DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Presse people
France DimancheFrance Dimanche

France Dimanche HS No. 24

"La magazine France Dimanche vous emmène au coeur de l'actualité people en privilégiant l'émotion. Vous y trouverez chaque semaine vos rubriques préférées. France Dimanche, toutes les émotions de la vie des stars."

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Hachette Filipacchi Associes
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,29 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
41,47 €(TVA Incluse)
50 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
édito

Aujourd’hui, à l’heure où la France porte encore le deuil de sa plus grande star, il était impossible dans ce 14 Destins bris dédié aux canteurs de ne pas lui consacrer la part du lion. Johnny vivait le rock, pas seulement sur scène, dans sa vie aussi. Beaucoup d’amours, beaucoup d’amis, beaucoup d’emmerdes mais une seule passion, le rock’n’roll. Il a croisé cent fois la mort. Suicide, stupéfiants, accidents de voiture, coma, crise cardiaque… tellement indestructible que l’annonce de son décès semblait invraisemblable. Hélas…Il rejoint dans ces pages France Gall, l’icône pop, la muse qui a ensorcelé tous les princes de la chanson du XX siècle finissant : Claude François, Serge Gainsbourg, Julien Clerc, Michel Berger. Son chemin de vie ressemblait à une voie lactée, rutilante d’amour, de lumière, de…

access_time16 min.
cent fois le destin avait cherché à l’abattre, cent fois il s’était relevé!

La future star à 4 ans, à Paris. La Lamborghini avec laquelle il a percuté un arbre en 1967. Johnny en sort indemne, mais pas son passager. Méconnaissable après un accident de moto, en 1972. Le photographe des yé-yé, Jean-Marie Périer (ci-dessous) était dans la Lamborghini avec Johnny (page de gauche). Un certain nombre d’images viennent irrésistiblement à l’esprit dès que l’on songe à Johnny Hallyday, le rocker que l’on se surprenait à croire indestructible, immortel presque, et qui a finalement été terrassé par un cancer des poumons, le 5 décembre dernier. La plus puissante est sans doute celle du chêne qu’on abat, déjà utilisée par André Malraux à propos du général de Gaulle qui venait de mourir, et qui nous vient de deux vers fameux…

access_time8 min.
le drame secret de la fille aux yeux d’or

En 2004, elle monte sur les planches dans Jésus la Caille, à l’espace Cardin. Dans les années 60, tous les hommes se seraient damnés pour que le regard ensorcelant de la Fille aux yeux d’or daigne se poser sur eux. Sa beauté exceptionnelle l’a propulsée très jeune au rang de femme fatale, redoutable enjôleuse au charme vénéneux. Si Marie Laforêt fut tout au long de son existence le symbole même de la séduction, Maïtena Doumenach, de son vrai nom, s’est toujours évertuée à refuser le bonheur. Pourtant, vue de l’extérieur, sa vie mouvementée a de quoi faire rêver…« Dire que l’on m’imagine, en général, en grande prêtresse de l’amour. Ça me fait doucement rigoler, avouait-elle en 1998. J’ai été mariée cinq fois. Et ce fut cinq enterrements. Les…

access_time8 min.
une trajectoire du rouge au noir

Révélation aux Victoires de la Musique 1985, pour Toute première fois. Avec Michel Jonasz. Jeanne Mas a-t-elle su à quel moment elle a cessé d’être une star ? Et si elle l’a compris, a-t-elle réalisé à quel point la chute serait longue et douloureuse ? Sa trajectoire avait pourtant si bien commencé. Un tube, d’abord, Toute première fois, en 1984, qu’elle a écrit à l’âge de 26 ans, et qui se vend à 800 000 exemplaires. Et puis, un look de punkette, avec ses cheveux ultracourts et son maquillage batcave (gothique).Plus qu’une star, elle devient, en quelques semaines, une icône : l’incarnation d’une époque. La magie de la belle histoire ne s’arrête pas là. Jeanne multiplie les succès. L’année suivante, en 1985, elle sort Johnny, Johnny, qui se…

access_time6 min.
“j’ai été testé positif au vih , j’ai le sida”

Ce 23 novembre 1991, Fre dd i e M e rc u r y, 45 ans seulement, est un condamné en sursis, yeux creusés, rachitique, muscles atrophiés, alité et intubé dans sa demeure de roi au cœur de Kensington, quartier huppé du Londres de ces années-là. Dès qu’on la lui a annoncée, il a su qu’il ne survivrait pas à la broncho-pneumonie qui s’est déclarée. On peut toujours espérer un miracle, tenter un nouveau médicament, dire qu’on ne sait jamais, mais à l’époque on le comprend bien : rien n’y fera, c’est certain. On aura beau augmenter les doses d’antibiotiques qui normalement viennent à bout en quelques jours de cette infection bénigne, l’état du chanteur de Queen va se détériorer.Publiquement, il avait toujours niéPuis viendront les complications propres à…

access_time19 min.
“revivre la même vie? je dirais non”

En 1964 avec ses frères, les jumeaux Philippe et Patrice, et ses parents, Robert et Cécile, tous musiciens. Le 9 octobre 1947, Isabelle Gall pointe le bout de son nez dans le quartier populaire de Picpus dans le XII arrondissement de Paris. Le bébé requin « aux dents nacrées » comme le chantera France en 1967, a tout pour grandir dans la félicité. Fille d’un papa chanteur lyrique avec lequel elle a une relation exclusive, elle baigne dès son plus jeune âge dans le milieu artistique. Dans les années 50, Robert Gall abandonne l’opéra pour se mettre à la chanson. Il enregistre plusieurs 78 tours avant d’écrire des textes pour des grands noms : Annie Cordy, Tino Rossi, Luis Mariano, Édith Piaf et Charles Aznavour, pour lequel il…

help