DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Auto et Moto
Le monde du camping-car

Le monde du camping-car HS Fourgon-van-2020

Choisir son camping-car, le financer, l’équiper, l’entretenir, optimiser son confort, en profiter pleinement été comme hiver, sélectionner des itinéraires de weekend ou de vacances adaptés, en France comme à l’étranger… Le Monde du Camping-Car n’a qu’un seul but : se mettre à votre place et vous faciliter la vie en répondant à toutes vos interrogations. Le mensuel est un véritable point de rencontre entre ses lecteurs, dont il défend les intérêts auprès des pouvoirs publics.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Lariviere SAS
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
6,94 $(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
55,44 $(TVA Incluse)
10 Numéros

dans ce numéro

2 min.
déplacée

Rédacteur en chef « Ah, t’as acheté un fourgon? ». Tous les inconditionnels de longue date du fourgon aménagé se sont sans doute entendu poser cette question, à peine leur acquisition faite. Elle émanait généralement d’un interlocuteur trouvant curieux le choix d’un camping-car si peu habitable aux dépens d’un « vrai » campingcar, spacieux, confortable et flatteur pour son propriétaire. Force est de constater que cette réflexion n’aurait plus guère de raison d’être aujourd’hui. En quelques années, le fourgon aménagé et le van (leur définition respective ne fait pas toujours l’unanimité…) sont devenus le camping-car de référence, devant les autres familles de véhicules de loisir, profilés et intégraux. Un renversement de tendance qu’on n’aurait jamais cru possible il y a à peine cinq ans. Il serait probablement vaniteux de notre part…

8 min.
dernière minute

MELOVAN UN VAN POUR TOUS LES JOURS Adepte des véhicules passe-partout (moins de 1,95 m sous toise), la toute jeune entreprise de Crest (Hérault) – elle vient de fêter son premier anniversaire! – propose quatre types d’agencement, avec banquette face route ou transversale, dont deux permettent une utilisation aussi bien extérieure qu’intérieure de la kitchenette. Ces aménagements peuvent être personnalisés par un large choix de revêtements et tissus et une éventuelle décoration de carrosserie. L’utilitaire préféré de la marque? Le Citroën Jumpy, dans sa version courte (4,60 m de long, mais les versions à empattement supérieur sont « acceptées ») et sans rehausse, qu’elle transforme pour un tarif évoluant entre 8 500 € et 10 000 €. À ce prix, l’équipement est loin d’être sommaire, il intègre notamment isolation complète (laine de…

3 min.
il y a fourgons et… fourgons

Tous les fourgons partagent la même vocation de satisfaire une clientèle désireuse de combiner confort de conduite et maniabilité sur la route; discrétion et facilité de stationnement à l’étape. Pour autant, tous ne proposent pas les mêmes prestations et ne s’adressent pas aux mêmes utilisateurs. On peut même distinguer deux grandes familles de fourgons aménagés qui sont assez éloignées l’une de l’autre. Le plus grand nombre de propositions sur le marché est aménagé sur une base utilitaire standard type Fiat Ducato ou Citroën Jumper, son jumeau. Un choix qui conditionne une standardisation des gabarits: 5,41, 5,99 ou 6,36 m pour les plus communs; les constructeurs plébiscitant la longueur intermédiaire comme meilleur compromis gabarit/habitabilité. Et si la hauteur standard de ces modèles tournant autour de 2,60 m ne leur permet pas…

2 min.
rien ne les arrête

Pour eux, il est une contrainte incontournable: présenter sous la toise une hauteur égale ou inférieure à deux mètres. Ce dont ils s’acquittent tous, à une exception près, le toit relevable rapporté ne leur faisant pas franchir ce seuil. Ce qui leur permet d’être, comme les berlines, en « Classe 1 » aux péages autoroutiers. À l’étape, ce toit, au déploiement sans effort, autorise la station verticale dans la zone de vie et permet la mise en place d’un couchage haut à l’accès aisé. Plus courts et moins larges que les grands fourgons aménagés, ces vans révèlent le savoir-faire de leurs concepteurs qui s’appliquent à faire du grand dans du petit. Au prix parfois d’un chevauchement temporaire des postes, comme, sur certains schémas d’agencement, la cuisine et la dînette lorsque…

3 min.
quel utilitaire?

Volkswagen Transporter Baptisée T6.1, la dernière version du Transporter se met à l’heure du numérique et des services connectés. Nouvelle planche de bord intégrant un écran et, en option, de nombreuses aides à la conduite et à la sécurité passive. La dotation de base comporte désormais, en plus des équipements standard, un détecteur de fatigue, un freinage automatique post-collision et un assistant de vent latéral. Son comportement routier et ses performances, s’agissant de ses motorisations les plus puissantes, placent haut la barre, tandis que sa largeur intérieure et ses parois droites autorisent la mise en place de tous types d’agencement, comme en témoigne le catalogue de nombreux aménageurs et constructeurs. Peugeot Expert / Citroën Jumpy / Toyota Pro Ace Au plan de l’esthétique, son allure trapue et sa face avant presque agressive en…

4 min.
le plus simple, c’est le mieux

POUR/CONTRE Rapport taille/habitabilité Polyvalence/maniabilité Coffre arrière Rangements cuisine Pas d’espace toilette BANQUETTE CENTRALE Plusieurs décennies de succès pour cette star des implantations, adaptable à tous les fourgons compacts sans distinction. À son bord, après pivotement des sièges de cabine, quatre personnes peuvent prendre place en vis-à-vis, même si la table centrale, forcément de faible dimension, ne permettra pas à chacun de s’accouder. Il faudra d’ailleurs l’escamoter pour utiliser la kitchenette. Le couchage, qui naît de la transformation de la banquette, présente une largeur assez réduite (110 cm environ) mais s’avère confortable. À peine plus large, le lit sous toit levable ne dispose que d’un matelas de faible épaisseur. Le volume de rangement principal se situe dans la soute arrière (sous lit), la banquette ménageant fréquemment un coffre complémentaire utile. Dans pareil agencement, pas de cabinet de toilette,…