DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Culture et Littérature
LireLire

Lire

No.476

Chaque mois, découvrez dans LIRE toute l'actualité des livres et des écrivains. Entretiens, dossiers thématiques, extraits de nouveauté et critiques, avec LIRE, vous vivrez plus passionnément votre amour de la littérature.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
EMC2
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: YES40
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,92 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
27,25 €(TVA Incluse)
5 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time4 min.
l’édito

Les adolescents – certains adultes, aussi – adorent l’idée de fureter dans les maisons hantées . Histoire de se procurer quelques frissons ou émotions fortes. D’une certaine manière, ce même désir serait-il à l’origine du succès des visites des demeures d’écrivains – même lorsque celles-ci n’ont, au fond, rien de terrifiant? Les lecteurs chercheraient-ils à saisir, à ressentir, la présence du fantôme de l’auteur, en se rendant dans son lieu de vie (ou revendiqué comme tel), restauré ou laissé (presque) en l’état ? À l’occasion de la parution du livre d’Évelyne Bloch-Dano, Mes maisons d’écrivains (Stock), il nous a semblé intéressant de nous rappeler que la mythologie d’un homme de lettres tient parfois, au-delà de ses seuls écrits, à une bâtisse. Comme si celle-ci, malgré la disparition de celui qui…

access_time2 min.
courrier des lecteurs

Cinéaste anonyme ? Vous n’êtes pas les seuls responsables, mais j’attire votre attention sur le fait que, sur les affiches annonçant un film, le nom du réalisateur n’apparaît pas (Cœurs ennemis, dont vous faites la promotion dans votre numéro de mai). J’aime beaucoup le cinéma et j’y vais, quelquefois, deux fois par semaine. Mais c’est le nom du réalisateur qui m’intéresse la plupart du temps, et non celui des acteurs. Pouvez-vous faire part à « bon entendeur » ? Ce serait bien… M. Wagner La réponse de Lire. Les distributeurs sont naturellement libres de mettre en avant les noms qu’ils souhaitent pour la promotion d’un film. Dans le cas de Cœurs ennemis, précisons que le cinéaste n’est autre que le Britannique James Kent, auquel on doit, notamment, Mémoires de jeunesse (avec Alicia…

access_time1 min.
lire

Président et Directeur de la publication Jean-Jacques Augier Directeur général Stéphane Chabenat Adjointe Sophie Guerouazel RÉDACTION Directeur de la rédaction Baptiste Liger Assistante de la rédaction Sabine Dard Grand entretien Claire Chazal Chroniqueurs Philippe Delerm, Bruno Dewaele, Diane Ducret, Fabrice Gaignault, Gérard Oberlé, Jacques Perry-Salkow, Josyane Savigneau, Sylvain Tesson Direction artistique Isabelle Gelbwachs Graphisme Marie-Thérèse Poux Secrétariat de rédaction Meriem Djebli, Muriel Boujeton Service photo Cyrille Derouineau Ont collaboré à ce numéro Hubert Artus, Raphaële Botte, Philippe Chevallier, Jean-Pierre Colignon, Léonard Desbrières, Laëtitia Favro, Ilan Ferry, Alexandre Fillon, Virginie Girod, Aurélie Godefroy, Emmanuel Hecht, Adèle de Labeau, Louis-Henri de La Rochefoucauld, Marie Lechevalier, Estelle Lenartowicz, Gladys Marivat, Françoise Monier, Jean Montenot, Pascal Ory, Dominique Poncet, Alain Rubens, Christophe Rioux, Mina Soundiram, Fanny Thibault Publicité et développement Maïlys Leynaud – 01 47 00 03 23…

access_time3 min.
la passion d’aiguisée

Serais-je née au xviiie siècle, je serais tombée dans les bras de Casanova. Je ne peux résister à un type sachant jaser, vêtu d’une culotte et d’une redingote de velours, d’un gilet de brocart doré sur un jabot de dentelle. En qualité de mémorialiste, Casanova, c’est autre chose que Rousseau. Ce dernier, dans ses Confessions, désire se « montrer tout entier au public », quand le premier, dans ses Mémoires, lève à peine le voile sur une vie d’alcôves et d’interdits. Si l’on imagine les deux livres adaptés en série télé, Les Confessions, c’est Plus belle la vie, là où Histoire de ma vie, c’est Gomorra : « — Capitaine, Rousseau se dit prêt à tout balancer. — Alors, Jean-Jacques, comme ça, on veut tout avouer? Pour un ruban volé chez Rousseau, combien…

access_time1 min.
e.l. james

Après cinq romans et trois adaptations sur grand écran, la papesse de la provocative romance tourne la page des Cinquante nuances, records des ventes littéraires mondiales de la décennie avec plus de 150 millions d’exemplaires écoulés. Mais qui pour succéder au couple gentiment BDSM formé par Anastasia Steele et Christian Grey ? En accord avec les codes du genre, Maxim Trevelyan est un séduisant et riche aristocrate britannique « qui n’a jamais eu à travailler et dort rarement seul », quand Alessia Demachi est présentée par sa créatrice comme une « Cendrillon des temps modernes ». La pauvre ingénue face au nanti dépravé ? Oui, mais, face aux accusations d’inconsistance envers sa précédente héroïne, E.L. James dote Alessia d’une forte personnalité et d’un don certain pour la musique, en plus…

access_time1 min.
en bref…

LE CHIFFRE 25 000 C’est le montant, en euros, du chèque reçu le 8 mai dernier par Michel Houellebecq, correspondant à l’attribution du Prix d’État autrichien de Littérature. Couronnant un écrivain européen, cette distinction avait, dans le passé, salué d’autres auteurs français, tels que Marguerite Duras ou Patrick Modiano. Trois semaines plus tôt, l’auteur de Sérotonine avait été fait chevalier de la Légion d’honneur. LA PHRASE « Trump a le sens de l’humour » Bret Easton Ellis (Le Figaro du 9 mai 2019) Dans un entretien avec Éric Neuhoff, l’écrivain sulfureux évoque l’Amérique d’aujourd’hui, à l’occasion de la parution de White (Robert Laffont). Dans cet essai-pamphlet, il s’en prend, entre autres, à la génération Y, trop « dégonflée », et à la gauche libérale d’outre-Atlantique. LE FLOP Woody Allen sans éditeur On aurait pu croire que les Mémoires du…

NUMÉROS SPÉCIAUX

help