ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Diapason

Diapason No. 698

Le numéro un de la musique classique et de la Hifi. Un regard expert sur l'actualité musicale.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Reworld Media Magazines
Frequentie:
Monthly
€ 5,09(Incl. btw)
€ 44,54(Incl. btw)
12 Edities

in deze editie

1 min
ils font l’actualité

En disque A la tête de l’Orchestre philharmonique de Buffalo, dont elle est directrice musicale, JOANN FALLETTA dirige tout un album dédié à Florent Schmitt, « le plus grand compositeur français dont vous n’avez jamais entendu parler ». Volupté j’écris ton nom! En interview Vingt-huit ans. Dix ans chez Decca. Plusieurs Diapason d’or. Entre Brexit et pandémie, BENJAMIN GROSVENOR, pour son nouvel opus discographique, revient à Liszt comme on étreint un proche disparu : avec un amour infini. En vidéo Pour la première fois, une œuvre d’Antonio Cesti paraît en DVD, avec la soprano EMÖKE BARATH en tête de distribution. Occasion rêvée de découvrir cette Dori, opéra oublié de 1657, sans se perdre dans les méandres d’un livret plein de rebondissements. RECEVEZ DIAPASON CHEZ VOUS! Votre bulletin d’abonnement se trouve page 47. Pour commander d’anciens numéros, rendez-vous…

4 min
le marché ou l’usager?

«L'argent fait tout », dit-on dans Les Noces de Figaro. Donc la question de la répartition des profits issus des abonnements aux plateformes de streaming n’est en rien anodine. C’est ce que rappelle Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de la musique (CNM), dans une note qui accompagne la publication d’une étude réalisée par le cabinet Deloitte, « relative à l’impact du passage à l’UCPS par les services de musique en ligne ». L’UCPS késako? Littéralement : le user centric payment system, présenté par beaucoup comme la solution miracle pour remédier aux iniquités actuelles dans la redistribution des revenus générés par les Spotify, Deezer et autre Apple Music. 90% des artistes recevraient moins de 1000 euros par an. Jusqu’à présent, toutes les plateformes rémunèrent les artistes et ayants droit des enregistrements qu’elles…

3 min
leur parole est d’or

Ludovic Tézier BARYTON Verdi : extraits d’opéras. Ludovic Tézier (baryton), Orchestre du Teatro Comunale de Bologne, Frédéric Chaslin. Sony. « Un projet naît d’une rencontre, de passions, d’un vent porteur. Je me souviens du quasi huis clos qui aura précédé de deux ans l’avènement de ce disque. Une table d’amis, des idées lancées comme une volée de desserts… et ce nom qui tournait et revenait entre les verres joyeux d’Amarone, sous la voûte propice du restaurant Sole à Vienne : Verdi! Il claque comme un étendard, allume les regards, enflamme les mots, provoque les cœurs : Verdi, c’est l’aventure! Amarres larguées, il fallait la direction : Verdi ne se chante pas, pas seulement, en particulier son baryton aux interventions d’une densité théâtrale renversante. Rendre cet “arc émotionnel” au disque était la gageure. J’ai…

1 min
decrescendo

Arrivé à l’Opéra de Zurich à l’été 2018 pour succéder à Sophie de Lint, partie programmer les saisons lyriques d’Amsterdam, le directeur artistique d’origine russe MICHAEL FICHTENHOLZ quittera le grand théâtre de répertoire suisse en fin de saison. Si l’intendant Andreas Homoki évoque un départ à sa demande, celui-ci intervient alors qu’une enquête externe est en cours concernant des allégations de harcèlement et d’abus de pouvoir auprès de certains membres du personnel de la maison zurichoise.…

1 min
crescendo

Ancien timbalier solo du Philharmonique de Radio France, formation avec laquelle il a fait des débuts de chef au pied levé en décembre 2014, ADRIEN PERRUCHON a été nommé directeur musical de l’Orchestre Lamoureux pour trois saisons à compter de l’automne prochain. A trente-huit ans, le musicien va tenter de mettre ses pas dans ceux des maestros qui ont marqué l’histoire de l’association symphonique parisienne, de Paul Paray à Yutaka Sado en passant par Igor Markevitch.…

2 min
jeune talent

Nom : Ji Prénom : Paul Né en : 2004 Profession : pianiste Il a remporté le télécrochet Prodiges 2019 et, grâce à cette brillante victoire, a pu enregistrer au cours de l’été suivant un disque chez Warner, dont la promotion l’a conduit en janvier dernier sur le plateau de Laurent Ruquier (On est en direct). A l’automne, la manufacture Steinway l’élisait parmi ses « young artists ». Paul Ji, pianiste aujourd’hui âgé de dix-sept ans, mérite-t-il d’être à ce point mis en lumière? A l’écoute de son enregistrement à l’humeur romantique, notre collègue Bertrand Boissard a reconnu « un talent indéniable », des doigts « en parfait état de marche », une « énergie » qui « éclate dans une Etude op. 10 n°5 de Chopin bien nette et dans l’Opus 8 n°12…