DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Art et Architecture
IdeatIdeat

Ideat Mars - Avril 2015

IDEAT est un magazine lifestyle qui s'adresse à tous ceux qui trouvent leur personnalité dans toutes les formes de création. Magazine dédié au design, il met en scène les tendances pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Beaucoup de décoration contemporaine bien sûr, mais aussi de l'art contemporain, de la photographie, des city-guides exceptionnels des plus belle villes du monde, des hôtels incroyables, ... un magazine furieusement contemporain et résolument indispensable.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
IDEAT EDITION
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,73 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
24,79 €14,87 €(TVA Incluse)
7 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
id-nos contributeurs

Gaël ArnaudAprès trois années d’arts appliqués, Gaël Arnaud travaille d’abord en agence de publicité comme directeur artistique. De la création de visuels à la photo, il n’y avait qu’un pas à franchir. Depuis 2001, il s’est recentré sur la photographie d’architecture, de mode, de publicité... et de presse : il ne s’interdit aucun univers ! Depuis 2002, il parcourt les grandes métropoles pour IDEAT. Dans ce numéro, il nous plonge dans l’ambiance arty d’Abu Dhabi et Dubaï (p. 230 et 254).Patricia ParinejadPhotographe germano-iranienne, Patricia Parinejad mène d’un côté un travail très personnel aux frontières de l’art et du document qui l’a conduit à participer à de nombreuses expositions à travers le monde. Mais elle est également réputée pour sa maîtrise de l’architecture. Elle fut ainsi la première femme photographe à…

access_time3 min.
contemporary art

Le marché de l’art contemporain bat tous les records ! L’an passé, le montant des ventes aux enchères publiques a atteint 1,5 milliard d’euros, soit une hausse de 35 %. Parmi les plus grosses transactions, un Balloon Dog de Jeff Koons a culminé à 58 millions de dollars, ce qui en fait l’oeuvre d’art la plus chère de tous les temps pour un artiste vivant. Les foires d’art contemporain prolifèrent sur tous les continents. En France, nous avons la Fiac et Art Paris, dont IDEAT est partenaire depuis cinq ans. La Suisse a Art Basel, bien sûr, Londres, sa Frieze Art Fair et Venise sa biennale un été sur deux. Art Basel a fait des petits à Hong Kong et Miami (hé oui, les foires se vendent elles aussi !).…

access_time13 min.
id-news art

«Mon métier, c’est de poserdes questions. À la différencede nombreux philosophes, jene pense pas avoirde réponse.Je ne pose pas de questionen motsmais avec des émotions visuelles ou sonores.» Christian Boltanski in Philosophie Magazine (juin 2013)1/ Macrodiamante, attrape-nuages en métal de Carlos Espinosa. COURTESY PROFESSEUR CARLOS ESPINOSA.2/ Games of State, The Citizens (1960-1977) de Michal Slezkin. COURTESY MICHAL SLEZKIN.Shoe umbrellas de Kenji Kawakami, le maître du Chindogu, l’art de créer des objets inutiles. © KENJI KAWAKAMI1/ L’artiste Anish Kapoor. © JILLIAN EDELSTEIN.VersaillesL’art au jardinC’est presque devenu une tradition estivale au château de Versailles. Depuis 2008, l’institution invite un artiste à intervenir dans le cadre de la demeure royale. Après Koons, Veilhan, Murakami, Venet, Vasconcelos, Penone et Lee Ufan, c’est Anish Kapoor qui réalisera une installation qui mettra tous les sens en…

access_time4 min.
jeune à 1 150 ans !

1/ Chiara Parisi et Christophe Beaux dans les bureaux de la Monnaie de Paris.2/ Vue de la « Chocolate Factory » de Paul McCarthy. © MARC DOMAGE, COURTESY DE L’ARTISTE ET GALERIE HAUSER & WIRTH.CHIARA PARISI, APRÈS LE CENTRE INTERNATIONAL D’ART ET DU PAYSAGE DE L’ÎLE DE VASSIVIÈRE, QUELLE EST VOTRE AMBITION POUR LA MONNAIE DE PARIS ?C.P. : À Vassivière, on était au milieu de la France dans un centre d’art bâti par Aldo Rossi, et avec des résidences d’artistes internationaux. Les expositions étaient à la hauteur des grandes institutions et la fréquentation augmentait. Je me suis présentée au concours de la Monnaie de Paris avec ce concept d’engagement du public dans la culture. Utiliser l’usine et les ressources humaines de cette institution s’est imposé ensuite.APRÈS L’EXPO DE PAUL…

access_time2 min.
patine artistique

1/ Fabrice Hyber à la Factory de la Monnaie de Paris. © VALÉRIE ZEITOUN.2/ et 3/ Études préparatoires pour son oeuvre La Monnaie, tout qui s’intéresse au nuancier des pièces de monnaie. COURTESY FABRICE HYBER.Avant que la fabrique de chocolats de Paul McCarthy n’enflamme l’ouverture au public du Palais de Conti, l’institution parisienne lançait doucement le programme « Factory », première étape ar tistique de sa revalorisation, avec Fabrice Hyber. La Factory n’a rien à voir avec le studio d’Andy Warhol, si ce n’est qu’elle confronte l’artiste au commerce culturel « et aux matériaux utilisés dans la recherche, le développement et la fabrication des pièces » complète Chiara Parisi, directrice des programmes culturels.Populaire depuis son Lion d’or à Venise et son Hybermarché au musée d’Art moderne de Paris, cet artiste…

access_time2 min.
piège de cristal

Les savoir-faire conjugués des artisans d’art, maîtres graveurs et maîtres verriers, sont à l’origine de cette monnaie unique en or et cristal. © JEAN-MARC MARTIND’un côté, la Monnaie de Paris, la plus vieille entreprise du monde et son expérience ancestrale dans les métiers d’art liés au métal. De l’autre, Baccarat, l’une des plus prestigieuses manufactures de cristal. Ce qui les lie ? Des savoir-faire d’excellence et la réalisation commune d’une oeuvre d’exception, faite de cristal et d’or. En tant que membre associé du Comité Colbert, qui regroupe les plus importants acteurs du luxe français, la Monnaie de Paris choisit chaque année l’une des maisons membres pour élaborer une monnaie singulière. Pour son édition 2014, qui coïncide avec ses 1 150 ans, l’institution a retenu Baccarat, qui fêtait son 250e anniversaire.…

help