Forme et Santé
Top Santé

Top Santé No. 347

Des solutions efficaces pour mieux gérer la santé de toute la famille au quotidien

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
2,07 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
22,83 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min.
on déconnecte ?

Quand on écrit un édito, au moins, on a les mains occupées à taper sur le clavier de l’ordi. Bien obligé de lâcher son portable… Si l’on en croit un récent sondage réalisé par l’institut Kantar, un Français sur trois l’utilise à table, un sur deux textote au restaurant… Presque autant l’utilisent alors qu’ils passent un moment avec des amis, et 31 % lorsqu’ils sont en tête à tête avec leur moitié! Pourtant, les personnes interrogées ne sont pas dupes : 48 % considèrent leur rapport au smartphone comme une addiction. De là à ce que l’OMS décide de la reconnaître comme une vraie pathologie, comme c’est le cas du trouble du jeu vidéo (voir nos Top news), il y a un pas qui n’est pas encore franchi. En attendant,…

1 min.
le comité scientifique de top santé

médecine DR DOMINIQUE PIERRAT généraliste, médecin-conseil de Top Santé DR FRANCK AMOYEL chirurgien-dentiste, diplômé de parodontie, d’implantologie et d’esthétique dentaire DR BÉRENGÈRE ARNAL gynécologue-obstétricienne et phytothérapeute DR NINA ROOS dermatologue, spécialisée en esthétique et cosmétologie DR ANNE-LAURE TARRERIAS gastro-entérologue, attachée à l’hôpital Foch (Suresnes) nutrition DR LAURENT CHEVALLIER nutritionniste, attaché des hôpitaux de Montpellier médecines douces CAROLE SERRAT coach de vie, sophrologue à la maternité des Lilas et à la clinique de la Muette (Paris) bien-être THIBAUT TRAN VAN TUAT enseignant d’anatomie pour le geste corporel et codirecteur de The Yoga Factory (Paris)…

1 min.
des chiffres et des lettres pour un cerveau au top !

Cela peut paraître une évidence, mais les amateurs de mots croisés, sudokus et autres puzzles auraient un cerveau « plus pointu ». Ces casse-tête aident à améliorer notre attention, notre raisonnement et notre mémoire, selon une étude de chercheurs de l’université d’Exeter (Grande-Bretagne) et du King’s College de Londres. En testant 19 000 personnes de plus de 50 ans, les scientifiques ont constaté que plus les participants résolvaient régulièrement des énigmes, mieux ils accomplissaient les tâches demandées. Ils ont finalement calculé que les adeptes de ces jeux avaient des fonctions cérébrales équivalentes à celles de personnes de huit à dix ans leurs cadettes !…

1 min.
se fixer des objectifs, clé de la longévité

Qu’est-ce que je veux vraiment ? Cette question vous a sûrement déjà traversé l’esprit. Et ce questionnement interne serait loin d’être anodin pour la santé. Les personnes qui se fixent des objectifs dans la vie seraient aussi celles qui vivent le plus longtemps, ont découvert des chercheurs américains. Ils ont analysé les données de 7 000 Américains âgés de 51 à 61 ans. Résultat : ceux qui n’avaient pas un projet de vie fort, défini comme un « objectif de vie auto-organisé qui stimule des objectifs », étaient davantage susceptibles de mourir que ceux qui en avaient, particulièrement de maladie cardiovasculaire. Une constatation avérée quels que soient les revenus des volontaires, leur sexe, leurs origines et leur niveau d’éducation. Bref, donner du sens à sa vie permet de vivre plus…

1 min.
contre l’anxiété, on chouchoute son microbiote !

De plus en plus d’études suggèrent un lien entre les bactéries de l’intestin et la santé mentale. C’est ce qui est appelé l’axe intestin-cerveau. Une flore intestinale équilibrée a été associée à un bon maintien des systèmes immunitaire et nerveux, ainsi qu’à un métabolisme efficace. Une méta-analyse, réalisée par des scientifiques du Shanghai Mental Health Center de l’université Jiaotong de Shanghai (Chine), montre qu’agir sur le microbiote, notamment en consommant les bons aliments, pourrait contribuer à atténuer les symptômes d’anxiété. Selon eux, un adulte sur trois souffrira de symptômes anxieux au cours de sa vie. Réguler sa flore intestinale permettrait ainsi d’éviter la prescription de médicaments.…

1 min.
le “trouble du jeu vidéo”, une vraie maladie

Le « gaming disorder », « trouble du jeu vidéo » en français, vient d’être reconnu par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) comme une pathologie mentale à part entière. Cette addiction se caractérise par « un ensemble de comportements de jeu persistants ou récurrents (“jeux numériques” ou “jeux vidéo”), qui peuvent être en ligne ou hors ligne », décrit l’institution. Elle se manifeste notamment par la priorité accordée de manière suffisamment grave à cette pratique, au point qu’elle prenne le pas sur les activités quotidiennes. Et entraîne une altération significative du fonctionnement personnel, familial, social, éducatif, professionnel ou autre, sur une période d’au moins un an.…