Science & Vie No. 1248

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
3,84 €(TVA Incluse)
32,17 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min
avant-propos

Il n’a pas pris son dernier cliché Après 31 années passées à collecter des images toujours plus incroyables du cosmos, le télescope spatial Hubble a montré des signes de faiblesse en juin dernier : l’ordinateur qui contrôle les instruments à son bord ne répondait plus. Est-il utile de le préciser : à Science & Vie, nous n’étions pas prêts à lui dire au revoir. Nous avons donc poussé un “ouf” de soulagement quand, après un mois de travail acharné, les ingénieurs de la Nasa l’ont remis sur pied. Retour sur la résurrection de ce télescope exceptionnel, qui fait partie de la famille et n’a pas encore pris son dernier cliché… La route, pas si sûre Elle tue encore plus de 3 000 personnes chaque année en France. Si l’insécurité routière a fortement baissé…

sciviefr2109_article_005_01_01
5 min
forum

CES BRANCHES QUI SE CROISENT J’ai beaucoup apprécié votre dossier sur nos ancêtres (S&V n°1246, p. 68), toutefois un point m’interpelle. Vu que le nombre d’ancêtres, à chaque génération, évolue selon une puissance 2, notre 30e génération, quelque part autour de l’année 1100, était alors constituée de plus de 536 millions d’ascendants… Et cela pour chacun d’entre nous! Or les historiens évaluent, à cette époque, une population française à 7 millions de personnes environ. Bien sûr, certains ancêtres vivaient dans d’autres pays, mais il y a forcément un loup quelque part… B. Delattre, internet S&V Bien vu! Vous avez mis le doigt sur ce que les experts appellent le “paradoxe des ancêtres”. En fait, ce calcul théorique en puissances de 2 suppose que tous nos ancêtres sont issus de lignées distinctes: on…

sciviefr2109_article_008_01_01
1 min
les jeunes animaux aussi surmontent leur deuil…

L’année dernière, nous vous décrivions comment les animaux, du dauphin à l’éléphant, pleuraient leurs proches disparus (S&V n°1236, septembre 2020). Et nous nous étions notamment penchés sur la rupture d’un des liens les plus forts des sociétés animales : le lien parental. Chez de nombreux primates, on avait ainsi observé des mères ayant perdu un enfant, abattues, en proie à une perte d’appétit et de sommeil. Celles-ci passaient parfois des semaines à porter le corps sans vie de leur petit. Leur peine avait même été évaluée scientifiquement : on mesurait, chez des femelles babouins en deuil d’un membre de leur famille, des niveaux élevés de glucocorticoïdes, hormones associées au stress, pendant environ deux ans après le décès. Aujourd’hui, une équipe internationale montre que les jeunes chimpanzés sauvages ayant récemment perdu…

sciviefr2109_article_009_01_01
1 min
le médicament qui soignait tout

Pas la panacée… mais pas loin ! En décembre 2012, nous consacrions un dossier à trois médicaments déjà sur le marché pour des indications bien précises, l’aspirine, la metformine et les statines, mais dont on découvrait un potentiel insoupçonné en termes de prévention de maladies liées au vieillissement, telles que les cancers, les maladies cardio-vasculaires ou les démences (S&V n°1143, p.58). Neuf ans plus tard, de nouvelles pathologies pourraient s’ajouter à cette liste déjà longue, en ce qui concerne la metformine, le médicament antidiabétique le plus utilisé dans le monde. Une étude vient ainsi de mettre en évidence son effet préventif contre une maladie ophtalmique, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Pour arriver à cette conclusion, l’équipe de Dimitra Skondra, de l’université de Chicago, aux États-Unis, a comparé plus…

sciviefr2109_article_010_01_01
2 min
des ateliers science pour nos futurs lecteurs de science & vie en association avec “les savants fous”

LANCEMENT Des premières expériences de chimie ou de physique à la programmation de petits robots sans utilisation d’écran, les enfants seront émerveillés et captivés par leur expérience à partager avec leurs petits copains! Pour les chimistes en herbe, les curieux des phénomènes électriques ou magnétiques, ou pour les futurs ingénieurs qui rêvent de piloter leur propre robot, des ateliers à partager qui vont faire rêver les enfants. Défis scientifiques, découvertes de phénomènes physiques, compétition de robots que les ados auront réalisés… : des expériences fortes en sensations pour un moment unique et inoubliable ! BIOBLITZ : LE RETOUR D’EXPÉRIENCE En mai dernier, vous avez été nombreux à participer au “Bioblitz Science & Vie”, un observatoire national de la biodiversité organisé pour la Fête de la nature. Ainsi l’association Opie a eu la belle surprise…

sciviefr2109_article_012_01_01
1 min
on sait enfin ce qui produit les aurores boréales

Le spectacle résulte de la collision d’électrons émis par les éruptions solaires avec l’oxygène et l’azote de l’atmosphère terrestre, qui libère de l’énergie sous forme de lumière. Mais un mystère demeurait : pourquoi ces électrons se précipitent-ils vers la Terre ? “Tout pointait depuis des décennies vers des perturbations magnétiques: les ondes d’Alfvén”, explique Jim Shroeder, chercheur en physique à l’université de Wheaton, au États-Unis. “Celles-ci se propagent le long des lignes du champ magnétique terrestre pendant les tempêtes géomagnétiques, et s’observent au-dessus des aurores les plus brillantes.” Pour savoir si ces ondes étaient bien responsables des aurores boréales, l’équipe a utilisé le Large Plasma Device de l’université de Californie, un appareil permettant de reproduire leur interaction avec les électrons. “Nous avons constaté que les électrons ayant la bonne vitesse…

sciviefr2109_article_014_01_01