DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Auto et Moto
L'auto-Journal

L'auto-Journal

No. 1069

Apprécié pour l’expertise et la précision de ses tests et comparatifs, l’Auto Journal fait référence en matière d’essais. Il s’adresse aux amateurs de technologies et de belles mécaniques.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe EMAS
Fréquence:
Biweekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
6,22 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
41,42 €(TVA Incluse)
26 Numéros

dans ce numéro

2 min.
dès 2021 sur nos routes!

Morphoz, dévoilé en mars dernier, est le premier maillon d’une nouvelle famille de Renault 100% électriques. Il va donner naissance à un SUV d’ici à 2022. Mais, surprise, c’est la silhouette berline 100 % électrique qui arrivera la première, dès 2021. Si cette nouvelle venue conserve l’appellation de Mégane, elle n’a plus rien en commun avec cette dernière. La plate-forme de la Mégane eVision est celle de la Nissan Ariya, la fameuse CMF-EV sur laquelle reposent les espoirs de l’Alliance tout entière, mais aussi de nombreux produits Renault, Nissan et… Alpine, à venir. C’est un peu la plate-forme MEB mise à toutes les sauces au sein du groupe Volkswagen ! Ce soubassement permet d’offrir l’habitabilité d’une routière en seulement 4,21 m pour cette Mégane eVision. C’est, comme l’écrit le directeur…

1 min.
renault-dacia: le match

Après que la nouvelle Dacia a inquiété les vendeurs de Clio V, voilà que la Spring vient donner le tournis aux concessionnaires Renault qui ont, coup sur coup, reçu les nouvelles générations de Zoe et une Twingo 100% électrique. Cette dernière fait pâle figure côté autonomie face à la Spring, même si elle s’en sort mieux côté puissance moteur. Quant à la Zoé, bien installée avec son gabarit de petite compacte et ses 395 km d’autonomie, elle s’affiche à partir de 24200 €, soit le double de la Dacia.…

1 min.
notre vision de la version de série

En écoutant les paroles du directeur du design de DS Thierry Métroz, notre illustrateur s’est mis au travail, et c’est ainsi qu’il visualise ce que pourrait donner la silhouette ASL dans le segment du haut de gamme DS. Directement dérivé du concept car, ce modèle adopte les contraintes d’une commercialisation. Avec sa nouvelle plate-forme multi-énergie eVMP, le groupe PSA saurait parfaitement intégrer cette proposition aux côtés des futures Peugeot 3008 ou DS 7 Crossback au-delà de 2023.…

1 min.
l’avis de l’auto-journal

Implanter une nouvelle marque, qui plus est dans l’univers du premium, s’accomplit dans la durée. Audi aura mis plus de vingt ans, Volvo davantage. En à peine six ans d’existence, DS a quand même parcouru un beau chemin. Le pari est en passe d’être gagné car le modèle capable de générer du volume – la DS 4 – arrive au printemps prochain. La future gamme DS sera différente, avec des silhouettes inédites, à l’image de l’ASL (lire page 17). Quant à la berline DS 9, qui emprunte les codes esthétiques des précédentes générations DS 3/DS 7 Crossback, elle a tardé à arriver, freinée par la revente de son usine chinoise jusqu’alors détenue par PSA et Changan. Souhaitons-lui un meilleur sort que feue sa cousine Citroën C6 !…

3 min.
l’actu de votre marque

De A à Z Opel Mokka Vous reprendrez bien une tasse de Mokka? Pas trop grosse, la tasse… Certes, le SUV urbain badgé Opel mange à tous les rateliers (essence, gazole et électricité), mais quelques unités lui font défaut quand on le compare au DS 3 Crossback et au Peugeot 2008, ses proches cousins. À savoir, le bloc essence 1.2 PureTech de 155 ch (dont l’avenir semble menacé pour l’ensemble des gammes) et le diesel 1.5 BlueHDi de 130 ch. Au passage, on notera que le diesel réquisitionné gagne 10 ch par rapport à la version antérieure, distribuée un peu partout dans la galaxie PSA, soit 110 ch au total. Cette nouvelle variante du diesel 1.5, qui répond à la norme de dépollution Euro 6d-Full, est appelée à se généraliser dans toutes…

1 min.
l’avis de l’auto-journal

La croissance mondiale du groupe Hyundai s’est appuyée sur des voitures offrant d’excellents rapports prix/prestation et une bonne qualité de fabrication, régulièrement saluée par les observateurs tel l’institut J.D. Power. Désormais, le groupe entend franchir une nouvelle étape, avec un accroissement de valeur tant technique que pour le client. Pour cela, il entend réussir sur deux fronts: celui de l’électrification et du développement des motorisations à hydrogène d’une part, et celui du lancement en Europe de la marque premium Genesis d’autre part. Le premier est porté par la réglementation, mais le second devra trouver sa place sur un marché où même de grandes marques semblent en difficulté.…