ZINIO logo
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Science
Science & Vie

Science & Vie HS No. 287

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
Offre spéciale : Économisez 50% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,84 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
32,17 €16,08 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min.
50 ans après juillet 1969 la nouvelle ère spatiale

L’humanité fête cette année les 50 ans de l’un des plus grands moments de son histoire: le premier pas sur la Lune. Une aventure humaine, sociale et technique sans précédent. Force est de constater que depuis, l’espace a bien changé. La conquête a fait place à une exploitation presque ordinaire. Des hommes habitent l’espace en continu depuis plus de vingt ans, à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Et des touristes devraient, dès cette année, commencer à le sillonner. Quant aux lancements de satellites, ils sont depuis longtemps devenus routiniers. Bref, les temps héroïques des Armstrong et Aldrin sont loin, l’espace s’est banalisé. Pour autant, les exploits des missions Apollo n’ont jamais été égalés. Mais voici qu’après cinquante ans de disette, l’exploration spatiale habitée va prendre un nouveau départ. Donald…

13 min.
apollo comme vous ne l’avez jamais vu

L’ÉTOFFE DES HÉROS Janvier 1969, six mois avant l’exploit. En conférence de presse, un journaliste pose une question, simple en apparence: qui, du commandant Neil Armstrong ou du copilote Buzz Aldrin, sera le premier à sortir du module et à marcher sur la Lune ? Les deux astronautes ne savent pas quoi répondre. Et pour cause, ce n’est pas encore décidé, car la Nasa hésite. Pourtant, tout semble désigner Buzz Aldrin puisque, lors des précédentes missions, c’était les copilotes qui s’étaient chargés des sorties dans l’espace. Sauf que les responsables de la Nasa savent que le premier homme qui marchera sur la Lune deviendra une légende. En plus d’être LE héros américain, il sera un héros pour l’humanité. C’est ainsi qu’ils en arrivent à la conclusion qu’il faut que ce soit…

3 min.
apollo de 1 à 20

Apollo 1 Durée de la mission 20 février-7 mars 1967 Astronautes Virgil Grissom, Edward White et Roger Chaffee Objectifs Première mission avec un équipage. Annulée suite au décès des astronautes dans un incendie. Apollo 2, Apollo 3 Suite à l’annulation d’Apollo 1, il a été décidé rétrospectivement que les trois vols d’essais inhabités de la fusée Saturn IB, réalisés le 26 février 1966 (1er vol suborbital du module de commande et de service), du 5 juillet 1966 (test du 3e étage) et du 25 août 1966 (2e test suborbital du module de commande et de service) seraient les trois premiers vols du programme. Apollo 4 Durée de la mission 9 novembre 1967 Astronautes Aucun Objectifs Premier vol de la fusée Saturn V. Apollo 5 Durée de la mission 22-23 janvier 1968 Astronautes Aucun Objectifs Test du module lunaire en orbite terrestre. Apollo 6 Durée de la mission 4 avril 1968 Astronautes…

3 min.
le fabuleux héritage apollo n’a pas seulement permis de mieux connaître notre satellite: ce programme titanesque a aussi révolutionné la façon de mener à bien des projets ultra-complexes.

L’équivalent de 180 milliards de dollars d’aujourd’hui, voilà le coût total du programme Apollo. Pour quelles retombées? La plus importante, sans aucun doute, est d’avoir apporté une fin pacifique à la guerre froide qui faisait rage à l’époque entre les États-Unis et l’Union soviétique. Le programme a aussi évidemment permis d’en savoir plus sur la Lune, grâce aux instruments emportés sur place par les astronautes dans le cadre de l’Apollo Lunar Surface Experiments Package (ALSEP), comme le réflecteur posé par Apollo 11, avec lequel on a pu affiner la mesure de la distance Terre-Lune. Et grâce aux multiples échantillons qu’ils en ont rapportés. Cet incroyable effort budgétaire a aussi permis de stimuler laboratoires et industriels, pour résoudre tous les défis techniques qu’envoyer un homme sur la Lune impliquait. Un coup d’accélérateur…

2 min.
des innovations dans de nombreux domaines

MICROÉLECTRONIQUE C’est pour les instruments de bord d’Apollo qu’ont été développés les premiers circuits imprimés. En découleront ensuite les premières micropuces. La Nasa a aussi contribué à l’émergence des montres à quartz, basées sur un oscillateur électronique, qui ont gagné en précision. SANTÉ La Nasa a dû développer des dispositifs de filtrage et de purification de l’eau pour éviter le développement de bactéries. La solution trouvée fut de diluer des ions d’argent et de cuivre dans les réserves d’eau. La méthode est toujours employée dans les systèmes de climatisation à base d’eau. Le programme est aussi à l’origine de la déshydratation des aliments. Enfin, les premiers matelas à mémoire de forme ont été développés pour les sièges des véhicules spatiaux. BÂTIMENT Contre les incendies, la Nasa a accéléré le déploiement des fibres en polybenzimidazole, qui résistent…

6 min.
un exploit inégalé

Envoyer l’homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Tel est le défi lancé en 1961 par John Fitzgerald Kennedy à toute une nation, alors qu’à l’époque, aucun astronaute américain n’est jamais allé dans l’espace. Un pari fou… mais qui aboutira finalement, en 1969, au succès que l’on sait. Depuis, force est de constater que plus aucun programme spatial habité n’a fait preuve d’autant d’ambition, d’ampleur et de panache qu’Apollo. Plus le temps nous sépare de cet événement incroyable, plus sa singularité et son caractère fantastique s’imposent. Et moins il apparaît surprenant que l’exploration spatiale habitée n’ait pas fait mieux depuis… Car rien, dans l’histoire de l’humanité, ne peut se comparer au programme Apollo, à sa démesure, à l’énormité de ses moyens financiers et au délai de sa réalisation.…