Marie Claire - France 822

Le Monde, la Mode, la Vie… Vous souhaitez…décoder toutes les facettes du monde sans tabou ni prisme déformant, découvrir les tendances mode et beauté les plus signifiantes, anticiper l’évolution de la vie des femmes. Alors chaque mois, profitez de Marie Claire !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Marie Claire Album
Fréquence:
Monthly
2,07 €(TVA Incluse)
19,72 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min
édito

Guipure et coiffes, dentelles et crochet, cols XXL semblant cousus main de longues heures durant… un folklore irrésistiblement chic, propulsé ici et maintenant, prend ses quartiers dans les séries photos de notre Spécial mode (voir pages 160-179). Folklore, vous avez dit folklore ? Snobé, jugé archaïque et trop kitsch, voire politiquement douteux parfois, il fait son majestueux retour et nourrit l’imaginaire des créateurs, et le nôtre aussi à l’heure où s’échauffent nos fantasmes d’authenticité et de retour à la terre. Dans nos vies confinées, distanciées, « zoomisées », l’artisanat, le travail manuel, la transmission n’ont jamais semblé si nobles. Vite, un bal folklorique, comme une échappée rêvée, une légende où plonger pour tout oublier. « Mais l’arrivée à Douarnenez fut un choc : peut-être parce que cette ville regardait vers le…

marclarfr2103_article_027_01_01
3 min
contributeur · trices

JESSE LAITINEN, PHOTOGRAPHE Il a shooté pour nous, au Portugal, deux séries emblématiques de notre numéro Spécial mode. D’OÙ VENEZ-VOUS ? Je suis né et j’ai grandi sur la côte sud de la Finlande, dans une petite ville de dix mille habitants appelée Karis. Je viens d’une famille de la classe ouvrière, personne n’y a jamais travaillé dans l’art ou l’industrie de la mode! Moi-même, j’ai travaillé pendant dix ans dans le secteur du bâtiment. POURQUOI FAITES-VOUS CE MÉTIER ? Parce que je crois que c’est la première fois que j’ai un boulot qui me plaît! Je peux être créatif et raconter des histoires. En plus, je rencontre beaucoup de gens intéressants et je voyage. VOTRE MOMENT PRÉFÉRÉ PENDANT LES SHOOTINGS? Je n’en ai pas un en particulier, c’était un très bon voyage. VOTRE FEMME PRÉFÉRÉE? Impossible de ne…

marclarfr2103_article_030_01_01
1 min
coulisses

marclarfr2103_article_032_01_01
2 min
anna muller

DE LA COLLE, DES JOURNAUX, DES CISEAUX, et comme une irrésistible envie de jouer… Grâce à l’art du collage, dans lequel elle excelle, la photographe et artiste visuelle Anna Muller ne veut rien lâcher de la part d’enfance qui nourrit sa créativité. « Le collage, c’est une discipline qui n’apporte que de la joie, un processus de création libre et spontané qui permet de dépasser certaines frontières visuelles et fait jaillir des surprises, comme lorsqu’on joue, enfant», confie celle qui, petite, aimait passer des heures dans l’atelier de son père artiste. Née en 1981 à Izhevsk, en Russie, la jeune femme étudie la photographie à Moscou et viendra compléter en 2012 son cursus à Paris, à l’école internationale de photographie Spéos. Elle n’a plus quitté le sol français depuis. «…

marclarfr2103_article_034_01_01
4 min
tocades

1 DES FROUFROUS POP Pour le printemps, le créateur Dries Van Noten nous imagine recouvertes de mousselines et de tulles, telles des fleurs prêtes à célébrer la vie. C’est peu dire que cette exubérance et ce sens de la fête nous font rêver et nous inspirent, piégées que nous sommes au cœur de l’hiver et de la vie un peu morne… Vivement les beaux jours ! 2 DES ROUGES RIVE GAUCHE Le maquilleur François Nars a toujours cité sa mère et ses grands-mères comme sources essentielles d’inspiration. Il leur rend hommage avec cette collection de lipsticks transparents et mats aux teintes évoquant le Paris bohème et chic des seventies. Rouges à Lèvres Audacious de Nars, 32 €. narscosmetics.fr 3 DES RECETTES FEEL GOOD Anne-Sophie Nardy, fondatrice de la marque de cosmétiques « clean » On The…

marclarfr2103_article_039_01_01
3 min
“l’amour en appelle à nos efforts (…), et c’est pour cela qu’il est passionnant”

Chaque mois, la philosophe Marie Robert partage quelques principes pour rendre le quotidien plus léger. Pour célébrer les amants, elle convoque cette fois Platon, pour qui “l’expérience amoureuse est une manière d’exercer sa pensée”. « Il y a du monde dans la queue, on piétine en attendant que ce soit notre tour de passer à la caisse. Notre téléphone n’a presque plus de batterie, impossible de s’immerger derrière un écran alors on contemple passivement les gens autour de nous. Et justement, à quelques pas de là, une scène attire notre regard. Un jeune couple, 25 ans à peine, s’embrasse fougueusement, étranger au reste du monde. Le temps autour d’eux semble s’être dissous. Ils s’enlacent avec une ferveur bouleversante. En les observant, notre cœur se brise sur les rivages de notre nostalgie.…

marclarfr2103_article_044_01_01