Vanity Fair France Décembre 2020 - Janvier 2021

Mariage inédit du glamour et de l’investigation, tous les mois, Vanity Fair ouvre à ses lecteurs les portes dérobées de la culture, de la politique, des affaires et de la mode, célèbre les légendes d’hier, débusque les classiques de demain, conte les grandes sagas du jour. Photographies iconiques, récits long format et regard amusé sur l’écume de l’époque, Vanity Fair est la chronique mensuelle des temps actuels.

Ler Mais
País:
France
Língua:
French
Editora:
Les Publications Conde Nast SA
Periodicidade:
Monthly
US$ 4,62
US$ 23,11
11 Edições

nesta edição

4 minutos
des journées entières dans les livres

Quatre livres, publiés juste avant le reconfinement, m’ont particulièrement touché. Il s’agit d’abord de deux ouvrages de photos édités par Mack Books. Les feuilletant dans une librairie, j’ai tout de suite été saisi par ce qu’ils semblaient me raconter des derniers mois et la force aussi qui sourdait de leurs pages – comme s’ils allaient à l’encontre de la morosité ambiante et puisaient dans l’époque une force insoupçonnée. Explications : le premier de ces livres est le nouvel essai photographique de l’Américain Raymond Meeks, Ciprian Honey Cathedral. Il y capte des moments d’intimité, dans son environnement proche, avec les membres de sa famille et notamment avec sa femme qu’il photographie souvent entre deux états de veille et de sommeil – la plus belle des images qu’il prend d’elle étant une photo…

vanfairfr2012_article_020_01_01
2 minutos
contributeurs

KIKI WILLEMS En 2020, les réseaux sociaux se sont emballés pour venir en aide au Liban. Parmi les témoignages qui nous ont marqués, il y avait celui de Kiki Willems, à qui nous avons demandé un texte P. 52 . Mannequin hollandaise de 24 ans, elle a commencé sa carrière en ouvrant le défilé Saint Laurent printemps-été 2015, avant de travailler pour les plus grandes maisons, de Chanel à Prada en passant par Louis Vuitton et Valentino, avec des photographes de renom comme Steven Meisel, Willy Vanderperre, Juergen Teller ou Alasdair McLellan. CASPER SEJERSEN Le photographe danois qui signe l’image de couverture avec Charlotte Gainsbourg P. 58 a travaillé pour Dazed, Purple ou le supplément « Style » du New York Times, mais le public le connaît surtout pour ses « portraits d’orgasme…

vanfairfr2012_article_024_01_01
10 minutos
syndrome de mank

Il faut rouler une heure et demie en partant de Los Angeles vers le nord-est. À Victorville, dans le haut désert de Mojave, entre la route 66, une rivière et un chemin de fer, le ranch Kemper Campbell s’étend sur une centaine d’hectares où broutent chevaux et vaches. Compter encore une dizaine de minutes, sur un chemin bordé de Joshua trees, pour atteindre une grande maison en adobe, où se tient Peggy Shaughnessy, affable gérante du lieu. « Vous êtes venus pour Herman Mankiewicz ? Avec un peu de chance, vous croiserez son fantôme, souffle-t-elle. Il lui arrive de se poser sur le perron avant l’heure du déjeuner et de regarder en direction du train pour trouver l’inspiration. C’est là qu’il aurait trouvé l’idée de Rosebud. » Dans la famille Mankiewicz,…

vanfairfr2012_article_026_01_01
3 minutos
haut la main

Quand Alex Maurizi a-t-il décidé de se lancer dans la vannerie? L’Italien de 21 ans réfléchit. « J’avais 18 ans. C’est vrai qu’au début, les gens autour de moi m’ont regardé bizarrement, mais ensuite, certains jeunes m’ont même rejoint » Il a choisi un projet un peu fou : ressusciter un ancien savoir-faire paysan de la région des Marches, dans le centre-est de l’Italie, et le propulser sur le devant de la scène du design. Il n’a pas suivi d’école spécialisée, multipliant les stages à droite et à gauche, pour évoluer finalement au sein de Bottega Intreccio, le hub d’où partent aux quatre coins du monde sièges, lampes, paravents et autres trésors du design. Mais aujourd’hui, Alex Maurizi est penché sur un objet bien plus confidentiel: un sac Fendi. En…

vanfairfr2012_article_030_01_01
4 minutos
upcycling au pays basque

Tout commence au Pays basque, à Ordiarp, un village de 500 habitants situé sur le chemin de Saint-Jacquesde-Compostelle. C’est ici que Juana et Ddiddue Etcheberry, 35 et 37 ans, ont grandi. Ici aussi qu’ils sont revenus lancer leur marque de couvre-chefs recyclés. Ils l’ont appelée Owantshoozi, onomatopée locale des années 2000 signifiant « waouh » ou « mince ! » Quittons un instant les collines du Sud-Ouest pour les plages de la Côte d’Azur, où le frère et la sœur ont été couronnés au Chapeau Kaboura de la collection Réincarnation, composé notamment d’un pot de fleurs et d’une botte en caoutchouc. festival international de mode et de photographie de Hyères. Ils ont remporté le grand prix du jury accessoires de mode pour leur collection Réincarnation et le prix Hermès pour leur bracelet…

vanfairfr2012_article_032_01_01
1 minutos
voyages en orientalisme

Un envol de citron et de bergamote, la chaleur du ciste tirant sur le cuir, une infusion de vanille, du santal, du patchouli… Olivier Polge, parfumeur Chanel, transpose toute la force du lion, l’un des totems de Gabrielle Chanel. LE LION LES EXCLUSIFS DE CHANEL. Une pêche de vigne épicée, gorgée de notes de rhum et d’huile de cognac. Elle s’ouvre sur des absolus de bois de santal, de fève tonka, d’huile de patchouli. « Érotique par nature », dit son créateur. PRIVATE BLEND BITTER PEACH TOM FORD. Inspiré du casino du Ridotto à Venise, où le rhum brûlant coulait à flots, son cœur dévoile une chantilly voluptueuse et une touche de vanille. Le plus : le flacon est réalisé par les artistes de Murano. MICA D’ORO I STORIE VENEZIANE VALMONT. Certaines fleurs libèrent leur parfum…

vanfairfr2012_article_034_01_01