Maison et Jardin
L'Ami des Jardins

L'Ami des Jardins

No. 1115

Le seul magazine qui combine les aspects esthétiques et pratiques du jardinage.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,74 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
44,64 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min.
l’été arrive

Personne ne pouvait imaginer les événements que nous avons connus depuis le mois de mars. La vie s’est presque arrêtée, sauf, heureusement, au jardin et sur le balcon où la végétation nous apporte son réconfort et nous accompagne pendant ces semaines stressantes. C’est le moment de prendre des photos de votre jardin ou de votre terrasse. Choisissez les plus belles scènes et participez à notre concours photo, doté de nombreux prix. (voir page 86) Juin, c’est le mois des roses. C’est pourquoi nous avons préparé un grand dossier sur les variétés les plus résistantes aux maladies, et les plus généreuses : des couvre-sol aux lianes, en passant par les buissons et les arbustes… Vous pourrez les planter cet automne, mais, si vous êtes vraiment impatient, en acheter quelques-unes chez les producteurs…

1 min.
venues du fond des temps

Comme les conifères, les fougères arborescentes font partie des plus vieux végétaux du monde. Cyathea australis (notre photo) était déjà présente à la période jurassique, l’âge d’or des dinosaures, comme Dicksonia antartica, plus rustique et souvent cultivée aujourd’hui dans nos jardins de climat doux. Quand les dinosaures herbivores régnaient sur la Terre, ils pouvaient brouter tranquillement fougères, ginkgos ou cycas dans de vastes zones tropicales et subtropicales tandis que se formaient les glaces des pôles Nord et Sud…

5 min.
en juin

À l’heure où nous faisons imprimer notre magazine, de nombreuses fêtes des plantes et autres manifestations culturelles ont déjà été annulées. Il est certain que de nombreuses autres, prévues en juin, le seront également. Aussi, pour la première fois, nous n’avons pas intégré l’agenda dans notre magazine. RETROUVER LES PÉPINIÉRISTES PRÈS DE CHEZ VOUS La filière de production de plantes est en grande difficulté avec la crise engendrée par l’épidémie de coronavirus. Les pépiniéristes et les producteurs qui préparent des plants pour le printemps se sont trouvés dans l’impossibilité de les mettre à disposition des amateurs de jardin. Des initiatives ont vu le jour pour les aider à rencontrer leur public : La carte interactive Hortus Focus : hortus-focus.fr La carte interactive Mission : végétal : missionvegetal.fr L’annuaire Plantez chez nous :…

2 min.
la nature transfigurée

Depuis qu’elle est enfant, Ann Bernachin est inspirée par la nature. Elle ramasse branches, feuilles, pierres, mousses et lichens, collectionne les petits bouts de nature glanés ici et là et les range entre deux feuilles de papier ou dans des bocaux. « En grandissant, avec ces petites collections, je me suis dit : un jour, il va falloir faire quelque chose avec. Donc, j’ai commencé à construire une sorte de collier en forme de lichen, comme un collier de fée. » C’était parti! L’envie de créer était née. La nature, ses formes, ses couleurs, ses transparences, ses graphismes l’inspirent. Elle redonne vie à la fragilité de cette nature morte par le regard qu’elle lui porte c’est le « still life » (en anglais) qui, pour elle, est l’inverse de la…

2 min.
les vignerons et les mésanges

Le 31 janvier 2020, neuf vignerons des appellations clairette de Die et des vins du Diois décident de fabriquer 800 nichoirs. Le 17 février, ils les installent en bordure de leurs parcelles. Objectif : réduire les intrants phytosanitaires dans la vigne en accroissant la biodiversité végétale et animale. Mais, même lorsqu’on est agriculteur, on n’est pas forcément un spécialiste de la biodiversité! C’est la raison pour laquelle une convention de partenariat a été signée avec la LPO (Ligue de protection des oiseaux) et que cette initiative a été intégrée dans un vaste projet porté par le parc naturel régional du Vercors. Des formations ont été proposées aux vignerons et ont permis l’avènement de la biodiversité dans ce vignoble. Neuf exploitations (40 hectares) sont concernées dans la vallée de la Gervanne…

7 min.
un jardin inspiré et sans arrosage

“J’ai commencé par semer des tomates et des pommiers d’amour et, à 12 ans, j’ai pu faire mon potager dans la prairie, encore pleine de ronciers, mais où poussaient aussi des poiriers, palissés contre le mur. J’avais six carrés, délimités chacun par un plessis, façon jardin médiéval ; j’aimais cela, tresser le plessis », se souvient Julien. Mais il découvre assez vite la dure réalité de son terrain, très drainant et très séchant ; en un mot, rien ou presque n’y pousse. « Je pensais arrêter, quand j’ai découvert les plantes vivaces résistantes à la sécheresse. C’est comme ça qu’est venu le jardin sans arrosage… en passant par divers délires comme celui, vers 16 ans, de faire un jardin en vagues à la Piet Oudolf* . La réalité m’a encore…