ZINIO logo
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Presse people
Point de vue

Point de vue No.3769

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Fréquence:
Weekly
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,07 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
20,75 €12,46 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
livres au cœur

Bien sûr, l’urgence est partout. Bien sûr, nombreux sont les métiers à prendre de plein fouet la violence de la crise, mais en ce mois qui célèbre normalement la littérature, en ce mois qui aurait dû révéler, entre autres, les lauréats des prix Goncourt, Renaudot et de l’Académie Française, les amoureux des livres sont en deuil. À la suite de Didier Decoin, président de l’académie Goncourt, les grands jurys, par solidarité pour les librairies contraintes de fermer, ont reporté l’annonce des heureux élus 2020. Je pense aux écrivains en attente de ces résultats, à tous ceux dont les sorties sont à nouveau sabrées par la recrudescence du virus, mais aussi à Serge Joncour, auteur du formidable Nature humaine *, récompensé par le prix Femina, qui le fêtera seul chez lui. Quand…

7 min.
quelle semaine!

BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT… Un saphir jaune et douze pétales sertis de diamants : la plus précieuse des marguerites de Poiray a également deux petites sœurs, en version semi-pavée sur or jaune ou blanc. Ce sont les dernières-nées de la collection Flower, qui a vu le jour en 2013 dans la maison de la rue de la Paix. poiray.com Un tour de main En visite dans le comté de Södermanland, la princesse héritière de Suède et le prince Daniel se sont arrêtés pour visiter l’école spécialisée de Rinman, à Eskilstuna. Le couple princier a pris part à un cours d’économie domestique. Fini l’angoisse des pommes à peler et à couper, nos cuisiniers du jour utilisent un outil révolutionnaire ! Parole à la défense Mais que peuvent bien faire ces éléphants au milieu des collines des Cotswolds ?…

1 min.
quel style!

À la maison… Dans votre intérieur, entourez-vous de douceur et de matières réconfortantes. © SALVATORE DRAGONE, SERVICES DE PRESSE…

3 min.
nouvelle princesse bohème

Devenir princesse à 17 ans, voilà une façon peu commune de clôturer le chapitre de l’adolescence. Depuis le 1er octobre, la vie de Joséphine O’Hare a pris un tournant spectaculaire en obtenant ce titre en même temps que sa mère, Delphine de Saxe-Cobourg, reconnue quatrième enfant du roi émérite Albert II de Belgique au terme d’une âpre bataille judiciaire. La pétillante jeune fille doit désormais apprivoiser son nouveau statut et la popularité naissante qui en découle. Chose impensable il y a encore quelques mois, des portraits d’elle fleurissent dans la presse étrangère, curieuse d’en savoir plus sur cette nouvelle venue au sein de la famille royale. À l’image de sa génération, Joséphine de Belgique se montre très active sur les réseaux sociaux, principalement sur l’application de partage VSCO. De ses…

2 min.
une artiste au grand cœur

Longtemps, elle s’est dite plus timide que son illustre mère, la regrettée duchesse d’Albe. Si la femme la plus titrée au monde affichait une liberté insolente, sa fille, la duchesse de Montoro, n’a, elle, jamais aimé se mettre en avant. Pourtant, les 23 et 24 octobre, à l’Espace Valverde de Madrid, la voici à l’affiche d’une exposition qui rassemble soixante-quatre de ses toiles. Robe de soie aérienne, sourire enjôleur, Eugenia a ce charme andalou dont irradiait sa mère. La plupart de ses créations ont été réalisées lors du premier confinement. « M’exprimer à travers des couleurs, de façon complètement autodidacte, m’a permis de traverser les moments les plus difficiles de ma vie. » L’époque est à l’inquiétude, en Espagne comme ailleurs, mais Eugenia se réjouit de vivre dans un monde…

7 min.
diana si complexe héroïne de fiction

La promotion de la quatrième saison de The Crown s’est soudainement accélérée un samedi d’octobre dernier. Sur le compte Twitter de la série produite par Netflix, la photo de l’actrice Emma Corrin, choisie pour interpréter la jeune Diana, dans une réplique de la robe de mariée de la future princesse de Galles fait s’emballer les compteurs. Pluie de likes, retweets en cascade et commentaires exaltés, des milliers de fans trépignent d’impatience en attendant la diffusion de la série. Si la plateforme de vidéos à la demande ne communique jamais ses chiffres d’audience, cette nouvelle salve d’épisodes, où Diana occupe une place centrale dans l’intrigue, promet déjà d’être massivement suivie. Rien d’étonnant selon Véronique Le Bris, fondatrice de cine-woman.fr, magazine Web consacré aux femmes et au cinéma, et également créatrice du…