DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Art et Architecture
IdeatIdeat

Ideat Novembre 2015

IDEAT est un magazine lifestyle qui s'adresse à tous ceux qui trouvent leur personnalité dans toutes les formes de création. Magazine dédié au design, il met en scène les tendances pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Beaucoup de décoration contemporaine bien sûr, mais aussi de l'art contemporain, de la photographie, des city-guides exceptionnels des plus belle villes du monde, des hôtels incroyables, ... un magazine furieusement contemporain et résolument indispensable.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
IDEAT EDITION
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,73 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
24,79 €14,87 €(TVA Incluse)
7 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
id-nos contributeurs

Vincent PoinasJournaliste pluridisciplinaire, Vincent Poinas produit textes et images. Dans chaque IDEAT, il réalise une série de photos hybrides où design et mode s’entremêlent harmonieusement. Pour ce numéro très axé sur la photo contemporaine, ses compositions surréalistes enchevêtrent représentations du corps humain morcelé, accessoires de mode et mobilier, conjuguant le noir, le blanc et la couleur (p. 184).Olivier Waché(© THOMAS DERON)Amateur de savoir-faire et d’innovation, ce journaliste et linguiste de formation se passionne pour l’artisanat et le design. Observateur de l’évolution du cadre de vie, il a fait de la cuisine et de la salle de bains l’une de ses spécialités, en collaborant notam -ment avec le VIA. Dans ce numéro, il nous emmène à Paris, chez la créatrice de bijoux Virginie Dreyer (p. 212) avant de plonger tout habillé…

access_time3 min.
le kaizen et la photo

Avez-vous remarqué que plus la température extérieure descend, plus on a envie de se lover dans son canapé ? Plus l’hiver approche, plus on aime profiter de son salon qu’on peaufine tous les ans un peu plus en chinant un objet ou une chaise dans une brocante, en craquant sur une lampe Tahiti d’Ettore Sottsass (qu’on a vue dans la vitrine de Silvera à Paris ou dans les pages de votre magazine préféré…) ou encore en déroulant un vieux tapis qu’on a récupéré dans la famille et qui se marie parfaitement avec vos vieux fauteuils Rietveld un peu usés. Eh bien, vous êtes une sorte de kaizen à vous seul ! C’est le nom d’une méthode de gestion japonaise très connue dans l’industrie, un processus d’amélioration basé sur des actions…

access_time11 min.
id-news design

Fauteuil Iéna et tapis Jardin à la française de Pierre Paulin. Vue d’une installation au Palais d’Iéna, dans la salle Hypostyle en 1987.« Les produits que j’ai dessinés à partir de 1958 et même certains depuis 1953 sont toujours en production et je pense que c’est parce que j’ai été assez raisonnable pour développer des produits agressifs sur l’instant mais qui par la suite gardent un caractère de classicisme nécessaire et suffisant »Pierre Paulin (France Culture, « À voix nue » du 25/11/2003)Après Louis Vuitton, trois enseignes parisiennes de la mode et de l’art célèbrent le designer français (1927-2009) en amorce de sa rétrospective au Centre Pompidou au printemps prochain. En sus de l’exposition « Focus 1953-1958 » à la Galerie Pascal Cuisinier (jusqu’au 28/11), Le Bon Marché Rive Gauche…

access_time5 min.
version originale

Elsa Janssen, directrice de la Galerie des Galeries. (© YOUNG-AH KIM)COMMENT LA PROGRAMMATION DE LA GALERIE DES GALERIES A-T-ELLE GRANDI?J’ai d’abord aidé Guillaume Houzé(héritier du fondateur des Galeries Lafayette et directeur de la future fondation, NDLR) à lancer la Galerie des Galeries avec « Antido te », sept expositions de sa collection personnelle. Puis il a fallu définir l’enjeu du lieu qui est d’interroger la mode de façon expérimentale, en fric tion avec l’art, le design, la musique… La programma tion a récemment pris une tonalité plus pop, libre, pointue et généreuse avec l’exposition du créateur belge Jean-Paul Lespagnard, les photos de Philippe Jarrigeon et les concerts mis en scène par Xavier Veilhan. Leur dénominateur commun, c’est le beau.L’EXPOSITION-VENTE « IDÉES MULTIPLES » QUI VIENT DE SE CLORE A ÉTÉ…

access_time4 min.
modernes solitudes

1/ Le commissaire newyorkais Ralph Rugoff photographié par Jasper Clarke. 2/ et 3/ Discrobe et Non-Object (Door) d’Anish Kapoor, deux oeuvres qui interagissent avec l’espace dans lequel elles sont installées, le couvent de La Tourette, un bâtiment du Corbusier (1960). (© LASZLO HORVATH)Des images de canettes de soda broyées sur les murs du MAC de Lyon accueillent le visiteur à la Biennale de la ville, intitulée cette année « La Vie moderne ». Comme nombre d’oeuvres exposées dans l’un des trois lieux du programme (avec La Sucrière et le musée des Confluences), les photos retravaillées de Lucie Stahl sondent le monde dans un style hérité de l’art conceptuel ou du néo-expressionnisme… Ed Ruscha et George Condo sont présents eux aussi avec de nouvelles peintures, figures presque paternelles d’un groupe de…

access_time3 min.
id-news photos

Le vrai du fauxLa première exposition monographique d’Omer Fast en France révèle l’oeuvre ambitieuse de cet artiste israélien déjà récompensé au Whitney de New York et à la Nationalgalerie de Berlin, où il s’est installé après une adolescence américaine. Son travail est imprégné par les notions de langage, de transmission, de traduction et d’identité qu’il transcrit à travers des images manipulées et paradoxales. Ses courts et moyens métrages a priori documentaires reconstituent pour certains des témoignages recueillis auprès de militaires à propos des nouveaux modes de surveillance. Trois installations vidéo étranges et critiques sur l’information aujourd’hui.OMER FAST, « LE PRÉSENT CONTINUE ». Au Jeu de Paume, 75001 Paris. www.jeudepaume.org Du 20 octobre au 24 janvier.La mer à boire« Évian sous l’oeil de Martin Parr », c’est le sous-titre de l’exposition…

help