EXPLORARBIBLIOTECA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Moda
JalouseJalouse

Jalouse No. 209

Magazine de mode pointu pour la trentenaire active, urbaine et branchée, Jalouse offre un panorama complet des must-haves de la saison. Retrouvez sur cette version numérique, des bonus vidéos, des photos supplémentaires inédites ou encore les meilleurs sons du moments.

País:
France
Língua:
French
Editora:
Les Editions Jalou
Ler Maiskeyboard_arrow_down
ASSINATURA
US$19,26
10 Edições

NESTA EDIÇÃO

access_time2 minutos
contributeurs

1. Erik von Frankenberg Âge ? 34 ans. Background ? Je suis né et j’ai grandi en Espagne. J’évolue dans le monde de la photo depuis longtemps, j’ai été étudiant, assistant et même prof de photo. Pour qui travaillez-vous ? Metal, Marie-claire, Jalouse, Juan Vidal… Votre idole ? Mes parents. Qui aimeriez-vous photographier ? Tintin. Si vous n’aviez pas été photographe, qu’auriezvous aimé faire ? Musicien ou peintre mais je n’ai aucun talent pour ça. Peut-être alors réalisateur de films. Votre devise ? Tomber pour mieux se relever. 2. Claire Beghin Âge ? 26 ans. Background ? J’ai étudié la littérature anglaise, le stylisme et la communication de mode, et suis passée par le studio Ami avant de devenir journaliste. Pour quels journaux travaillez-vous ? L’Express, L’Express Dix et désormais Jalouse. Votre idole ? L’écrivain Mark Twain. Qui aimeriez-vous interviewer ? Tom Robbins,…

access_time2 minutos
pasha harulia, la petite bombe venue du froid

Votre nationalité ? Ukrainienne. Quel âge avez-vous ? 18 ans. Votre agence ? Viva Model Management. Votre parcours ? Je suis originaire d’une petite ville du sud de l’Ukraine où j’ai vécu quinze ans avant de déménager avec toute ma famille à Kiev. Comment êtes-vous devenue mannequin ? J’ai été découverte par mon premier agent sur les réseaux sociaux. Pour qui avez-vous défilé ? Balenciaga, Vetements, Prada, Lanvin, Schiaparelli… Peut-on déjà vous voir dans une campagne ? Oui, dans celle de Prada printemps-été. Avec quels photographes avez-vous l’habitude de travailler, et pour quels magazines ? Oliver Mint pour Interview, Chloé Le Drezen pour Union, Matthew Brookes pour Mixte, Andrew Nuding pour Jalouse… Quel est votre fashion style ? Confortable et très girly en même temps. Votre role model ? Ma mère et Margaret Thatcher. Si vous n’aviez…

access_time1 minutos
les audacieux

Yee-haw ! Elle nous met des étoiles plein les yeux, notre cover girl, Pasha Harulia, Ukrainienne à la beauté cosmique, qui porte la mode néo-cowgirl comme personne et donne envie de se coiffer illico d’un Stetson. Quant à l’artiste Ariana Papademetropoulos, elle crée à Pasadena un monde à part, entre modernité mutante, “Alice au pays des merveilles” et les sixties délétères qu’elle affectionne. Brian Procell, lui, explique comment il est devenu le pape du streetwear vintage à New York. Autre révélation, côté cinéma, Greta Gerwig passe pour la première fois derrière la caméra avec le vibrant “Lady Bird”, porté par Saoirse Ronan et le fringant Timothée Chalamet, qui a bouleversé Hollywood dans l’autre film du mois, l’émouvant “Call Me by Your Name”. L’heure est à l’intensité……

access_time1 minutos
bleu, blanc, ré

Les beaux jours montrent enfin le bout de leur nez, l’occasion pour Claudie Pierlot de dévoiler une collection rassemblant ses coups de cœur printemps-été, baptisée Escale à l’île de Ré. Cette capsule bord de mer est complétée par deux collaborations inédites, la première avec D’Estrëe pour un canotier, la deuxième avec Veja pour une paire de tennis blanches avec détail imprimé fleuri. Un vestiaire estival idéal! Entre sweat-shirt brodé, petite robe vichy à dos nu, chemisier volanté, blouse légère, pantalon blanc à taille haute, panier en osier et T-shirts sérigraphiés : la saison des week-ends prolongés peut enfin commencer, Claudie Pierlot a fait en sorte que vous soyez bien lookée. Cette capsule est en vente en exclusivité sur le site de la marque claudiepierlot.fr dès le 27 mars et dans toutes…

access_time1 minutos
le sportswear voyage dans l’espace.

Tout a changé le jour où la femme Louis Vuitton s’est aventurée dans les souterrains du Louvre en sneakers aérodynamiques. Ce jour d’octobre 2017 où la bourgeoise bon chic bon genre, amatrice d’art baroque, s’est glissée dans la peau d’un hip-hopper revu et corrigé à la sauce sci-fi. À son actif? De quoi piloter le Faucon Millenium, envahir Naboo puis revenir gentiment jogger place Vendôme… en écoutant Will Smith. Il y a encore quelques mois, peu auraient parié sur cette fusion savamment orchestrée du Space Age – époque André Courrèges/Pierre Cardin – et du sportswear tel qu’on l’adule aujourd’hui. Mais l’espace et ses héros, de chair ou de pixels, fascinent de plus belle les créateurs, comme si les exploits de Thomas Pesquet avaient réveillé en eux un goût du space opera…

access_time1 minutos
jil sander x mario sorrenti.

Ils ont marqué la fashion week printemps-été 2018 de Milan par leur talent et la beauté de leur show, mis en scène au pied de la tour signée Zaha Hadid alors que le soleil se couchait. Une amplification visuelle rare. Eux, ce sont Luke et Lucie Meier, directeurs artistiques de Jil Sander. Elle a fait ses classes chez Louis Vuitton et Balenciaga avant de devenir codirectrice artistique de Dior – avant l’arrivée de Maria Grazia Chiuri. Lui a passé près d’une décennie chez Supreme avant de fonder sa marque masculine OAMC. Ces designers visionnaires viennent d’imaginer Interpretation Project 001 avec le photographe Mario Sorrenti. Ce projet spécial consiste en une ligne de dix T-shirts unisexes, en édition limitée, affichant les clichés du célèbre photographe pour la campagne printemps-été 2018 de…

help