Para Mulheres
Vanity Fair France

Vanity Fair France

Juin - Juillet 2020

Mariage inédit du glamour et de l’investigation, tous les mois, Vanity Fair ouvre à ses lecteurs les portes dérobées de la culture, de la politique, des affaires et de la mode, célèbre les légendes d’hier, débusque les classiques de demain, conte les grandes sagas du jour. Photographies iconiques, récits long format et regard amusé sur l’écume de l’époque, Vanity Fair est la chronique mensuelle des temps actuels.

País:
France
Língua:
French
Editora:
Les Publications Conde Nast SA
Periodicidade:
Monthly
Ler Mais
ASSINATURA
US$ 21,99
11 Edições

nesta edição

3 minutos
au début du mois de mars, quelques jours avant le début du confinement, nous étions en studio avec sandrine kiberlain

pour créer les images qui font la couverture de ce numéro et ponctuent le papier que nous lui consacrons. L’article a été écrit lui aussi dans ce délai par Monica Sabolo, dont nous apprécions particulièrement les livres et le ton. Sa façon de raconter des histoires, de mettre en jeu les récits et les personnages, nous semblait la plus adéquate pour capter quelque chose de Sandrine Kiberlain – une actrice chère à notre cœur. Au mien, en tout cas : je n’ai pas l’impression d’avoir jamais vécu sans la croiser, ici ou là, dans un film ou un autre. La croiser même, sans se connaître, parfois, dans la rue : Sandrine Kiberlain m’est souvent apparue, dans des moments étranges, inattendus. Je me souviens d’elle, il y a des années de…

3 minutos
des lendemains qui chantent ?

Rond, sympathique, ludique... Ce drôle d’oiseau est plus qu’un bijou : un symbole de la sortie de ces longues semaines enfermés chez soi – cage dorée ou pas. La broche Oiseau libéré ne date pas d’aujourd’hui : elle a été imaginée par Jeanne Toussaint à la libération de Paris. En 1942, la « directrice artistique » de la maison Cartier avait conçu une série de broches similaires, exposées dans les vitrines de la boutique de la rue de la Paix, à quelques dizaines de mètres de l’état-major allemand installé au Ritz. Un esprit de résistance d’un genre un peu particulier, mais non sans danger. Comme l’explique Pierre Rainero, directeur du patrimoine du joaillier, « les fleurs et les oiseaux font partie du répertoire de ces années-là. L’or jaune, les pierres et…

3 minutos
fous d’elsa

C’est l’histoire d’une créatrice d’exception qui vient de fêter son quatre-vingtième anniversaire confinée dans un village de Catalogne, à Sant Martí Vell, dont la place principale hésite entre la verticalité des cyprès et l’horizontalité mauve des glycines en fleurs. Dans ce village méconnu réside l’une des figures du design du XXe siècle, Elsa Peretti. Une légende! Romano-Florentine d’origine, partie à New York où elle a rencontré le designer Roy Halston Frowick. Cet habitué du Studio 54 et maître de la mode du cool américain (Jackie Kennedy-Onassis et Liza Minnelli sont des habituées) l’introduit chez Tiffany. Le New York Times se fait l’écho, le 8 février 1974, du rendez-vous (« qui pourrait être le plus important de sa carrière ») de cette mannequin avec le joaillier à qui elle vient présenter…

3 minutos
plaies, blessures, la peau dure

Faut-il préparer sa peau avec des séances d’UV ? Surtout pas! Tous les UV sont mauvais : les A, les B... Et les infrarouges. Ils abîment le bouclier de mélanine présent dans l’épiderme, la partie superficielle de la peau, qui se renouvelle régulièrement. Ils peuvent provoquer des mélanomes, donc des cancers de la peau, et gênent la microcirculation dans le derme, ce qui accélère le vieillissement de la peau. Que valent les cures de compléments alimentaires ? Je préfère donner des conseils sur la nutrition que recommander des gélules. Mais je ne suis pas contre pour les femmes qui ont la peau vraiment claire ou des carences dans leur alimentation. Il faut juste choisir les plus naturels possible, ceux qui contiennent du bêta-carotène, de la tyrosine, précurseur de la mélanine, de la cystéine,…

3 minutos
retour en californie

La piscine sixties ornée de la fresque aquatique de David Hockney est restée vide. Les palmiers dansent au gré du vent dans un calme inhabituel. L’hôtel Roosevelt, habitué des grands raouts, n’accueillera pas ce qui devait être l’un des plus gros événements mode de l’année. En mai1929, la première cérémonie des Oscar s’y est déroulée. La tour de douze étages a aussi été arpentée pendant deux ans par Marilyn Monroe qui y habita lorsqu’elle était mannequin. En avril, un parterre d’invités célèbres et de journalistes venus du monde entier devaient y assister au lancement d’une pré-collection dessinée par Silvia Venturini Fendi en collaboration avec Joshua Vides. L’artiste contemporain américain venu du street art a décoré un couloir secret de l’hôtel menant à une salle de réunion privative. C’est là qu’a été…

6 minutos
partir un jour

Quel est le mot qui vous vient à l’esprit en ce début d’été ? Jean-François Rial (Voyageurs du monde) J’aime bien tout ce qui est nouveau, ce qui surprend et là, on est servis. Je suis dans un état d’éveil intellectuel exacerbé. Cette expérience me conforte dans l’absolue nécessité d’une transition écologique, de nouvelles manières de voyager. Et je ne parle pas que du tourisme de masse, mais aussi de nos propres dégâts, qu’il va falloir éviter – ou, au minimum, en payer le prix. C’est le moment de vérité. Plus la crise sera longue, plus l’écologie sera gagnante, même si mon secteur en pâtit. Guillaume Foucher (Les Domaines de Fontenille) L’envie : on a envie d’aller partout, de voir des gens, les magnolias qui ont fleuri dans notre projet de l’ouest…