Science & Vie HS No. 297

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
3,84 €(TVA Incluse)
32,17 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min
édito

7 26 18 26 17 3 Ces suites de nombres sont deux autres façons, parmi une infinité, de chiffrer le mot-mystère affiché en code binaire sur la couverture de ce magazine. Tant de formulations possibles pour un même terme, c’est l’un des charmes fous des mathématiques! Les experts de ce numéro, à l’instar de la mathématicienne Olivia Caramello, le disent: “Regarder une démonstration mathématique, c’est comme regarder le tableau d’un grand maître.” Car oui, heureusement, on n’est nullement obligé de connaître la technique du fauvisme pour apprécier un Matisse, ni de maîtriser celle de la fonderie pour trouver une sculpture en bronze magistrale, ni de percer les secrets de fabrication d’un violoncelle pour apprécier sa sonorité profonde. Il en va de même des équations et autres récréations mathématiques. C’est parfois tout simplement…

sciviehsfr210901_article_003_01_01
2 min
ils l’ont dit

“C’est un monde entier de seulement 64 carrés. Je me sens en sécurité. Je peux le contrôler, je peux le dominer. Et c’est prévisible” Beth Harmon, PERSONNAGE DE FICTION INTERPRÉTÉE PARANYATAYLOR-JOY (LEJEU DE LA DAME, SAISON 1, ÉP. 3, 2020) “Plus encore, à une époque où l’utilisation abusive des sciences et de la technologie menace l’avenir de l’espèce humaine, ou du moins le futur de ce que l’on appelle de nos jours la ‘civilisation’, il est sûrement essentiel qu’un rapport bien construit de nos efforts mathématiques soit écrit et conservé pour qu’une future ‘Renaissance’ puisse l’utiliser. Comme disait Thucydide à propos de sa Guerre du Péloponnèse, c’est un , un trésor pour toujours” Pierre Samuel, MATHÉMATICIEN ET ÉCOLOGISTE (MATHEMATICAL REVIEWS, 1970) “C’est trop beau pour être inutile” Cédric Villani, MATHÉMATICIEN ET DÉPUTÉ (SAVANT MÉLANGE, LA…

sciviehsfr210901_article_006_01_01
2 min
“pour être navigateur, mieux vaut être ingénieur que musicien ou poète”

SVHS : Quand est né votre intérêt pour les nombres et comment vous ont-ils accompagné dans votre parcours ? Jean-Luc Van Den Heede : Adolescent déjà, j’étais fasciné par la mer. Je voulais entrer dans la marine marchande, mais on m’en a dissuadé. J’ai alors souhaité m’orienter vers un métier utile. J’ai choisi l’enseignement, et comme les mathématiques étaient la discipline dans laquelle j’avais les meilleures notes, je suis devenu professeur de mathématiques. J’ai enseigné pendant deux ans dans l’enseignement général, de la 5e à la 1re , puis pendant dix-huit ans en lycée technique. SVHS: Vousavezarrêté d’enseigner les mathématiques en 1989 pour vous consacrer à la voile. Néanmoins, les maths occupent toujours une place importante dans votre vie… J.-L.V.D.H. : Absolument. La dernière course que j’ai faite, la Golden Globe Race 2018,…

sciviehsfr210901_article_012_01_01
2 min
“les mathématiques enrichissent chaque jour ma vision du monde”

SVHS : Quelle place occupent les mathématiques dans votre vie ? Olivia Caramello : Je suis mathématicienne, alors forcément, les mathématiques occupent une très grande place ! Elles enrichissent chaque jour ma vision du monde et je mesure ma chance de faire un métier qui correspond à ma passion. SVHS : Quand est né votre intérêt pour les nombres et comment vous ont-ils accompagnée dans votre parcours ? O. C. : J’ai commencé à m’intéresser sérieusement aux mathématiques à l’âge de 13 ans, quand j’ai découvert la notion de démonstration mathématique. J’ai compris que ce n’était pas une discipline aride, mais au contraire un espace de liberté dans lequel on peut exercer sa créativité, développer son style personnel, tout en gardant une très grande rigueur scientifique. Ma passion pour les maths a continué…

sciviehsfr210901_article_013_01_01
2 min
“des maths en apparence très abstraites ont des applications très concrètes”

SVHS : Quand est né votre intérêt pour les nombres et comment vous ont-ils accompagnée dans votre parcours ? Catherine Hill : Pour être tout à fait honnête, si je me suis orientée vers des études de mathématiques, c’est plus par “paresse” que par intérêt : pour moi, les maths ont toujours été faciles. Même à l’université, je parvenais à passer assez peu de temps à étudier pour me libérer et sortir avec mes amis, aller voir des concerts… J’ai assez facilement obtenu un DEA en logique et probabilités, mais j’ai ensuite préféré ne pas faire de thèse car, à ce niveau-là, les maths me paraissaient trop théoriques. J’ai alors entendu parler de l’unité de biostatistiques de l’Institut Gustave-Roussy, j’ai postulé et j’ai été embauchée. J’y ai ensuite fait toute ma…

sciviehsfr210901_article_014_01_01
2 min
“les maths sont le langage de l’univers”

SVHS : Quand est névotre intérêt pour les nombres et comment vous ont-ils accompagnée dans votre parcours ? Ersilia Vaudo Scarpetta : Je viens d’une famille de scientifiques. Dans la cuisine de ma mère, sur les pots, il n’était pas écrit “sel” ou “sucre”, mais la formule chimique qui leur correspondait. Chez nous, les maths étaient un jeu, un langage, un objet de blague même! Comme j’étais une jeune fille assez timide, avant de sortir, on me disait : “Ne fais pas ta fonction exponentielle, cherche à t’intégrer!“ Les maths, et plus généralement les sciences, sont une passion familiale. C’est donc assez naturellement que je me suis orientée vers des études scientifiques. J’ai choisi la physique, puis je me suis spécialisée en astrophysique. SVHS : Quelle place occupent aujourd’hui les mathématiques dansvotrevie…

sciviehsfr210901_article_015_01_01