Presse people
Paris Match

Paris Match No. 3692

Depuis plus de 60 ans, Match raconte le monde tel qu’il est. Entre les joies et les peines, les larmes et les sourires, l’Histoire s’écrit à travers les destins du quotidien, sur la scène internationale, et trouve chaque semaine un écho émouvant dans le magazine.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Lagardere Media News
Lire plus
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,37 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
67,47 €40,48 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

9 min.
aux bons soins de jérémy ferrari

Le phénomène Ferrari est reparti. Cent mille fidèles avaient pris leur billet avant le début des représentations d’« Anesthésie générale », un one-man-show courageux, attachant, percutant qui a pour thème la santé publique. Les précédents spectacles de l’humoriste poil à gratter s’attaquaient à la religion (« Hallelujah bordel ! ») et à la guerre (« Vends 2 pièces à Beyrouth »). Cette fois, il règle ses comptes avec ses démons (une addiction à l’alcool) avant de tacler les diables du capitalisme. Hyperactif, Jérémy dirige aussi Dark Smile, aux multiples branches : production d’artistes, billetterie, organisation de conférences, de festivals, édition. Le trentenaire aux nombreuses casquettes et à la ceinture noire de judo se pose, détendu, devant un thé noir. Paris Match. Qu’est-ce qui vous pousse à vous emparer de sujets dignes…

1 min.
sa vie en 6 dates

6 avril 1985 : naissance de Jérémy Larzillière à Charleville-Mézières (Ardennes). 2007 : incarne Arthur Rimbaud dans « Deux chaises vides », une pièce de Bertrand Mathieu. 2008 : enchaîne les petits boulots, déménageur, groom, agent de sécurité, voiturier… 2010 : intègre « On n’demande qu’à en rire », l’émission de Laurent Ruquier. 2011 : « Hallelujah bordel ! » one-man-show sur les trois religions. 2020 : joue un sénateur paralysé dans « Brutus vs César » de Kheiron (ci-dessous). Participe à une compétition de jiu-jitsu.…

4 min.
goulag le châtiment sans crime

Pendant des années, on n’a rien su. Ou, plutôt, on n’a rien voulu savoir. Agrippée au parapet de l’utopie communiste, une intelligentsia occidentale stérile fuyait la réalité comme le choléra. Profonde et douillette tel un oreiller de plumes, sa bonne conscience ne voyait à l’Est que des héros purs comme la neige. Moscou était la nouvelle Rome d’une religion athée. Toute vérité contraire au dogme demeurait plus cadenassée qu’une serrure à trois points. L’œil liturgique et les phrases veloutées d’Aragon et des autres n’y changent pourtant rien : le paradis rouge n’était qu’un enfer blanc. De 1923 à 1954, 20 millions d’innocents furent enfermés par la « Direction générale des camps » ( « Glavnoe Ouprarvlenie Laguereï »), dont les premières lettres donnent le mot goulag. Plusieurs millions y moururent.…

3 min.
patrick rotman « toute famille russe a frôlé ou connu le goulag »

Paris Match. Le goulag était presque un secret d’Etat. Où avez-vous trouvé cette masse d’images ? Patrick Rotman. D’abord en regardant des quantités de documents russes. Même s’ils n’illustrent pas le goulag, ils en montrent les responsables. C’est ainsi qu’on a retrouvé le film de l’enterrement de Dzerjinski, le chef de la Tcheka, la police politique. Son cercueil est porté par Staline et Trotski ! Une image totalement taboue qui aurait dû disparaître. Et puis, il y avait des films de propagande. Quand on les observe aujourd’hui, on y entend bien le silence des zeks [prisonniers] au visage fermé et au regard absent malgré les orchestres et les spectacles montés par la propagande. Par ailleurs, depuis trente ans, l’association Memorial, fondée par Sakharov, a accompli un travail de fourmi pour récupérer…

1 min.
coupable d’abandon

C’est une affaire ultrasensible: l’arrêt de « Faites entrer l’accusé » sur France 2. La chaîne publique a décidé de sortir de ses grilles son célèbre magazine de faits divers, après vingt ans à captiver le public. Ses 243 numéros ont en effet réuni en moyenne plus de 1 million de fidèles. Une performance que la chaîne peine désormais à égaler sur l’ensemble de ses secondes parties de soirée.Alors, pourquoi l’arrêter ? Question d’argent uniquement. Pour justifier cette décision contestable d’écarter un show si populaire, il fallait que l’audience baisse. Depuis trois ans, l’antenne a tenté d’égarer le téléspectateur en jouant au yoyo avec la case de diffusion. Peine perdue. Les premiers épisodes de la vingtième et dernière saison (du 13 janvier au 24 février) ont largement dépassé le million…

1 min.
ringards 2.0.

Jadis, les people n’étaient qu’en une des journaux, rares et précieux, pudiques et tellement beaux avec leur Brushing à la David Hasselhoff et leur sourire aussi blanc que celui du bonhomme St Marc. Mais après les années « K2000 », place aux années 2000 avec ses MySpace et MSN, qui ont donné aux fans crédules l’occasion de se sentir un peu plus près de leurs étoiles. Jusque-là, tout allait encore à peu près bien. Mais qu’avez-vous fait, Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim? Vous dont les esprits brillants ont créé YouTube avez surtout donné un espace d’expression aux has been de la télévision, aux oubliés du cinéma, pour partager leur vie sur « les Internet » et se sentir plus « cool ». Quelle ne fut pas ma surprise…