DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
Esprit Bonsai

UNE COMPOSITION SUR SOUCHE DES QUATRE SAISONS

Une jolie souche d’olivier accueille une composition qui sera attrayante en toutes saisons.
1 Substrat, plantes, grille, souche et outils : le matériel est prêt pour commencer la composition. Les plantes : satsuki, Acorus, onagres (Oenothera tetraptera), sélaginelles et Lemmaphyllum microphyllum.
2 La souche doit être nettoyée afin de supprimer toutes les parties abîmées ou trop dégradées, enlever les parasites et faire ressortir les veines du bois.
3 Après le nettoyage à l’eau et à la brosse souple, on utilise une brosse métallique sur une Dremel pour faire ressortir le mouvement du bois.
4 On prépare les plantes, puis les boules de substrat : un mélange de 50 % de keto et 50 % d’akadama. On mouille le mélange si nécessaire pour obtenir une consistance proche de celle du lobe de l’oreille.
5 On place une grille de drainage au fond de la souche creuse pour empêcher le substrat de sortir par l’ouverture, puis on installe les fils de fixation. On façonne un bord sur le tour de la souche avec le mélange keto + akadama pour ainsi retenir le substrat.
6 Après avoir placé l’Acorus à droite, on positionne l’azalée sur le haut : elle indique le mouvement général de la composition.
7 On attache la satsuki à la souche à l’aide des fils de fixation.
8 On ajoute du substrat, ici de la kanuma, un substrat acide parfait pour les azalées.
9 On maintient la kanuma substrat granuleux par une couche du mélange keto-akadama.
10 Près de l’Acorus, en arrière de la composition, on ajoute de petites onagres. L’onagre fleurit jaune en été, et son feuillage se colore de rouge à l’automne.
11 On complète la création avec un “mametsuta” (Lemmaphyllum microphyllum) à gauche, quelques sélaginelles et de la mousse sur le keto. En plus de son atout esthétique, la mousse maintient une légère humidité et protège le keto de l’érosion.
12 Le travail terminé, la composition est arrosée et déposée sur un suiban créé par Sami Amdouni.

Créer une plante d’accent avec une jolie souche d’olivier au bois tortueux et vieilli par le temps, c’est avec la complicité de Sami que ce projet a été rendu possible : il avait la souche et je voulais proposer une composition de quatre saisons sur une roche ou du bois tortueux.

La souche étant transpercée de part en part par une large ouverture, le drainage du substrat ne sera pas un problème. Le bois est déjà assez creux pour installer plusieurs plantes sans avoir à l’excaver. Il faut une plante dominante qui marque la saison, mais aussi faire une composition qui reste attrayante toute l’année et dont le point d’intérêt évoluera au fil des saisons. Le choix s’arrête sur une satsuki et quelques plantes persistantes.

La préparation

La souche est nettoyée et préparée pour recevoir les plantes. Substrat, boules de keto et outils sont prêts, car une fois que les racines des plantes sont à l’air, il ne faut pas trop tarder à composer ce petit paysage.

Plante principale, la satsuki donne le mouvement et indique la fin du printemps. Pour une floraison estivale, nous avons choisi une petite vivace aux fleurs jaunes qui s’épanouissent de juin à juillet. Les feuilles colorées de rouge de l’azalée et de l’onagre et celles teintées de jaune orangé de la sélaginelle marqueront l’arrivée de l’automne. Pour l’hiver, un brin d’herbe (Acorus) et une plante couvre-sol peu connue (Lemmaphyllum microphyllum). À chaque saison, son attrait.

help