ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Rock and Folk

Rock and Folk No. 645

Le rock n’est pas mort, tous les mois Rock& Folk vous le répète, et prend la défense de vos oreilles : coups de gueule, coups de cœur, l’équipe passe les bacs en revue et met sur le grill ceux qui font l’actu rock. Confiez vos oreilles à Philippe Manœuvre et constituez-vous LA discothèque idéale. Avec Rock & Folk, vivez en rock !

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Editions Lariviere SAS
Frequentie:
Monthly
€ 5,86(Incl. btw)
€ 56,22(Incl. btw)
12 Edities

in deze editie

2 min
grand corps malade

One, two, three, four : les Ramones n’aimaient pas l’école. Ils ne savaient compter que jusqu’à quatre. Les Ramones n’aimaient que la ville. Acier, béton et briques comme terrain de jeu. Le métro parfois. Les Ramones étaient urbains, certaines de leurs pochettes le montrent. Les Ramones aimaient tout ce qui était mauvais pour la santé. La défonce de rue et les alcools bon marché. L’inverse également. Les Ramones portaient des baskets, mais jamais pour faire du sport. Les Ramones s’habillaient à l’identique, similitude de tenues qui pouvait faire penser aux Beatles des débuts mais également aux frères Dalton où, dans le cas des New-Yorkais, le plus grand n’était pas le plus bête, ni le plus méchant… Jeffrey Ross Hyman est mort il y a vingt ans. On l’appelait Joey. Trop grand. Désarticulé.…

9 min
“sex, drugs & rock’n’roll”, ça va cinq minutes

Sexisme ? Lee Hazlewood, s’il vivait encore, l’aurait en travers. Il a suffi à Nancy Sinatra de sortir une compilation (superbe, d’ailleurs) sur le label Light In The Attic, pour qu’aussitôt Rock&Folk lui consacre sa couverture du mois dernier. Quant à notre homme, il n’a pas eu droit à cet honneur, malgré douze albums magnifiquement réédités par ce même label (régulièrement chroniqués, je le concède), auxquels il convient d’ajouter un phénoménal coffret. En somme, vous êtes comme nous… vous préférez les jolies blondes aux petits moustachus ! MEFISTO Sdtua Cnhdiacrkds Chick Corea… J’ai eu le bonheur, dans ma ville de province, d’assister à un de ses concerts. Je me souviens qu’un gars que je connaissais était parti avant la fin, m’expliquant que ce musicien devrait “jouer, tout de même, quelques standards”… Je me suis…

7 min
télégrammes

BABY STRANGE Acclamé par la presse pour son premier opus “Want It Need It” en 2016, le trio postpunk originaire de Glasgow composé par Johnny Madden et les frères McCann — Connaire et Aidan — revient avec un nouvel EP. “Land Of Nothing” sortira le 30 avril prochain. BLACK MIDI “Cavalcade”, successeur de l’excellent album “Schlagenheim” (2019), verra le jour le 7 mai prochain. Il est précédé du très chaotique simple “John L”, au clip mettant en scène une secte asexuée complètement déjantée. DIDIER BOURDON Le tiers des Inconnus, en chômage partiel, fait son grand retour à ses premières amours, la chanson. Le sobrement intitulé “Le Bourdon” sera à découvrir le 11 juin prochain. Dix chansons piquantes, pleines d’humour, d’ironie et de dérision, dont un duo avec ses acolytes reprenant “Vice Et Versa 2.0”. BERTRAND BURGALAT Le…

8 min
emma de caunes

C’EST A L’OCCASION DE LA SORTIE DE SA MINI-SERIE “NEUF MEUFS”, présentée sous la forme originale de neuf capsules d’une dizaine de minutes évoquant les habitantes (et habitants) d’un même immeuble, et diffusée sur Canal+ (disponible sur le site), que l’ancienne présentatrice de “La Musicale”, qui fut l’un des derniers repères du rock dans le PAF, nous accueille pour parler vinyles. Mon chouchou ROCK&FOLK : Premier disque acheté ? Emma de Caunes : Bon, déjà avec mon père il y avait un énorme trafic de vinyles chez moi, hein ! Des coffres et des murs entiers de vinyles… En ce qui me concerne, je me souviens que, gamine, j’ai piqué au Prisunic un 45-tours de Lio, “Les Brunes Comptent Pas Pour Des Prunes”. Je me souviens de la sensation — à l’époque, il…

3 min
the twin souls

IL RèGNE UNE AMBIANCE DE QUASI NORMALITé (AVEC DES MASQUES) DANS LES LOCAUX DE VINYL FACTORY OU UN LIVE SE PRéPARE. Avec les frères Marcos, The Twin Souls à la scène, on se demande quelle guitare embarquer, parmi la collection accrochée aux murs, avant de se poser dans un coin pour discuter. L’avantage des fratries en interview, c’est qu’on peut zapper la question de la rencontre. Deux têtes et quatre bras “Notre mère nous avait acheté des compilations de hits des années 1950-1960, des pionniers du rock…” commence Guilhem. “Notre père était fan des Beatles. On avait tous leurs albums. Et ceux de Jimi Hendrix, ajoute Martin. On a aussi acquis une culture musicale grâce au skate. Dans les vidéos qu’on regardait, il y avait quasiment tout ce qu’on aime aujourd’hui.” A…

4 min
nancy

Sa chanson “Deathmarch” semble extraite d’un film de Dario Argento — d’une scène surnaturelle, paranoïaque, grandiose, et bien sûr sanguinolente. Nous demandons à Jamie Hall, alias Nancy, si Goblin, le groupe en charge des musiques du maestro du giallo, fait partie de ses références. “Tellement flippant, ‘Goblin’ !, répond-il. Je me souviens la première fois que j’ai écouté, j’ai pensé : enfin, le hip-hop a son icône punk.” Hip-hop ? “Oui, on parle bien du hit de Tyler The Creator, ‘Goblin’ ?”. Oublions le quiproquo : connecté à son époque, le vingtenaire n’a rien d’un inculte. Robes et soutien-gorge contre moustache et mulet “Je verrais bien ‘Deathmarch’ dans ‘Richard III’ de Shakespeare. Au milieu du morceau, j’essaie d’imiter Laurence Olivier : ‘C’est maintenant l’hiver de notre mécontentement’, le soliloque qu’il prononce dans…