Presse people
Paris Match

Paris Match No. 3699

Depuis plus de 60 ans, Match raconte le monde tel qu’il est. Entre les joies et les peines, les larmes et les sourires, l’Histoire s’écrit à travers les destins du quotidien, sur la scène internationale, et trouve chaque semaine un écho émouvant dans le magazine.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Lagardere Media News
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,37 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
67,47 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

11 min.
mathieu kassovitz un homme en colère

Certains l’ont découvert en tant que Malotru dans « Le bureau des légendes ». D’autres le suivent depuis ses débuts fracassants de réalisateur avec « La haine » il y a vingt-cinq ans. De coups d’éclat en vraies-fausses sorties de route, Mathieu Kassovitz est un cas à part dans le cinéma français. Aussi volontiers grande gueule à la ville qu’il est insaisissable en espion au cœur tendre dans l’excellente série phare de Canal +… qui pourrait bien s’arrêter cette année après cinq saisons de bons et loyaux services. Rencontre préconfinement avec un indécrottable révolté qui essaie pourtant de se soigner. « LES FILMS SONT DEVENUS UNE TELLE CONSOMMATION DE MASSE QUE JE LES REGARDE SUR MON TÉLÉPHONE »MATHIEU KASSOVITZ Paris Match. Cette cinquième saison du “Bureau des légendes” est annoncée comme l’épilogue de…

3 min.
bulles de confinement

MARY JANE, BOULEVERSANTE HÉROÏNE C’est une histoire qu’il portait depuis 1987. Auteur à succès, grâce à l’excellente série « Théodore Poussin », Frank Le Gall tentait pourtant depuis des années de retracer l’histoire de Mary Jane Kelly, dernière victime présumée de Jack l’éventreur. Or, après avoir repris mille fois son ouvrage, le dessinateur dut s’avouer vaincu. Mais Le Gall est un passionné, et la rencontre avec Damien Cuvillier, lui aussi dessinateur, redonna vie à Mary Jane. Le résultat est un album choc, racontant comment, à la fin du XIXe siècle, une jeune veuve galloise se retrouva embrigadée dans les bas-fonds de Londres et devint prostituée. C’est écrit avec une mélancolie bouleversante, dessiné avec caractère, et c’est surtout la plus belle manière de rendre hommage à ces femmes dont le destin a été…

3 min.
des vérités stupéfiantes

Sur les hauts plateaux d’Asie, on l’appelait le « cadeau des dieux ». Pas question de prendre le pavot pour une fleur du mal. Pendant des siècles, ses pétales, ses graines et ses fèves ont soulagé les douleurs. C’était une marchandise comme une autre. Et puis l’Angleterre s’en est mêlée. Victoria, sa gracieuse majesté, voulait absolument commercer avec la Chine. Manque de chance : l’empire du Milieu vendait ses porcelaines et son thé mais n’avait aucune intention d’acheter des produits occidentaux. Qu’à cela ne tienne, puisque les Chinois ne voulaient pas de leur acier ni de leurs lainages, les Anglais se sont ligués avec les triades de Hongkong pour les inonder d’opium. Bientôt ils en écoulèrent 5 000 tonnes par an. Jardine Matheson et HSBC (Hongkong and Shanghai Banking Corporation)…

3 min.
« au vietnam, la france gavait les indigènes d’opium pour qu’ils ne se révoltent pas »

Paris Match. Comment en êtes-vous venus à enquêter sur les liens entre les Etats et les trafiquants ? Christophe Bouquet. En travaillant sur un documentaire précédent, “Mafia et République”, qui racontait des dizaines d’années de liaisons secrètes et dangereuses entre le grand banditisme et l’Etat. Cela passait par la Corse, par le Marseille de Carbone et Spirito, par Etienne Léandri, par les réseaux Pasqua, par l’affaire Elf… Des zones grises passionnantes, romanesques, inquiétantes. Avant que l’Angleterre en organise le commerce international, l’opium était-il un produit comme un autre ? On a toujours connu des drogues dans toutes les civilisations. Pour les chamans, les rites initiatiques… La fleur de pavot a été utilisée en pommade depuis l’Antiquité, en particulier pour calmer les douleurs. On a mis très longtemps à fumer l’opium. Les Chinois s’en…

3 min.
ils ont recollé les morceaux

SUPERGRASS RETOUR EN GRÂCE Al’époque de la brit pop, le jeu consistait à opposer Oasis et Blur. Mais derrière le combat Noel Gallagher et Damon Albarn se cachait une merveilleuse forêt que l’on redécouvre avec plaisir. En un peu plus de quinze ans, Supergrass, formé à Oxford en 1993, va imposer sa petite musique, cherchant à se réinventer de disque en disque. Si la pop juvénile brute et hurlante de « I Should Coco » en 1995 leur ouvre les portes des radios, le trio se transforme deux ans plus tard avec « In It for the Money ». Cette fois on est plus proche de la critique acerbe d’un Ray Davies que de la colère enragée d’un Johnny Rotten. « Notre but, racontent Gaz Coombes, Mick Quinn et Danny Goffey, était…

1 min.
kate middleton mère modèle

Le 22 mars, le Royaume-Uni célébrait la Fête des mères. Les Cambridge ont rendu hommage à Diana et à Carole Middleton avec ce message : « Aux mères nouvelles et âgées et aux familles qui sont aujourd’hui ensemble ou séparées, nous pensons à vous tous en cette période difficile. » Pris dans le comté de Norfolk, le cliché montre la complicité de Kate et de William avec leurs enfants. Une proximité rare dans la famille royale d’Angleterre. La duchesse s’est d’ailleurs inspirée de la princesse Diana, dont les méthodes d’éducation ont quelque peu bousculé le protocole rigide édicté par la monarchie. Crèche publique, sorties au cinéma et démonstration d’affection, Kate fait tout pour élever George (6 ans), Charlotte (4 ans) et Louis (1 an) le plus « normalement » possible.…