ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Voyage de Luxe

Voyage de Luxe

No. 87
Voeg toe aan favorieten

Le magazine N°1 en France des amateurs d’hôtels de rêve et de destinations rares ! Adresses inédites, circuits exclusifs, spas, restaurants, shopping… Les tests et reportages réalisés par des journalistes aguerris vous donnent les clés pour voyager dans des lieux préservés où l’hospitalité est un art.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
MEDIALYD
Frequentie:
Bimonthly
SPECIAAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
EDITIE KOPEN
€ 6,22(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 31,13€ 15,56(Incl. btw)
6 Edities

in deze editie

5 min.
news restaurants

La Réserve Paris LA CLASSE D’UN ÉTOILÉ Jérôme Banctel, le chef doublement étoilé du Gabriel, a un parcours brillant : il a officié aux côtés de Christian Constant, a été chef exécutif du Senderens au côté d’Alain Senderens. On lui décerne tout de suite une palme d’excellence pour ses formules astucieuses de menu, complétées par des offres à la carte. Le Menu de Saison propose trois plats classiques au prix imbattable de 39 €. Le Menu Expérience comporte cinq plats, la botte secrète : il s’agit d’un menu surprise réalisé en fonction des arrivées du jour (69 €). Le menu Truffe remporte tous nos suffrages avec quatre plats autour de la truffe noire : soupe, entrée, viande ou poisson, dessert (89 €). Enfin, la carte réserve quelques merveilles tels le saumon fumé…

4 min.
y a d’la joie

Charlotte et Samuel Castro, c’est l’histoire d’un duo atypique qui vit à cent à l’heure et aime relever les défis. Il y a encore une dizaine d’années, Charlotte, comédienne de théâtre, travaillait en parallèle comme serveuse : « J’adore le contact humain », explique-t-elle. Quant à Samuel, médecin neurologue et urgentiste, il exerce toujours à la Pitié-Salpêtrière. Un beau jour de 2011, le couple se lance dans l’aventure entrepreneuriale en reprenant le Café Petite, à deux pas de la place de la République et de leur domicile. Et ça marche tellement bien que suivront Allegra, café-restaurant italien accolé à la mairie du dixième, puis Gros, table bistronomique située dans la Cour des Petites Écuries. En 2016, ils vendent le Café Petite et la famille nombreuse (quatre enfants) déménage dans le…

3 min.
le préféré des épicuriens

Le Chouchou, un 4-étoiles signé Elegancia (OFF paris Seine, hôtel Crayon, hôtel Snob…), est fièrement campé entre grands magasins et grands boulevards. La déco que l’on doit à l’agence Maison Malapert, à Vincent Bastie et son équipe, met en avant une ambiance qui sort des sentiers battus tout en étant très joviale. Imaginez que l’on parvient à la réception soit par une galerie de miroirs avec une multitude d’ampoules, soit par un marché… Ce dernier, tel un vrai foodcourt propose deux comptoirs à (re)découvrir quand la situation sanitaire le permettra. D’un côté la mer avec une sélection de mets iodés arrivant droit de Bretagne tels que huîtres, coquillages et assortiment de poissons fumés. En face, une offre terre où l’on se régale du meilleur de nos régions, entre cochonnailles artisanales…

3 min.
le charme des années folles

À deux pas de l’avenue Trudaine et de la rue des Martyrs, le Rochechouart est l’un des derniers hôtels Art déco de Paris. Baptisé à l’époque Charleston puis Carlton, il renaît de ses cendres sous l’impulsion de l’enseigne Orso. Les sémillants créateurs de cette marque hôtelière, Anouk et Louis Solanet, ont pour credo de mettre l’hospitalité à l’honneur. Pour réussir ce challenge, ils ont travaillé sur trois points précis. Le premier, l’esprit de famille. Ainsi, dès l’accueil, on est reçu comme à la maison avec un verre, un café ou un gâteau. Le deuxième, le goût des choses simples à l’instar de la carte du restaurant qui met en avant les commerçants du coin et les plats du terroir. Et, enfin, un service personnalisé comme, par exemple, dévoiler aux hôtes…

6 min.
balcon sur l’apaisement

Il était une fois un palace inauguré en 1861 qui accueillit, dès son ouverture, bals et dîners fastueux dans ses salons d’apparat. En 1908, pour répondre à une demande toujours plus exigeante, l’hôtel s’agrandit avec un bâtiment néobaroque relié au premier bâtiment néoclassique par une rotonde richement décorée de moulures, dorures et d’une fresque peinte par le Zurichois Otto Haberer. Chef-d’œuvre, la salle de réception de 430 m2 , renommée salle Sandoz en l’honneur de la famille actuellement actionnaire majoritaire, est coiffée d’une sublime coupole ornée de vitraux Art nouveau, signée par les maîtres-verriers Pierre Chiara et Eduard Diekmann. Les murs bruissent encore des voix des personnages illustres qui ont séjourné au Beau-Rivage, de Victor Hugo à Nelson Mandela, en passant par Winston Churchill ou Francis Scott Fitzgerald. Les têtes…

10 min.
plein écran sur le lac de côme

De l’aéroport de Milan Malpensa, il faut une bonne heure de route pour rejoindre le Grand Hotel Tremezzo, érigé sur la rive ouest du lac de Côme. À peine sorti de l’autoroute, voici les premiers points de vue imprenables sur les cimes enneigées des Préalpes et le bleu profond du lac dont la surface reflète les humeurs capricieuses du ciel. Les villages aux toits rouges et les petits ports de pêche qui surgissent au détour des virages, la luxuriance de la végétation entre cyprès et oliviers, orangers et palmiers, sont autant de taches de couleur qui se marient avec délicatesse. La route est sinueuse à souhait, parfois étroite, coincée entre les falaises et le lac. Enfin apparaît le Grand Hotel Tremezzo, fleuron de l’Art nouveau ancré à quelques centaines de…