ZINIO logo
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Science
Science & Vie

Science & Vie Special No. 49

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

Lire plus
Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
Offre spéciale : Économisez 50% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,84 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
32,17 €16,08 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
les profondes racines de l’amitié

Meilleur ami de l’homme… L’expression est éculée, désuète, un peu ridicule. Presque autant que celle de “meilleur ami” tout court. Pourtant… quand on plonge dans les racines du lien entre l’homme et le chien avec, pour guides, les paléontologues, toute la force de cette expression surgit. Car ces racines sont bien plus profondes que ce que l’on imaginait il y a quelques années encore. Le premier animal jamais domestiqué l’a probablement été des dizaines de milliers d’années avant tous les autres. À Predmostí, en République tchèque, des chercheurs de l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique ont découvert en 2011 des crânes de chiens datant de 26 000 ans avant notre ère. L’un d’eux tenait entre ses mâchoires un os de mammouth, placé là après sa mort, selon un rituel…

3 min.
ses races

Le plus poilu le puli hongrois Ce chien de troupeau originaire d’Asie, arrivé en Hongrie au Xe siècle, possède deux couches de poils: une première douce et laineuse et une autre longue et rugueuse. Deux manteaux qui s’entremêlent pour former des cordelettes parfois semblables… à des dreadlocks! Le plus gros le mastiff Trente ans que le record est à battre! Le chien le plus lourd du monde, un mastiff prénommé Aicama Zorba (mort aujourd’hui) a été pesé, en 1989, plus de… 155 kg. Le plus rapide le lévrier Greyhound Sa colonne vertébrale extrêmement flexible lui permet de projeter très loin ses membres postérieurs, aussi minces et musclés que ceux des félins. En 2013, un lévrier Greyhound, Fanta, pointait à 81 km/h, un record pour un chien. Le plus grand le dogue allemand Un mâle adulte mesure environ 80 cm, une femelle…

4 min.
sa vie

Vulnérables à la naissance Si les couples de loups n’ont qu’une portée par an (dont les deux parents s’occupent intensément pendant une année entière), les chiens, qui sont leurs descendants directs, peuvent se reproduire à raison de deux portées annuelles, après une gestation d’environ deux mois. Les portées comptent en moyenne 5,4 petits, avec des disparités selon les races: celles de petite taille ont 3,5 chiots par portée, contre 7,1 chez les races de grande taille. Les petits naissent très immatures et vulnérables: ils restent sourds et aveugles pendant deux semaines, les oreilles et les yeux n’étant pas encore bien formés. À partir de la troisième semaine, ils commencent à construire des relations sociales avec leur mère et leur fratrie. D’après une analyse publiée en 2018 par des chercheurs néerlandais, c’est autour…

4 min.
son cerveau

Un cortex dense en neurones Pour les neuroscientifiques, le siège des capacités cognitives se situe dans le cortex, la couche externe du cerveau. Pour comparer l’intelligence de différents animaux, la neuro-anatomiste Suzana Herculano-Houzel, de l’université Vanderbilt (États-Unis), a donc entrepris de compter les neurones de leur cortex. Or, la relation entre taille du cortex et nombre de neurones s’avère moins linéaire qu’attendu! Avec 528 millions de neurones, le chien en a autant que le lion (au cortex pourtant 2 fois plus gros) et à peine plus que le raton laveur (au cortex 2,7 fois plus petit), animal réputé pour sa remarquable intelligence. En revanche, n’en déplaise aux amateurs de chats, ceux-ci, avec leur petite boîte crânienne, plafonnent à 250 millions de neurones, soit moitié moins que le chien. Quant à l’humain,…

4 min.
ses expressions

Les aboiements Les chiens s’expriment vocalement dans une plage de fréquences qui va de 125 Hz à 4 000 Hz, ce qui correspond aux deux tiers supérieurs du clavier du piano. Mais quel message cherchent-ils à faire passer? Pour décrypter leur gamme émotionnelle, deux chercheuses de l’université de Californie, à Davis, ont enregistré 4 672 aboiements émis par dix spécimens placés dans trois situations: la perturbation (un inconnu sonne à la porte), l’isolement (l’animal est enfermé dehors ou dans une pièce) et le jeu (avec son maître ou un autre chien). Selon leurs résultats, publiés en 2004, pour “accueillir” un inconnu, les chiens émettaient des sons longs (346 millisecondes) et graves (686 Hz, un peu au-dessus du la du diapason), alors qu’isolés ou lors d’un jeu, ils utilisaient une fréquence plus…

3 min.
son nez

Une truffe humide Le nez du chien est couvert d’une peau épaisse pigmentée noir brunâtre, qui fait penser au champignon dont elle tire son nom. Ridée de sillons, la truffe est, à l’instar de nos empreintes digitales, propre à chacun. On dit que son humidité témoigne de la bonne santé du chien, mais ce n’est qu’à moitié vrai: elle n’est pas mouillée en permanence. Le rôle du mucus qui la recouvre n’en est pas moins essentiel au moment de traquer une odeur: il solubilise les molécules odorantes pour faciliter leur absorption. Des narines sophistiquées En forme de virgules, les narines du chien sont bien plus complexes que les deux trous béants du nez humain qui laissent aller et venir l’air par le même canal. Elles sont dotées d’une valve en forme d’aile qui…