DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
  • Art et Architecture
  • Aviation et Bateau
  • Business et Finance
  • Auto et Moto
  • Presse people
  • Comics & Manga
  • Artisanat
  • Culture et Littérature
  • Famille et Éducation
  • Mode
  • Cuisine et Vin
  • Forme et Santé
  • Maison et Jardin
  • Chasse et Pêche
  • Jeunesse
  • Luxe
  • Presse Masculine
  • Film, Télé et Musique
  • Actualité et politiques
  • Photographie
  • Science
  • Sports
  • Tech et Jeux Vidéo
  • Voyages et Plein air
  • Presse Feminine
  • Adulte
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Actualité et politiques
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche

No 3814

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Lagardere Media News
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,16 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
46,70 €(TVA Incluse)
50 Numéros

Dans ce numéro

4 min.
après le choc

Un choc, d’abord. Un risque, ensuite : celui de répliques, sans fin, du séisme, qui affecteraient notre vie politique et, au-delà, le fonctionnement de notre démocratie, déjà passablement abîmée par une crise de la légitimité et l’irruption croissante de la violence. Et, à l’arrivée, le sentiment d’une rupture irrémédiable. L’abandon, vendredi matin, par Benjamin Griveaux de sa campagne municipale à Paris, après la diffusion sur les réseaux sociaux d’images le montrant en train de se masturber, marque un tournant dont il est encore difficile de mesurer les conséquences. Elles seront pourtant, à coup sûr, dévastatrices. La macronie percutée C’est peu dire que cette affaire se révèle destructrice pour l’exécutif, la majorité et le parti présidentiel, La République en marche (LREM). Personne, dans ses rangs, n’en disconvient. « C’est un naufrage », peste…

2 min.
« tuer symboliquement l’autre »

« Le procédé utilisé contre Benjamin Griveaux est incroyable et regrettable. Avec les réseaux sociaux, la méchanceté est plus visible, elle a trouvé un terrain propice, même s’ils n’ont rien inventé. Les réseaux sociaux permettent de s’en prendre à l’ethos d’une personne, c’est-à-dire à son comportement, sa façon d’être, parce qu’il n’y a pas de modérateur et que le “gatekeeper” du journalisme y est absent. La gravité des paroles – qui mènent aux actes – s’est accentuée. Il y a quelques années, on ne menaçait pas quelqu’un de mort pour n’importe quoi. Certaines personnes ne se rendent pas compte du mal que peuvent faire les mots, que les paroles sont déjà des actes. De l’insulte jusqu’à la haine, le but est toujours de tuer symboliquement l’autre. La haine entraîne toujours…

4 min.
« les délateurs doivent être punis, pas leurs victimes »

Benjamin Griveaux a-t-il bien fait de se retirer de l’élection municipale à Paris ? Lui seul a pris la décision qu’il a jugée bonne. Et permettez-moi de dire ici l’amitié que nous partageons, par-delà cet événement. Considérez-vous qu’il porte une responsabilité dans ce qui vient de se passer ? Depuis quand une victime, en l’occurrence d’une violation flagrante de la vie privée, serait-elle coupable ? Ne renversons pas le sujet ! Qu’un candidat se retire après une divulgation de sa vie privée est une première en France ; est-ce un précédent qui peut peser sur notre vie politique ? Le danger est là. Le droit à la vie privée est fondamental. Si le dévoilement de la vie privée est toléré, la vie de chaque citoyen va devenir un enfer. Pas seulement la vie politique, mais…

2 min.
sale affaire

IRRESPONSABLE mais pas coupable : l’appréciation vient spontanément à l’esprit quand on songe au lamentable épisode qui vient de causer la chute d’un homme politique, de déstabiliser la campagne municipale à Paris et, au-delà, la vie politique française. Bien qu’il n’ait commis aucun délit ni violé aucune règle, Benjamin Griveaux n’a-t-il pas commis la plus impardonnable des légèretés ? Si le bon sens inspire cette interrogation, la raison commande de ne pas y répondre. La vérité est là, plus simple qu’il n’y paraît, et il faut s’y ranger : ce qu’a fait ou non le candidat macroniste déchu relève de sa vie intime et d’elle seule ; cela par conséquent ne regarde que lui et ses proches ; et si le débat public en a été flétri, ce n’est pas…

5 min.
dans les coulisses d’une exécution politique

Pornopolitique.com. Un site au nom évocateur d’où est survenue la déflagration qui secoue la classe politique française depuis jeudi. Et avec elle, une kyrielle de questions quant au rôle joué par chacun. Les vidéos intimes à l’origine de la chute de Benjamin Griveaux ont été publiées mercredi dernier sur ce site, désactivé depuis. L’action est signée Piotr Pavlenski. L’artiste russe, réfugié politique en France depuis 2017, explique pratiquer « l’art politique » et est connu pour ses performances extrêmes : se clouer le scrotum à Moscou ou incendier des bâtiments à Paris. L’homme de 35 ans a été interpellé samedi à Boulogne (Hauts-de-Seine) dans le cadre d’une autre affaire survenue au Nouvel An et placé en garde à vue. Il était recherché depuis le 2 janvier pour dégradation en bande organisée…

1 min.
pavlenski peut-il perdre son statut ?

OPPOSANTà Vladimir Poutine,Piotr Pavlenski a obtenu l’asile politique en mai 2017,comme la mère de ses deux filles. Un statut qu’il a conservé en dépit de sa condamnation à trois ans de prison, dont deux avec sursis, pour l’incendie de la façade d’une succursale de la Banque de France à Paris. Selon Me Gaston Gonzalez, expert en droit des étrangers, la gravité de l’infraction n’est « pas suffisante » pour lui retirer l’asile politique, une décision « extrêmement rare » prise uniquement par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). L’avocat estime que les deux nouvelles affaires dans lesquelles il est impliqué [celles des vidéos et du 31 décembre] ne changeraient rien à son statut.…