DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Actualité et politiques
Le Journal du dimancheLe Journal du dimanche

Le Journal du dimanche

No 3788

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Lagardere Media News
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,67 $(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
67,64 $(TVA Incluse)
50 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
pas de statut mais une charte

EMMANUEL MACRON rêvait d’un statut officiel pour son épouse, il s’est contenté d’une « charte de transparence », publiée le 21 août 2017 par l’Élysée. Le texte définit missions et moyens de Brigitte Macron. Comme celles qui l’ont précédée, elle n’est pas rémunérée, n’a ni budget propre ni cabinet.Ses collaborateurs (directeur de cabinet,chef de cabinet et deux secrétaires) sont « mis à disposition » par la présidence, pour un coût de 279 444 euros en 2018, selon la Cour des comptes. Nouveauté: son agenda est publié chaque mois, et elle « [effectue] régulièrement un bilan de ses actions ».…

access_time7 min.
une femme d’influence à l’élysée

Les vacances présidentielles ? C’est elle qui les a voulues « longues et vraiment reposantes », confie un de leurs visiteurs estivaux. Elle aussi qui a choisi leurs sorties, supervisé les menus avec le chef de l’Élysée, qui les a suivis dans le Var. Brigitte Macron avait apprécié sans son mari, l’an dernier, la pizzeria du Lavandou où ils ont dîné ensemble le 4 août et pris la pose avec le personnel. Même le choix du fort de Brégançon comme résidence d’été lui incombe. À l’automne 2017, c’est elle qui a discrètement visité l’endroit puis convaincu le chef de l’État d’en refaire un lieu de villégiature – François Hollande avait sorti le domaine du giron de la présidence. Demain, elle sera aux côtés d’Emmanuel Macron pour y accueillir le président…

access_time5 min.
robert schneider, journaliste « ils sont fusionnels et égalitaires »

Brigitte Macron est-elle une épouse de président « normale » ? Elle est atypique car son couple l’est. Fusionnels et égalitaires, Brigitte et Emmanuel possèdent le même bagage intellectuel, ce qui ne fut pas toujours le cas des huit couples qui les ont précédés. La présence de sa femme à ses côtés lui est indispensable. Emmanuel reste « Brigitte dépendant » et Brigitte reste « Emmanuel dépendante ». Quand Yvonne de Gaulle se risquait à lui donner un conseil, le Général lui rétorquait : « Laissez, Yvonne, vous n’y connaissez rien. » Rien de tel chez les Macron ! Si Brigitte donne son avis, Emmanuel l’écoute. Et si elle n’est pas d’accord, elle le lui dit. Elle n’est pas « femme de » comme Anne-Aymone Giscard d’Estaing ou Bernadette Chirac, ni…

access_time3 min.
l’ex-enseignante reprend du service

En lisière du bois de Bondy, dans un bâtiment rénové des Ateliers Médicis, c’est une enseignante pas banale qui fera sa rentrée le 16 septembre à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Ce jour-là, Brigitte Macron devrait accueillir les 50 élèves de l’Institut des vocations pour l’emploi (Live), le projet qu’elle porte depuis plusieurs mois avec LVMH. L’ex-enseignante des lycées jésuites La Providence à Amiens – où le couple Macron s’est rencontré – et Saint-Louis-de-Gonzague à Paris côtoiera ici un tout autre public que celui des beaux quartiers. Les candidats retenus après un entretien de motivation ont tous plus de 25 ans et un parcours scolaire chaotique. Ils ont quitté l’école après la troisième, n’ont pas de diplôme, pas de boulot fixe. Ils sont ce que les économistes appellent des « Neet » : not…

access_time6 min.
et si elle avait dit non...

C’était loin d’être gagné. Entre ce jour du printemps 1994 où, sur le chemin de halage en bord de Somme, Emmanuel Macron, 16 ans, a glissé sa main dans celle de Brigitte Auzière, 41 ans, et celui où il a réussi à lui passer l’alliance au doigt, il s’est écoulé treize ans. Treize ans de détermination sans faille pour lui et d’hésitation douloureuse pour elle, qui avait tant à y perdre. Un mari, une famille unie, une réputation, et peut-être même son métier. Et si elle avait dit non ? Après avoir enquêté plusieurs mois sur leur romance pour un livre*, j’en suis convaincue : Emmanuel ne serait pas devenu le président Macron. Ou, en tout cas, pas en 2017. Ou pas ce genre de président. La presse anglo-saxonne, qui adore…

access_time4 min.
quand les « first ladies » sortent du cadre

Femmes d’influence ou potiches ? « Le rôle de la première dame est réellement difficile : il n’a pas de fiche de poste, vous devez le créer vous-même », remarquait Hillary Clinton, First Lady de 1993 à 2001. Les États-Unis sont l’une des rares puissances à avoir pris des dispositions sur les services et l’assistance dont bénéficie le conjoint du président, dans le cadre de la loi du 2 novembre 1978 visant à clarifier l’emploi du personnel de la Maison-Blanche. Pour autant, le rôle est « celui que la première dame souhaite », à en croire Laura Bush, épouse de George W. À chacune de se tailler un poste sur mesure. Ambivalente et imprévisible, Melania Trump, l’actuelle occupante de la Maison-Blanche, est « la plus énigmatique de l’histoire des États-Unis »,…

help