Les Affaires Mars 2021

Les Affaires est le leader incontesté des publications d'affaires. Votre source hebdomadaire d’information pour prendre les meilleures décisions.

Pays:
Canada
Langue:
French
Éditeur:
Transcontinental Media G.P.
Fréquence:
Weekly
4,19 $ CA(TVA Incluse)
62,99 $ CA(TVA Incluse)
46 Numéros

dans ce numéro

2 min
l’année de la marmotte

A vez-vous vu Le jour de la marmotte, ce film culte où le personnage incarné par Bill Murray est condamné à répéter inlassablement la même journée? Depuis un an, j’ai l’impression d’être moi aussi coincée dans une boucle temporelle. Tous les jours, la même routine, les mêmes quatre murs, la même bulle familiale, la même marche autour du même quartier, sans aucune échappatoire à l’horizon. Si la pandémie a rendu nos quotidiens mornes, elle a mis en ébullition nos vies professionnelles. Exit le pilote automatique! Des processus à la gestion des projets, en passant par les façons de communiquer, en une année, tout a été à réinventer. Les modèles d’affaires de certaines organisations ont pris des virages à 180 degrés, des géants ont disparu tandis que de nouveaux joueurs se sont…

f0002-04
4 min
quelques façons de se prémunir contre les cyberattaques d’infrastructures critiques

Début février, une usine de production d’eau potable de la municipalité d’Oldsmar, en banlieue de Tampa Bay, a été victime de cybercriminels. Ce ou ces derniers ont tenté de relever le taux d’hydroxyde de sodium, un produit chimique, de 100 à 11 000 parties par million dans l’eau pour la rendre dangereuse à consommer. Si les autorités ont pu réagir à temps, l’attaque fait craindre pour la vulnérabilité d’infrastructures critiques. Se pourrait-il qu’une attaque similaire frappe une ville du Québec? Alexis Dorais-Joncas, directeur du centre de recherche et développement de l’entreprise de cybersécurité ESET, à Montréal, estime qu’il y a un risque. Les Affaires – Comment les cybercriminels ont-ils pu pénétrer à l’intérieur du réseau de l’usine de production d’eau potable à Oldsmar? Alexis Dorais-Joncas – Ce que l’on sait, c’est que…

f0004-02
5 min
seul l’état peut s’occuper de l’intérêt général d’une société

J’aime Des amendements apportés par le gouvernement Legault à un projet de loi sur l’aménagement des zones inondables encourageront les municipalités et les sociétés de transport à tenir compte de critères écologiques dans l’attribution de leurs contrats. En plus de contribuer au développement durable, cette politique favorisera les entreprises québécoises qui développent des technologies vertes et qui offrent des produits et des services écoresponsables. Autre avantage, nos entreprises deviendront ainsi plus concurrentielles sur la scène internationale, alors que le gouvernement Biden entend investir des milliards de dollars pour stimuler le développement de technologies vertes par les sociétés américaines. Je n’aime pas Les 15 frégates militaires que veut faire construire le ministère de la Défense nationale coûteraient 77 G$, selon le directeur parlementaire du budget, au lieu des 26 G$ annoncés, alors que les…

f0005-02
13 min
8 stratégies pour réussir en affaires dans l’« avec-covid »

Déjà un an! Cela fait un an que nous subissons cette crise. Même si la pandémie de COVID-19 nous affligera encore pendant de longs mois, nous sentons toutefois que le vent commence à tourner en faveur d’une éventuelle sortie de crise. Les vaccins fonctionnent—contre la plupart des variants également—et font reculer l’infection dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le 17 février, l’agence rapportait que le nombre de nouveaux cas avait chuté de 16% en seulement une semaine dans le monde, avec des reculs plus prononcés au Royaume-Uni (-27%) et aux États-Unis (-23%), par exemple. Parmi les régions observées par l’OMS, seul l’est de la Méditerranée affichait une hausse des nouveaux cas (+7%). Malgré tout, il faut faire preuve de prudence. Nous ne sommes pas à l’abri d’une…

f0006-01
4 min
les entreprises peuvent réduire le risque pandémique

La campagne de vaccination de masse annonce des jours meilleurs ainsi que la fin éventuelle de la pandémie de COVID-19. Pour autant, si les entreprises ne changent pas certains comportements, elles contribueront encore à favoriser la mise en place des conditions pour déclencher une autre pandémie à l’avenir. Les pandémies ne tombent pas du ciel, comme l’expliquent la journaliste scientifique Sonia Shah et la cinéaste et auteure Marie-Monique Robin dans leurs essais respectifs Pandémie et La fabrique des pandémies. Elles sont en fait le fruit de l’activité humaine, qui détruit la biodiversité et les écosystèmes, sans parler de la déforestation. En 2018, le magazine Science a publié une étude (Classifying drivers of global forest loss) qui montre que la perte du couvert forestier entre 2001 et 2015 provenait à 27% de la production…

f0010-02
4 min
concrétiser les normes écoénergétiques

Les chantiers de construction de bâtiments commerciaux, institutionnels et industriels qui débuteront après le 27 décembre prochain au Québec devront être conformes à de nouvelles exigences en efficacité énergétique, entrées en vigueur à la fin du mois de juin 2020. Par conséquent, l’industrie devra adapter ses pratiques, mais ce n’est pas chose faite. Ces changements concernent également les édifices d’habitation de plus de trois étages, ainsi que ceux d’au plus trois étages abritant des logements et des locaux destinés à un autre usage. Les projets d’agrandissement de plus de 25% sont aussi visés. Les répercussions sur l’industrie de la construction seront « colossales », estime Mélanie Robitaille, vice-présidente et directrice générale de Rachel Julien, un promoteur immobilier montréalais. « D’emblée, l’élément le plus difficile en matière de gestion et de coûts sera…

f0012-01