DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Actualité et politiques
Soir mag

Soir mag No. 4585

Soir mag (anciennement Le Soir magazine) est un hebdomadaire d’actualité, avec une couverture percutante et un rédactionnel ciblé sur la Belgique et ses habitants, mais pas seulement… C’est un vrai magazine d’investigation qui mène l’enquête et cherche à comprendre. C’est aussi un magazine détente avec un cahier télé clair et complet, des jeux, des infos sur la vie des stars ou des familles royales,… C’est enfin un magazine qui fait la part belle à l’Histoire. Retrouvez-y notamment les chroniques de Stéphane Bern. Avec un contenu très dense, Soir mag se partage avec toute la famille !

Pays:
Belgium
Langue:
French
Éditeur:
Rossel et Cie S.A.
Fréquence:
Weekly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,31 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
20,75 €(TVA Incluse)
13 Numéros

dans ce numéro

2 min.
le café du commerce est toujours ouvert

Édouard Philippe, le Premier ministre français, est un sage. Il parle moins que d’autres mais mieux, avec plus de précision et d’intelligence. Normal donc qu’il n’apprécie guère le verbiage polluant. L’autre jour, il a dit : « J’ai été frappé, depuis le début de cette crise, par le nombre de commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu’il aurait fallu faire à chaque instant. La modernité les a souvent fait passer du Café du commerce aux plateaux de télévision. Les courbes d’audience y gagnent ce que la convivialité des bistrots y perd. Et je ne crois pas que cela grandisse le débat public. » Pascal Praud, qui anime à la fois « Les auditeurs ont la parole » sur RTL France et « L’heure des pros » sur CNews…

4 min.
vos messages vos messages

Remerciements d’une infirmière « Je suis infirmière en milieu hospitalier, et à mon tour je voudrais vous dire MERCI pour toute la solidarité dont vous faites preuve. Merci à tous les bénévoles pour leur travail, à vos applaudissements qui nous touchent beaucoup, aux pompiers et policiers qui se joignent à vous, alors qu’eux aussi vivent des moments difficiles. Merci aussi à toutes ces entreprises qui nous gâtent régulièrement par des bons petits plats. Mais surtout merci à vous qui suivez les règles de confinement. Grâce à vous, les hôpitaux ne sont pas saturés : nous pouvons offrir des soins de qualité aux patients. Vous êtes le traitement de l’épidémie. Par manque de matériel de protection, notre quotidien est cependant très difficile. Dans mon unité, j’estime à +/- 20 % les blouses…

1 min.
le regard de françois de brigode

La crise sanitaire met en lumière des professions mal cotées et pourtant tellement indispensables. Dans son travail photographique, François De Brigode immortalise cette semaine ces personnes de l’ombre qui font tourner notre société. Il nous montre ici les employés de Bruxelles-Propreté, dont les tournées poubelles se font désormais masqués. Le journaliste a aussi pris en photo un régisseur de la RTBF passant au désinfectant la place du présentateur du JT. « Voici des personnes qui se battent pour que notre environnement soit meilleur en cette période de coronavirus », commente François De Brigode.…

3 min.
bien porter (et bien laver) son masque fait maison

Depuis lundi, le port du masque (ou d’une autre protection plus sommaire comme un foulard ou un bandana) est obligatoire dans les transports en commun du pays. Et son usage est fortement recommandé dans toutes les situations où vous pouvez entrer en contact avec des personnes extérieures à votre foyer, comme lorsque vous faites vos courses. Le masque est aussi devenu l’outil indispensable dans nombre de sociétés qui ont rouvert leurs portes cette semaine. Attention !, tous les experts sont, pour une fois, d’accord : le port du masque ne dispense pas des mesures de prévention bien connues telles que la distance sociale de 1m50 et le lavage régulier des mains. Dès cette semaine, les supermarchés commencent à vendre des masques chirurgicaux (ces enseignes ont été plus douées pour trouver des stocks…

6 min.
les survivants du covid-19

À la fin avril, sur 15.000 patients infectés par le coronavirus admis dans nos hôpitaux, 12.000 environ avaient pu en sortir. Guéris ou presque, mais souvent très affaiblis. Les témoignages se ressemblent, comme celui du populaire Marcel Javaux (64 ans), l’ancien arbitre de football, qui expliquait, début avril, avoir perdu 8 kilos en deux semaines à peine sur son lit d’hôpital à Libramont. Les malades sortent de la clinique complètement épuisés, amaigris, victimes d’une grande fatigue physique et émotionnelle. Ils ont besoin d’en parler. Entre eux. Des groupes se sont constitués sur les réseaux sociaux, regroupant aussi tous ceux dont l’état n’a pas nécessité une hospitalisation. On découvre dans ces messages que des malades se plaignent toujours de symptômes 20, 30 ou 40 jours après avoir été diagnostiqués positifs !…

7 min.
croisières la grande détresse

Ce marché, de plus en plus prisé des Belges, espère repartir. Mais le coup d’arrêt est rude, avec des images qu’on n’est pas près d’oublier : celles d’immenses paquebots – comme le Diamond Princess à Yokohama ou le Zaandam en Floride – obligés de garder à bord leurs passagers malades ou pas, interdits d’accoster dans une série de pays, voire maintenus au large où ils errent durant des jours. Comme l’ensemble de l’économie touristique mondiale, le secteur des croisières est lourdement impacté par la crise du coronavirus. Dommage pour ses opérateurs car les chiffres étaient jusqu’ici en progression. En Europe, ce marché a drainé 7 millions de passagers en 2017, avec une marge de croissance de 2,5 % par an, voire plus. La Belgique affiche aussi une hausse avec 71.000 Belges…