ZINIO logo
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Business et Finance
Les Affaires Plus

Les Affaires Plus

Automne 2020

Le magazine Les Affaires Plus vous aide à gérer efficacement vos finances, vos investissements et à prendre le contrôle de votre vie professionnelle.

Lire plus
Pays:
Canada
Langue:
French
Éditeur:
Transcontinental Media G.P.
Fréquence:
Quarterly
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,72 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
13,65 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
l’investisseur voyeur

Fenêtre sur cour (Rear Window), d’Alfred Hitchcock, est un beau clin d’oeil à notre curiosité mal placée. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, le maître du suspense nous amène dans l’appartement d’un photographe confiné à la maison (eh oui!) en raison d’une fracture à la jambe. Pour se désennuyer, il espionne ses voisins. Son passe-temps prend une tournure inquiétante lorsqu’il croit apercevoir un meurtre chez l’un d’eux. Il nous arrive tous d’avoir cette envie de savoir à quoi ressemble vraiment la réalité des autres. Ce voyeurisme s’étend à tout ce qui touche à l’argent. Votre collègue gagne-t-il un salaire comparable? Combien a coûté la maison de votre ami? Quel est le chiffre d’affaires de votre cousine entrepreneure? Votre voisin qui dépense sans compter est-il surendetté? On se garde une gêne…

2 min.
en bref

La Bourse n’a que faire des élections Tandis que les experts tentent d’anticiper l’effet de l’issue de l’élection américaine sur les marchés boursiers, Ruchir Sharma, stratège chez Morgan Stanley, avance que l’enjeu n’est pas si important pour Wall Street, dans une lettre d’opinion publiée dans le New York Times. « Ma recherche datant de 1860 montre que la Bourse n’a pas de préférence et que la volatilité avant une élection est quelque chose de normal, écrit-il. Le marché est un baromètre économique, pas politique. » « Conduire une voiture abordable est l’une des meilleures façons de se libérer de ses préoccupations financières et d’épargner davantage. »— Ben Carlson, gestionnaire de portefeuille et auteur du blogue A Wealth of Common Sense Des prévisions encore plus difficiles Même avec un accès à de nouvelles données, comme…

4 min.
le ratio cours/bénéfice prévisionnel: pratique, mais gare aux impondérables!

Le ratio cours/bénéfice fait partie des indicateurs financiers les plus connus et les plus utilisés. Son proche cousin, le ratio cours/bénéfice prévisionnel, remplace le bénéfice actuel par le bénéfice prévu au cours des 12 prochains mois. Une mesure potentiellement utile… quand l’économie est stable. Comment se calcule le ratio cours/bénéfice prévisionnel, plus précisément? Tout simplement en divisant le cours actuel de l’action par une prévision des bénéfices par action au cours des 12 prochains mois. Généralement, le consensus des analystes est utilisé, bien qu’il soit aussi possible de faire notre propre prévision. D’emblée, ce ratio peut sembler drôlement utile si nous désirons évaluer une société. Comme un investisseur s’intéresse à la rentabilité future d’une entreprise, ce ratio peut avoir l’air plus pertinent que le simple ratio cours/bénéfice, ou encore d’autres mesures financières. Il…

6 min.
olivier gamache l’homme qui fait rimer éthique et bénéfice

La création de valeur est un concept courant dans le monde des affaires et de la finance. Ce concept est toutefois principalement financier et cela déplaît depuis longtemps à Olivier Gamache. Pour lui, créer de la valeur, c’est beaucoup plus que de chercher la simple profitabilité. C’est aussi avoir une influence positive en matière d’environnement et de capital humain. À ce propos, il estime qu’il est peut-être en diapason avec les entrepreneurs d’une autre époque, qui se définissaient comme des bâtisseurs. « Parce que bâtir, ça implique un effet positif à long terme, dit-il. Aujourd’hui, on est beaucoup dans le “court-termisme” et ça nous mène vers un mur. Bien que sa définition de création de valeur s’apparente à celle du développement durable, il hésite toutefois à s’en réclamer. « Le terme “développement…

6 min.
le plan accéléré des épiciers canadiens

La pandémie a forcé les grands épiciers du pays à précipiter le développement de leurs services de vente en ligne. En quelques semaines seulement, ils ont devancé de trois à cinq ans l’avancement de leurs projets. C’est maintenant l’heure de consolider les gains réalisés. Voici comment ils comptent y arriver. « Chez nous, les derniers mois ont été rock and roll, raconte Carl Pichette, viceprésident au marketing et aux solutions mobiles à Sobeys. En avril, nos volumes d’affaires en ligne ont grimpé à un niveau 10 fois supérieur à la même période l’an dernier. » Sobeys est la maison-mère de l’enseigne IGA, dont les services de commande en ligne offerts dans plus de 275 magasins au Québec lui permettent de couvrir de 90 % à 95 % de la population de…

20 min.
les favoris des experts

David Caron Gestionnaire de portefeuille principal Industrielle Alliance, assurance et services financiers Chacun à sa façon, les trois choix de David Caron devraient tirer leur épingle du jeu dans le monde post-COVID-19, selon le gestionnaire de portefeuille qui croit que leurs actions surpasseront le marché d’ici 12 mois. CAE peut redécoller avant ses clients CAE, 19,66 $ Ratio cours/bénéfices: 32,5 fois Variation prévue des bénéfices en 2021: - 78,3 % Le formateur de pilotes est un bon choix pour profiter de la reprise progressive du transport aérien, sans assumer autant de risque que comportent les titres des transporteurs, croit David Caron. Déjà, le nombre de vols par jour a doublé depuis avril, bien qu’ils soient toujours environ 20 % inférieurs au sommet de février 2020. Le potentiel de CAE réside dans l’effet qu’aura sur ses marges un…