mois, rien que l’idée d’un serveur m’interrogeant d’un air pénétré « le tigre qui pleure, avec un tian ou un émincé ? » me donne des frissons. D’autant que le premier confinement, c’était « Top Chef » à tous les repas, le deuxième, click and collect de…

2 min
l’intrépide

APRÈS UN PREMIER ROMAN REMARQUÉ, MATHILDE FORGET SIGNE « DE MON PLEIN GRÉ » : UN BREF LIVRE QUI NE RENTRE DANS AUCUNE CASE, SINON CELLE DE LA LITTÉRATURE. « S’il avait la main dans votre bouche, il ne vous tenait pas. » À la manière d’un refrain, cette remarque qu’un policier adresse à la narratrice ponctue « De mon plein gré ». Dans « À la demande d’un tiers », le précédent roman de Mathilde Forget, il était question d’internement psychiatrique. Ici, le sujet reste grave puisqu’il s’agit d’une rencontre entre un homme et une femme qui a mal tourné, au point que la narratrice se retrouve au commissariat. Mais l’humour bravache que prête l’auteure à son héroïne donne à ce livre une singulière légèreté en même temps que les…

3 min
toute la vérité sur le petit déjeuner

C’EST LE REPAS LE PLUS IMPORTANT Faux. Et pourtant Dieu sait si l’on nous a rabâché cet adage au point qu’on culpabiliserait de ne pas avaler des platées de charcuterie au saut du lit. « Injonction sociale et industrielle !, tempête Gilles Fumey. D’autant que la pub a mis sur nos tables des paquets de céréales, des packs de jus de fruits… Des aliments pratiques, certes, mais trop riches et trop sucrés. » D’ailleurs notre corps entre 6 et 8 heures sécrète du cortisol, une hormone qui mobilise nos réserves, grâce à laquelle nous pourrions jeûner la matinée sans flancher. « Le repas le plus important de la journée, peu importe son horaire, c’est celui où, en plus de se nourrir, on fait une expérience sociale. » EN LE ZAPPANT, LES ENFANTS…

3 min
ensemble pour les étudiantes elle campus coaching express

1. Oser demander de l’aide Chacun, en cette période troublée, ressent du stress, de l’appréhension ou de l’anxiété… Comme l’explique Valentine Morin, psychiatre, « ces crises durent une à deux heures, jamais plus ! » Des solutions existent pour qu’elles ne se renouvellent pas trop souvent. Par exemple, le service d’écoute nocturne et anonyme Nightline… En parler, c’est déjà faire baisser son anxiété. 2. (Se) Poser des questions Pôle emploi et l’Apec ont mis en place des formations en ligne pour faciliter la recherche d’un stage ou d’un emploi ; LinkedIn vous permet de rencontrer vos éventuels futurs collègues puis de les questionner, et de faire des recherches sur ce qui vous sera demandé. Le sésame, ce sont les rencontres : on pose des questions, on porte de l’intérêt, on s’engage ! Même…

4 min
la grande évasion

1 LE PLUS IDYLLIQUE Où ça ? A Porto-Vecchio, au Grand Hôtel de Cala Rossa. Pourquoi ? Parce qu’il ne faut pas oublier que nous avons mieux que les Seychelles, les Maldives et les îles Marquises réunies : la Corse. Ses odeurs, ses montagnes, sa nature, ses immortelles. Et ses lagons. L’ambiance ? Ici, on déguste des pâtes aux langoustes sur la terrasse ombragée après une virée en bateau dans le golfe de Sperone, ou on regarde simplement le lever du soleil, les pieds dans l’eau turquoise de la baie de Cala Rossa après une balade en canoë-kayak, voire un peu de surf ou de planche à voile. Surtout ne pas rester dans sa chambre, même si c’est un cocon ultra-luxueux ! Le plus : une retraite de six nuits et cinq jours «…

6 min
“j’ai accompagné son âme dans l’au-delá”

3 janvier 2017, la nouvelle tant redoutée est tombée, moment gravé dans ma mémoire. Ma dernière-née dans les bras, j’attends mes deux fils à la sortie de l’école quand mon téléphone sonne. C’est mon père, et ses mots me font chavirer sur place : « Ils arrêtent les traitements, c’est la fin. » Après des mois à lutter contre un cancer, ma sœur, 43 ans, mère de trois enfants, va mourir. Et c’est imminent. Karine, solaire, généreuse, sublime, quatre ans de plus que moi, si aimante et maternelle dans l’enfance, et, plus tard, ma complice, ma meilleure amie, mon pilier. Le lendemain, je laisse conjoint et enfants à Paris et je pars pour Lyon, pour être près d’elle chaque seconde qui reste, près des siens qui sont un peu miens,…