DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Aviation et Bateau
Le fana de l'aviationLe fana de l'aviation

Le fana de l'aviation

No. 595

Le Fana de l'Aviation fait partie du petit cercle des grandes revues d'histoire de l'aviation dans le monde. Née en 1969, c'est aujourd'hui une revue de référence à travers le monde, grâce à ses textes et à son iconographie. L'aviation est un sujet technique ? Le Fana de l'Aviation emploie un langage simple et clair pour s'adresser à un public très large, du passionné d’histoire au professionnel de l’aviation. Le Fana de l'Aviation publie chaque mois des monographies, des reportages sur les collections d'avions anciens, les musées, les restaurations. Il s’attache également à suivre l’actualité des avions de collection qui volent toujours, et bien sûr des meetings aériens à travers le monde. Les analyses historiques s’appuient sur la collaboration des meilleurs historiens spécialisés dans de nombreux pays, tant en France qu’à l’étranger.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Lariviere SAS
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
7,51 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
38,30 €(TVA Incluse)
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
le fana de l'aviation

Espace Clichy, immeuble SIRIUS9, allée Jean-Prouvé. 92587 CLICHY CEDEXE-mail : redac_fana@editions-lariviere.comPRÉSIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCEPatrick CasasnovasPRÉSIDENTE DU DIRECTOIREStéphanie CasasnovasDIRECTEUR GÉNÉRALFrédéric de WatrigantDIRECTEUR DE LA PUBLICATION ET RESPONSABLE DE LA RÉDACTION :Patrick CasasnovasÉDITEUR : Karim KhaldiRÉDACTIONTél. : 01 41 40 34 22Rédacteur en chef : Alexis RocherRédacteur en chef adjoint : Xavier MéalRédacteur graphiste : François HerbetSecrétaires de rédaction : Antoine FinckSecrétariat : Nadine GayraudSERVICE DES VENTES(réservé aux diffuseurs et dépositaires)Jennifer John-NewtonTél. : 01 41 40 56 95IMPRESSION : Imprimerie Compiègne Avenue Berthelot 60200 Compiègne.Papier issu de forêts gérées durablementOrigine du papier : Italie. Taux de fibresrecyclées : 0 %.Certification : PEFC/EU ECO LABEL.Eutrophisation : 0,018 kg/tonne.DIFFUSION : MLPPrinted in France/Imprimé en FranceSERVICE PUBLICITÉDirecteur de publicité : Christophe MartinAssistante de publicité : Nadine GayraudTél. : 01 41 40 34 22E-mail :…

access_time7 min.
un très rare airco dh.9 vole à nouveau

Le 13 mai dernier à Duxford, près de Cambridge au Royaume-Uni, l’Airco DH.9 matricule E8894 de 1917, immatriculé G-CDLI, propriété de l’Historic Aircraft Collection du Britannique Guy Black, a effectué son premier vol après restauration. Aux commandes pendant près de 30 minutes se trouvait Dodge Bailey, chef pilote de la Shuttleworth Collection. Sur les six exemplaires de DH.9 préservés dans le monde, celui-ci est l’unique en état vol. Il est mû par un moteur à 6 cylindres en ligne Siddeley “Puma” de 200 ch d’époque, refroidi par eau.Cette résurrection a pour origine la découverte fortuite d’un touriste britannique, passionné d’aéronefs, qui photographia un DH.9 cannibalisé dans le musée alors récemment inauguré du palais de Bikaner, au Rajasthan, en Inde, en 1995. À son retour en Grande-Bretagne, il diffusa la photographie…

access_time6 min.
l’eaa remet en vol son b-25h

Le 20 avril, à Oshkosh, dans le Wisconsin, le North American B-25H “Mitchell” Berlin Express immatriculé N10V de l’Experimental Aircracft Association (EAA) s’est de nouveau envolé après quatre ans et demi de restauration. Construit à Inglewood, en Californie, en 1943, il servit d’abord au sein de l’US Army Air Force sous le matricule 43-4432 pendant la Deuxième Guerre mondiale, puis fut entreposé à Altus, dans l’Oklahoma, à la fin du conflit. En juin 1947, il fut vendu comme surplus à la Delta Drilling Company de Dallas, au Texas, puis passa entre les mains de divers propriétaires avant d’être acquis par la société Tallmantz Aviation en septembre 1968. Le B-25 rejoignit une vingtaine d’autres “Mitchell” cette année-là pour prendre part au tournage du film inspiré du roman de Joseph Heller, Catch-22.…

access_time5 min.
red arrows et warbirds rares annoncés à duxford pour flying legends 2019

Si vous n’avez pas encore fait vos plans pour assister au Flying Legends Airshow 2019 qui se tiendra à Duxford, près de Cambridge, les 13 et 14 juillet, la liste des premiers avions annoncés devrait vous décider ! La seule perspective de voir voler quelques-uns des avions Curtiss les plus rares de nos jours – P-36, “Hawk” 75, P-40C et P-40F à moteur “Merlin” – fait de ce spectacle aérien un must. À ce quatuor, il faut encore ajouter les autres raretés que sont le P-47D “Thunderbolt” Nellie (seul P-47 en état de vol en Europe), l’unique Bristol “Blenheim”, le B-17 Sally B. Sont également d’ores et déjà annoncés le “Sea Fury” biplace T.20 WG655/G-CHFP et le Hawker “Sea Fury” Mk II G-CBEL aux couleurs du prototype du “Sea Fury”,…

access_time5 min.
la bibliothèque idéale

Voici en une seule et unique page la bibliothèque idéale du Fana de l’Aviation par deux de ses rédacteurs en chef. Une sélection sans aucun doute partiale, loin d’être idéale, mais qui ne se veut pas banale.Une histoireLes histoires de l’aviation se comptent par dizaine, pour ne pas dire plus. Parmi celles-ci une à retenir, qui fit longtemps autorité dans le milieu, celle de Dollfus et Bouché. Une somme : grand format, 616 pages, moult planches d’illustrations en couleurs, nombreuses photos venues des collections de L’Illustration. C’est une grande promenade dans le temps qui part de l’Antiquité pour aller aux années 1930, avec notamment de nombreuses pages sur les ballons (la grande passion de Dollfus, l’un des créateurs du musée de l’Air). Il va de soi que les analyses sur…

access_time14 min.
le premier des premiers

Selon la chronologie officielle du Jour J, à 00 h 11 le 6 juin 1944, les trois premiers parachutistes du 1st Special Air Service (SAS) britannique chargés de mener l’opération Titanic sautèrent d’un “Halifax” au-dessus du Cotentin et atterrirent dans un champ à 8 km de Saint-Lô. Le lieutenant Norman Harry Poole fut le premier à toucher terre, suivi de ses deux coéquipiers, eux-mêmes suivis quelques secondes plus tard du captain Frederick James “Chick” Fowles et de ses deux coéquipiers; ils installèrent des amplificateurs pour faire entendre des bruits de combat, des explosions de mortier et des voix de soldats lançant des jurons, tandis que des centaines de mannequins étaient parachutés par ailleurs, également près d’Yvetot, de Harfleur, du Havre, de Saint-Hilairedu- Harcouët, de Lessay, de Villedieules- Poëles, à proximité…

help