Les Affaires Septembre 2021

Les Affaires est le leader incontesté des publications d'affaires. Votre source hebdomadaire d’information pour prendre les meilleures décisions.

Pays:
Canada
Langue:
French
Éditeur:
Transcontinental Media G.P.
Fréquence:
Weekly
4,19 $ CA(TVA Incluse)
62,99 $ CA(TVA Incluse)
46 Numéros

dans ce numéro

2 min
votre phare au milieu du brouillard

On en a parlé tout l’été et voilà que, dans un énième rebondissement, le retour au bureau n’aura finalement pas lieu à la rentrée. Cela donne un peu de répit aux entreprises qui, pour la plupart, n’ont toujours pas annoncé de politique de télétravail claire, nous apprennent les sondages. De leur côté, les employés sont anxieux de savoir à quoi ressemblera leur future nouvelle réalité. C’est légitime. Personne ne retournera au bureau dans les mêmes conditions qu’ils l’ont quitté en mars 2020 : les espaces ont été réaménagés, souvent réduits, et de nouvelles façons de travailler avec de nouveaux outils ont été instaurées. Bâtir de nouvelles routines et s’y adapter sera épuisant. Dans ce processus d’essai et d’erreurs, les entreprises devront faire preuve de flexibilité et d’empathie, et les employés, de patience…

C0002-05
3 min
banque nationale

Plusieurs entreprises existantes au Québec devront être reprises dans les prochaines années en raison de l’âge avancé de leurs propriétaires. Parfois négligé par les entrepreneurs prêts à se lancer dans une nouvelle aventure, le repreneuriat comporte de nombreux avantages. Voici ce qu’il faut savoir avant de faire l’acquisition d’une entreprise. L’achat d’une entreprise existante nécessite un investissement financier important. En revanche, avec une entreprise qui a déjà fait ses preuves, le niveau de risque et d’incertitude est habituellement plus faible. Il n’en demeure pas moins que les acheteurs doivent apprendre à connaître, à apprivoiser et à rentabiliser l’entreprise. « Dans le cas d’un démarrage, c’est la courbe d’apprentissage qui est importante. Pour un rachat, c’est la courbe du transfert de connaissances entre la personne qui vend et celle qui achète l’entreprise qui…

f0003-01
3 min
ça bouge à la rédaction !

Chers lecteurs Chères lectrices, Dans les dernières années, beaucoup a été dit sur la « crise des médias ». De notre côté, nous avons aussi vécu des passages difficiles, et nous avons dû faire des choix déchirants pour les traverser. C’est donc avec d’autant plus de joie et de fierté que j’annonce aujourd’hui que non seulement des personnes dans l’équipe prennent de nouvelles responsabilités, mais que nous avons aussi la chance d’accueillir de nouvelles recrues au grand potentiel. Marie-Pier Frappier devient directrice de l’information. À ce titre, elle supervisera le contenu et l’édition du journal, ainsi que du site web. Auparavant au Devoir, Marie-Pier est arrivée chez nous comme journaliste au pupitre imprimé et numérique en 2017, avant de prendre les fonctions de chef de pupitre à l’automne 2019, en plus d’assumer avec brio…

f0004-01
3 min
la reprise entrera dans une phase moins spectaculaire

Les 18 derniers mois ont extraordinaires du point de vue économique. La première vague de la crise sanitaire a entraîné un recul sans précédent de l’activité partout sur la planète en première moitié de 2020. Grâce, entre autres, au soutien des politiques monétaires et budgétaires, la vigueur de la relance économique qui a suivi a aussi dépassé toutes les attentes. Maintenant que l’activité économique s’approche de son niveau d’avant la pandémie, ou le surpasse, il faut s’attendre à une évolution moins spectaculaire des statistiques économiques. On peut comprendre plusieurs personnes d’être un peu découragées quant à la remontée récente des cas de COVID-19 dans plusieurs pays. L’espoir que la vaccination de masse permettrait de clore rapidement le triste épisode de la pandémie s’est évanoui au cours des dernières semaines, quoique l’on puisse…

f0004-02
1 min
avis de nomination

Mélanie Nadeau, vice-présidente, affaires publiques et relations avec les communautés Mélanie Nadeau dirige les affaires publiques, les communications corporatives et les relations avec les communautés. Titulaire d’un baccalauréat en communications et politique, elle cumule 20 ans d’expérience dans le domaine de la communication d’entreprise, acquise au sein du Port de Montréal et de l’Agence métropolitaine de transport. Guillaume Brossard, vice-président, croissance et développement Doté d’une expertise dans le déploiement de stratégies d’affaires pour l’acquisition de nouveaux clients et marchés, M. Brossard s’impliquera dans la planification stratégique, la vision et la mise en oeuvre de la croissance et du développement du Port deMontréal. Précédemment, M. Brossard a travaillé pour la Ville de Montréal comme avocat contractuel et pour Énergir comme directeur du développement des affaires et GNL. Geneviève Deschamps, vice-présidente, finances Titulaire d’un baccalauréat en administration…

f0006-03
9 min
questions des entrepreneurs, réponses des partis

Transition écologique « De quelles façons comptez-vous accompagner les entreprises à la fois dans la R-D pour développer de nouvelles avenues, et éviter que nos producteurs perdent en compétitivité par rapport aux entreprises asiatiques qui offrent déjà des produits qui répondent aux besoins des restaurants et des détaillants d’ici? »— Brigitte Jalbert, PDG d’Emballages Carrousel, un distributeur de produits d’emballage alimentaire et industriel Bloc québécois (BQ) Le parti d’ Yves-François Blanchet indique qu’il « appuie l’interdiction des plastiques à usage unique. En revanche, interdire un produit sans soutenir le développement accéléré des produits de remplacement est une mauvaise politique. [Le gouvernement] doit soutenir les entreprises et les travailleurs pendant la transformation des procédés, qui devra se faire en accéléré ». Parti conservateur du Canada (PCC) Le parti d’Erin O’Toole prévoit travailler « avec les provinces…

f0006-01