EXPLORARBIBLIOTECA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Moda
Marie Claire - FranceMarie Claire - France

Marie Claire - France

807

Le Monde, la Mode, la Vie… Vous souhaitez…décoder toutes les facettes du monde sans tabou ni prisme déformant, découvrir les tendances mode et beauté les plus signifiantes, anticiper l’évolution de la vie des femmes. Alors chaque mois, profitez de Marie Claire !

País:
France
Língua:
French
Editora:
Marie Claire Album
Ler Maiskeyboard_arrow_down
ASSINATURA
US$20,28
12 Edições

NESTA EDIÇÃO

access_time2 minutos
marie claire france

Rédaction DIRECTRICE DE LA RÉDACTION Marianne Mairesse Delphine Elduayen, assistante : 01 41 46 88 47. DIRECTRICE ARTISTIQUE Oisin Orlandi RÉDACTRICE EN CHEF MODE Anne-Sophie Thomas RÉDACTRICE EN CHEF BEAUTÉ Aurélie Lambillon RÉDACTRICE EN CHEF MAGAZINE Elsa Guiol RÉDACTEUR EN CHEF CULTURE ET CÉLÉBRITÉS Fabrice Gaignault MODE Anna Quérouil, rédactrice en chef adjointe. Agathe Gire, rédactrice. Delphine Elduayen, assistante : 01 41 46 88 47. Judith Levent, responsable vestiaire. BEAUTÉ Nolwenn du Laz, rédactrice en chef adjointe. Sophie Migliorero, assistante : 01 41 46 87 07. MAGAZINE Catherine Durand, rédactrice en chef adjointe société. Catherine Castro, grande reporter. Corine Goldberger, cheffe de rubrique. CHEF D’ÉDITION Frédéric Valion PHOTOGRAPHIE Maria Bojikian, directrice. PRODUCTION Sarah Ydoux MAQUETTE Manon Pigeon, cheffe de studio. SECRÉTARIAT DE RÉDACTION Bertrand Cazanave, premier secrétaire de rédaction. Sophie Lefaure-Tavière, mode-beauté. COURRIER DES LECTRICES 01 41 46 88 47. PROMOTION Vincent Leccia, chef studio graphique Direction-édition DIRECTRICE…

access_time3 minutos
édito

La tache C’était un jeudi du mois de mai 2019, dans le 13e arrondissement, pas loin de l’hôtel Mercure de Houellebecq dans Sérotonine. La rue était en travaux, le ciel était clair. J’avais pris un soin particulier à m’habiller ce matin-là, je ne sais pas pourquoi. Des mules plates rouges, un pantalon taille haute, une chemise janséniste. Mon large imper très long entourait mes épaules. Je suis entrée dans le centre d’examen puis dans la salle d’attente commune et bleue. Mon tour est arrivé. J’ai posé mon sein droit sur l’appareil froid. Écrasé par la machine. « Oh, il y a une tache. On va le refaire. » Je me suis tournée et j’ai vu sur l’écran cette tache blanche filandreuse, interstellaire, dans la masse noire. La toile tissée d’une araignée?…

access_time3 minutos
contributeurs

Patrick Besson, écrivain et éditorialiste Patrick Besson est l’auteur d’une oeuvre importante et éclectique, qui lui a valu, entre autres, le Prix Renaudot. Il rejoint les pages de Marie Claire en signant chaque mois une chronique dédiée aux femmes. D’où venez-vous ? D’une ravissante petite ville de l’est parisien, Montreuil, naguère appelée Montreuil-aux-Pêches, non parce qu'on y donnait des coups mais parce qu'on y cueillait le fruit du même nom, où ma mère croate et mon père russo-belge s'étaient installés pour cacher leurs amours coupables : lui non divorcé et elle sans papiers. Pourquoi faites-vous ce métier ? La meilleure réponse à cette question récurrente est celle que donna Samuel Beckett au journal Libération : « Bon qu'à ça. » Votre moment préféré pendant l’écriture ? Le moment le plus plaisant quand on écrit,…

access_time1 minutos
coulisses

access_time1 minutos
marie et claire par thomas lélu

«J'ai imaginé Marie et Claire en un mix de Donald et Melania Trump. Je les vois comme un fameux couple de lesbiennes new-yorkaises courant les vernissages et les galas de charité. Marie est agent de célébrités et Claire journaliste politique sur une chaîne ultraconservatrice. Mais j’ai beau chercher, je n’ai pas de souvenir de ma mère psy lacanienne lisant votre magazine. En revanche mon père, il me semble bien que oui. Pour quelles raisons ? Mystère ! Quant à moi, je l’achète chaque fois qu’il y a un article sur un de mes livres. Donc pas très souvent. Cela dit, il m’arrive de le découper. Ne vous méprenez pas, je ne suis pas un tueur psychopathe obsédé de jeunes filles portant ce prénom, non, je me contente plus pacifiquement de…

access_time4 minutos
la moquerie

Titiou Lecoq, écrivaine “Au lycée, il y avait un rapport sexiste entre filles qui poussait à se disqualifier.” «J’étais une enfant invisible qui ne se moquait pas, et dont on ne se moquait pas puisqu’on ne me voyait pas. Je n’ai pas eu le privilège d’être le centre de l’attention par la moquerie. Je n’existais pas assez pour ça. On se moquait juste de mon nom de famille à l’école, mais avec un patronyme pareil, c'est inévitable entre enfants. J’ai découvert la moquerie à l’adolescence. Ça doit être hormonal, mais la méchanceté des ados peut être terrifiante. Tout y passe: le physique, les vêtements… Il y avait un rapport sexiste entre filles qui était terrible et poussait à se disqualifier entre nous au lieu de s’épauler, tout ça pour des choses aussi…

help