ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Rock and Folk

Rock and Folk No. 640

Le rock n’est pas mort, tous les mois Rock& Folk vous le répète, et prend la défense de vos oreilles : coups de gueule, coups de cœur, l’équipe passe les bacs en revue et met sur le grill ceux qui font l’actu rock. Confiez vos oreilles à Philippe Manœuvre et constituez-vous LA discothèque idéale. Avec Rock & Folk, vivez en rock !

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Editions Lariviere SAS
Frequentie:
Monthly
€ 5,86(Incl. btw)
€ 56,22(Incl. btw)
12 Edities

in deze editie

3 min
d’élégance et de rock’n’roll

“Traité De La Vie Elégante”, Honoré de Balzac, 1830. A propos de l’artiste:“Son oisiveté est un travail, et son travail un repos; il est élégant et négligé tour à tour… il ne subit pas de lois: il les impose. Qu’il s’occupe à ne rien faire, ou médite un chefd’oeuvre, sans paraître occupé… qu’il n’ait pas vingt-cinq centimes à lui, ou jette de l’or à pleines mains, il est toujours l’expression d’une grande pensée et domine la société.” Ecrivait-il par prescience sur le rock, l’Honoré? Certainement pas, bien sûr, impossible cent vingt ans plus tôt. Il écrivait sur l’artiste. Il en définissait le rôle, l’attitude, son importance éternelle. Le rocker viendra après mais suivra, consciemment ou pas, cette définition, ces mêmes préceptes d’indomptabilité, de liberté et d’indépendance. D’élégance aussi. Imposant cela. Par…

4 min
courrier des lecteurs

So alone Je vous lis depuis plus de quarante ans avec toujours autant de plaisir. Etre rock en 2020, c’est aussi prendre régulièrement des nouvelles de nos vieux héros et de ceux qui, dans l’ombre, les ont secondés. On a parfois de belles surprises, mais aussi de tristes nouvelles. Ainsi on apprend que le compagnon de route de Johnny Thunders dans la première moitié des années 1980, le frenchy Henri-Paul Tortosa, est maintenant dans le dénuement le plus total et qu’il a rapidement besoin d’aide pour juste survivre. Etre rock aujourd’hui, c’est donc aussi se rendre sur le site GoFundMe (https://fr.gofundme.com/f/henri-paul-tortosais- in-need-of-your-help) qui lui est consacré pour le soutenir. Merci. DIDIER Phrase finale Page 72, “Personne n’a jamais fait sonner une Stratocaster de cette manière”. Cette phrase est à garder! Là, elle parle de…

7 min
télégrammes

ARCTIC MONKEYS Concert filmé le 7 juin 2018, “Arctic Monkeys – Live At The Royal Albert Hall” verra le jour le 4 décembre prochain. Les bénéfices seront reversés à War Child UK, organisme qui vient en aide aux enfants victimes de guerre. BELLE AND SEBASTIAN “What To Look For In Summer”, album live du groupe de Glasgow rassemble une poignée des concerts captés lors de leur tournée 2019. Il comprend vingt-trois titres et est attendu le 11 décembre. BLACK COUNTRY, NEW ROAD Le septuor post-rock anglais sortira son premier disque “For The First Time” le 5 février 2021. Précédé du très chaotique “Science Fair” et des deux singles “Athens, France” et “Sunglasses” sortis en 2019, il renfermera six titres. DAVID BOWIE Le trailer officiel du biopic “Stardust” a été dévoilé. Le rôle principal est tenu par le…

11 min
jd beauvallet

“Mes Beatles et mes Rolling Stones, c’était le Velvet Underground” DESORMAIS AFFRANCHI DU FANZINE créé en 1986 (qu’il a quitté il y a deux ans), il nous accueille masqué, mais amical, arborant une rutilante parka kaki qui trahit son lieu de résidence depuis maintenant près de quarante ans: l’Angleterre. Les vieilles querelles qui opposèrent nos deux magazines sauront-elles s’apaiser le temps d’un bout de gras musicophile? Nous le croyons. Nous le souhaitons. Nous le craignons. Le CNN des punks ROCK&FOLK: Premier disque acheté? JD Beauvallet: “Aladdin Sane”, de David Bowie, en 1973. A l’époque, j’habitais en pleine forêt, près d’un hôpital psychiatrique entouré de barbelés dont mon père était le directeur, et les seuls enfants que je fréquentais étaient plus âgés que moi, c’était ceux des infirmiers de l’établissement. Il y en avait notamment…

4 min
working men’s club

“Ces gens-là ont acheté leur vie” “LET ME IN OR LET ME OUT, LET ME SCREAM NOW” scande la voix fiévreuse de Syd Minsky-Sargeant sur “Be My Guest”. Dans cette atmosphère aux signifiants délétères, l’heure est aux stratégies de contre-attaque, aux dissidences organisées. Les quatre du Working Men’s Club puisent les conditions d’un avenir possible dans les réserves de traditions musicales qui concilient échappées dance et solennité cold. En crever Rock&Folk: Curieuse situation, de sortir cet album presque un an après sa mise en boîte, non? Syd Minsky-Sargeant: Oui, l’album était terminé en janvier. Tout a été stoppé net. Qu’il sorte maintenant, c’est très bien, mais c’est aussi assez étrange, ce retour en arrière. Entre-temps, tout a été ralenti. Des concerts ont lieu, mais devant un public assis, clairsemé. Nous ne pouvons pas jouer…

4 min
the nude party

Le confinement avec des filles et des copains C’ETAIT UN DIMANCHE SOIR DANS LA VILLE UNIVERSITAIRE D’OXFORD, AU NORD DE L’ETAT DU MISSISSIPPI. Les Nude Party, six sur le papier et sept sur scène, remontaient depuis Austin, Texas, vers l’Etat de New York, s’arrêtant chaque soir dans une ville pour remplir le réservoir et les gamelles. Ils n’avaient sorti qu’un minialbum sept titres (l’excellent “HotTub”) dont ils vendaient des copies sur CD gravés, ayant écoulé leur stock de pressage officiel au festival South by Southwest. Après ce concert de mars 2017, nous avions mis deux billets sur le fait que ce groupe serait le prochain gros nom du garage américain. Plus entendu parler depuis? Cela ne prouve pas que le pari ait été perdu. Un côté du crâne rasé Nous sommes en 2020…