France Dimanche

France Dimanche HS No.40

"La magazine France Dimanche vous emmène au coeur de l'actualité people en privilégiant l'émotion. Vous y trouverez chaque semaine vos rubriques préférées. France Dimanche, toutes les émotions de la vie des stars."

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
CMI Publishing
Fréquence:
Weekly
1,13 €(TVA Incluse)
36,33 €(TVA Incluse)
50 Numéros

dans ce numéro

2 min
delon, un mythe vivant

«Si je n’avais pas été acteur, je serais mort » confiait-t-il à Paris Match en février 2017, avant d’ajouter : « le cinéma était mon destin, forcément. Je ne pouvais rien faire d’autre. » De tous les plus grands interprètes du septième art hexagonal, aucun n’a su forger sa légende avec une telle maestria. Parce que Delon, c’est avant tout une beauté insolente, animale et sensuelle, à la félinité redoutable, qui s’impose avec une puissance rare, éclipsant les autres à l’image. « Je la dois à ma mère, une très belle femme : elle m’a au moins légué cela », confesse l’intéressé, amusé. Ce physique solaire, décuplé par des regards magnétiques et vulnérables, affole de désir les femmes mais trouble aussi les hommes. Très tôt, Alain Delon va savoir en faire…

13 min
les secrets d’un enfant blessé

«Un enfant terrible est un enfant terriblement malheureux. » Cette phrase de l’écrivain e t n e u ropsychiatre d’origine allemande Kurt Goldstein, Alain Delon en a fait sa devise, tant elle lui semble résumer son destin en quelques mots. Mais si sa sincérité ne souffre en l’occurrence d’aucun doute, le choix de cet aphorisme est-il vraiment pertinent pour dépeindre sa jeunesse ? Le manque d’amour justifierait-il l’âme rebelle du futur comédien, qui, devenu adulte, admettait volontiers avoir été un gamin difficile, compliqué, torturé et réfractaire à l’autorité ? Pas si sûr… Sa mère, Édith, Mounette pour les intimes, n’a en effet rien d’une ignoble Folcoche, échappée des pages du roman Vipère au poing d’Hervé Bazin. Bien au contraire ! Elle aurait donné sa vie pour sa progéniture, un gamin ingrat…

10 min
le rebelle avait une belle gueule d’amour…

Le petit voyou de banlieue rêve de faire le tour du monde. Et son père a trouvé le meilleur moyen d’exaucer son vœu le plus cher : devenir soldat. Alain se voit déjà en pilote de chasse. Problème, l’adolescent, tout juste âgé de 17 ans, est encore mineur. Et comme sa mère possède la garde exclusive de son garçon, elle seule peut l’autoriser à s’engager en devançant l’appel. Or, l’idée d’être séparée de son fils aîné lui est insupportable, donc pas question pour elle de signer les papiers qui enverraient son grand gamin si loin de Bourg-la-Reine. Cependant, avec le soutien de son père, Fabien, qui l’encourage dans cette voie, Alain finit par obtenir gain de cause. Le 22 janvier 1953, c’est dans la voiture paternelle que l’enfant chéri vient…

24 min
l’acteur à la beauté du diable

L’histoire d’amour entre le cinéma français et Alain Delon débute par une autre relation, d’amitié, avec un certain Jean-Claude Brialy. Le 2 mai 1957, un jeune homme de 21 ans au sourire lumineux et aux yeux azur déambule sur la Croisette du 10e Festival de Cannes. Son nom : Alain Delon. Il y a été invité par son ami intime, le futur Beau Serge, jeune comédien prometteur, proche du président d’honneur de cet événement, Jean Cocteau. La petite histoire cannoise veut que le poète, ayant aperçu Delon lors d’un cocktail, ait murmuré à l’oreille d’André Maurois, président du jury : « J’ai croisé le visage d’un ange à la beauté si charnelle que j’en chancelle. Il est si beau qu’il deviendra très vite un démon… » Tout visionnaire qu’il soit, Jean…

2 min
l’homme qui captivait les caméras

1977 L’HOMME PRESSÉ Dans ce film d’Édouard Molinaro, adapté d’un roman de Paul Morand, l’acteur retrouve sa compagne à la ville : Mireille Darc, et joue le rôle d’un collectionneur d’art incapable de prendre le temps de vivre. 1966 TEXAS, NOUS VOILÀ ! Delon, lors de son escapade outre-Atlantique, donne la réplique à la star Dean Martin. Ce western sera un bide commercial et critique, marquant la fin du rêve américain du comédien, jugé trop français pour Hollywood. 1961 AMOURS CÉLÈBRES Dans cette œuvre de Michel Boisrond, l’acteur incarnant Albert de Bavière a pour partenaire Brigitte Bardot. Certains avancent qu’ils auraient entretenu une liaison, ce que les intéressés ont farouchement nié. 1970 LE CERCLE ROUGE Devant la caméra de son ami Jean-Pierre Melville, Delon incarne un malfrat opposé à un flic tenace, joué par Bourvil, dont ce sera l’une des dernières…

14 min
avec elle, il découvre ce qu’est l’amour

Lorsque son avion atterrit à Orly le 10 avril 1958, celle que Sissi a propulsée au rang de star planétaire du septième art doit sans doute se demander si elle sera à la hauteur du rôle que le cinéaste français Pierre Gaspard-Huit vient de lui confier. La jeune femme a longtemps hésité avant de l’accepter. Car pour elle, l’enjeu n’est pas seulement artistique mais aussi personnel. Christine, une coproduction franco-allemande dont le tournage va bientôt commencer, est le remake d’un long métrage de Max Ophüls, Liebelei, vieux de vingt ans, dans lequel sa mère, Magda Schneider, tenait le premier rôle. Une mère comédienne, grande vedette outre-Rhin et en Autriche, dont elle souhaite s’émanciper, pour échapper à sa présence étouffante (Magda joue d’ailleurs les duègnes durant ce voyage vers la France)…