Les Affaires Avril 2021

Les Affaires est le leader incontesté des publications d'affaires. Votre source hebdomadaire d’information pour prendre les meilleures décisions.

Pays:
Canada
Langue:
French
Éditeur:
Transcontinental Media G.P.
Fréquence:
Weekly
4,19 $ CA(TVA Incluse)
62,99 $ CA(TVA Incluse)
46 Numéros

dans ce numéro

2 min
pour en découdre avec la mode jetable

Trois sacs poubelles pleins. C’est la quantité de vêtements dont je me suis débarrassée lors de mon dernier ménage du printemps. Alors que, lorsqu’on nous parle de gaspillage, les chiffres sont tellement énormes qu’ils en sont abstraits, ces trois sacs sont bien concrets. Il me suffit d’imaginer cette même quantité, multipliée par le nombre d’habitants du Québec, pour être prise de vertige, voire d’un sérieux mal de coeur. Tandis qu’on jette à la tonne, un couturier influent a juste à décider que cette saison, le rouge n’est plus tendance et, d’un coup, toute une saison de prêt-à-porter mondiale devient désuète. Les grandes enseignes lancent alors une nouvelle collection, fabriquée à l’autre bout du monde dans des ateliers aux conditions souvent déplorables. Quand on ajoute l’extraction de matières premières et le transport…

f0002-01
1 min
éducation rime avec innovation

Les PME dirigées par un diplômé universitaire sont plus susceptibles d’innover, avance une analyse publiée par la Fondation Walter J. Somers. L’étude constate que le nombre de PME à avoir adopté au moins une technologie de pointe (comme l’infonuagique ou un logiciel d’analyse des données) augmente avec le niveau de formation du dirigeant de l’entreprise. Par ailleurs, plus du tiers des entreprises menées par un diplômé universitaire ont affirmé avoir généré au moins une innovation, comparativement à un quart des entreprises dont le patron détient un diplôme d’études secondaires. Les PME dirigées par un titulaire de diplôme universitaire sont aussi plus nombreuses à détenir une propriété intellectuelle et exportent davantage. L’analyse, qui s’appuie sur les données de Statistique Canada (23 527 entreprises issues entre autres du Registre des entreprises pour…

f0003-02
3 min
la covid-19 affectera longuement les finances publiques

La troisième vague de COVID-19 en Europe et au Canada est malheureusement venue confirmer que la crise sanitaire n’était pas terminée. L’évolution de la maladie reste très difficile à prévoir, mais il est tout de même rassurant de constater que les pays et les groupes qui ont été fortement vaccinés semblent, pour le moment, bien résister à cette nouvelle vague. Alors que les programmes de vaccination continuent de s’accélérer, on peut donc toujours espérer le retour à une certaine normale au courant de l’été prochain, mais il faudra continuer de surveiller de près l’évolution de la maladie. Étant donné les généreux programmes d’aide du gouvernement américain, et alors que la résilience de l’économie canadienne quant à la deuxième vague a dépassé toutes les attentes, nous jugeons que les perspectives économiques nord-américaines…

f0004-01
6 min
le maillon faible du « gouvernement économique » de legault, l’immigration

La Coalition avenir Quebec (CAQ) s’est fait elire en promettant aux Quebecois un « gouvernement economique ». Le recent expose budgetaire du ministre Eric Girard en fait foi, prevoyant 4 milliards de dollars (G$) de mesures diverses consacrees au developpement de l’economie d’ici 2025-2026 : branchement a l’Internet haute vitesse dans des regions mal connectees, aide a l’amelioration de la productivite et a l’innovation industrielle, baisse d’impot pour les PME, appui aux grands projets d’investissement, assistance pour la formation et la requalification de la main-d’oeuvre dans plusieurs secteurs et soutien a certaines industries telles que l’aerospatiale, l’aluminium, les forets, le tourisme, etc. Toutefois, cette strategie a un angle mort, soit le peu d’interet du gouvernement pour l’immigration. Ce desinteret est apparu dans la plateforme electorale de la CAQ qui proposait une baisse…

f0006-02
5 min
« le défi des producteurs locaux n’est plus d’avoir de la place sur les tablettes de la saq »

Après une carrière de 38 ans à la Société des alcools du Québec (SAQ), dont cinq comme président et chef de la direction, Alain Brunet se joint à la PME Club Local, qui conçoit des spiritueux, notamment la crème alcoolisée Crèmaglace, l’apéritif Les Îles, le rhum Sainte-Marie, le gin Portage et la vodka White Keys, comme président du conseil d’administration. Quels sont les éléments qui ont motivé sa décision de faire un retour dans l’industrie des vins et des spiritueux ? Le dirigeant explique. Les Affaires – Pourquoi devenir président du conseil de Club Local ? Alain Brunet – Quand j’ai quitté la SAQ [en janvier 2019, NDLR], j’avais fait le choix de ne prendre aucun mandat dans l’industrie de l’alcool. Je voulais expérimenter à l’extérieur du monde des vins et des…

f0008-01
10 min
les détaillants font leur ménage du printemps

« Beaucoup de gens de l’extérieur de l’industrie relativisent quand ils décrivent la situation. Pour les détaillants de mode, c’était “un peu plus difficile” ; pour les détaillants de produits pour la maison, “c’était un peu mieux”. Non, c’est vraiment noir et blanc. Les détaillants essentiels ont eu une année record. Les détaillants de mode, et d’autres aussi, ont eu une année horrible », résume David Bensadoun, PDG du Groupe Aldo, joint par vidéoconférence. Entre la pause manufacturière en Asie, le blocage ferroviaire des Wet’suwet’en, la fermeture des magasins pendant près du tiers de l’année et les nombreux retards de transport, les commerçants du secteur de la mode québécois ont eu leurs lots de défis à surmonter pour ravitailler leurs rayons en 2020. « La demande et nos projections ont été…

f0010-01