DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Science
Les Cahiers de Science & VieLes Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie No. 179

Tous les deux mois, Les Cahiers de Science & Vie vous proposent 100 pages d'histoire des civilisations anciennes.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe Mondadori Magazines France
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 50% sur votre abonnement !
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
8,05 $(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
54,06 $27,03 $(TVA Incluse)
8 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time2 min.
l’histoire d’une fascination

Des siècles après l’Antiquité, Albert Einstein et Charlie Chaplin se rencontrent. Le physicien s’adresse à l’acteur : « Ce que j’admire le plus dans votre art, c’est son universalité. Vous ne dites pas un mot, et pourtant... le monde entier vous comprend. » « C’est vrai, répond le cinéaste. Mais votre gloire est plus grande encore : le monde entier vous admire, alors que personne ne vous comprend. » Voilà qui résume bien l’ambiguïté éternelle des mathématiques, une discipline terriblement abstraite et hermétique qui parvient néanmoins à exercer un fort pouvoir d’attraction sur les non-initiés. Remonter à leurs origines représente un long cheminement sur la voie de la connaissance. Leur histoire commence vraisemblablement il y a vingt mille ans en Afrique équatoriale avec le « bâton d’Ishango », deux petits…

access_time3 min.
quand les fantassins de napoléon étaient à bout de souffle

La bataille de Wagram, menée en 1809 près de Vienne sur la rive nord du Danube, reste l’un des plus sanglants combats menés durant les guerres napoléoniennes. Elle poussa l’archiduc Charles d’Autriche à capituler face aux troupes françaises. Et coûta la vie à plus de 55 000 soldats dans les deux camps. Or, si elle fut si meurtrière, ce n’est pas uniquement parce que la bataille fut violente (seules celles de la Moskova et de Leipzig la dépasseront en intensité). Les médecins militaires Larrey, Percy ou Biron se sont déjà largement penchés sur les troubles subis par les troupes napoléoniennes pendant l’Empire, notamment sur les effets du « vent du boulet », violente commotion née du passage d’un boulet près d’un homme, capables d’entraîner la mort. En cas de survie,…

access_time1 min.
une huile venue de loin

On savait le goûteux liquide ancré dans la tradition gastronomique italienne depuis bien avant notre ère. On ignorait, en revanche, que l’huile d’olive était déjà consommée en Sicile au début de l’âge du bronze, il y a quatre mille ans ! La découverte d’infimes traces du condiment dans une jarre retrouvée sur le site d’habitats de Castelluccio, près de Syracuse, vient de faire reculer de près de sept cents ans la date à laquelle on voit apparaître son usage en Italie. « Grâce aux progrès de la biologie, on est capable d’identifier ce qu’une poterie renfermait, alors qu’on devait, auparavant, se contenter d’imaginer ce qu’elle pouvait stocker: des céréales, du vin, de l’huile… », raconte Davide Tanasi, chercheur en histoire à l’université américaine de South Florida, qui a mené avec…

access_time2 min.
devoirs de scribe à l’époque du roi arthur

La légende du roi Arthur, qui raconte que le souverain serait né à Tintagel, fit de ce site côtier de Cornouailles du Nord, un lieu mythique dès le Moyen Âge. À défaut d’avoir permis d’attester l’existence du célèbre roi, les fouilles du château de Tintagel, que Richard de Cornouailles fit ériger au XIII siècle, révèlent que le site fut bel et bien occupé à l’époque des exploits arthuriens. L’équipe d’archéologues missionnée par la fondation English Heritage vient de retrouver dans les soubassements une intrigante pierre datant du VII siècle, gravée d’inscriptions en langues grecque, latine et celtique, accompagnées de symboles chrétiens. Le vestige, « très rare pour la période qui voit tout juste se développer l’écriture manuscrite », précise l’archéologue principale Jacky Nowakowsky, se révèle être le fruit d’exercices d’écriture…

access_time2 min.
une figurine des temps bibliques

Cette petite tête d’homme en faïence ne mesure que quelques centimètres… Et pourtant, elle est la plus fascinante découverte des toutes dernières fouilles de la citadelle israélienne de Tell Abel Beth Maacah, antique cité du Proche-Orient, menées depuis plusieurs années par une équipe de recherche israélo-américaine. S’agit-il du portrait d’un des illustres rois qui aurait régné sur la ville, mentionnée à plusieurs reprises dans l’Ancien Testament ? « La finesse de la glaçure et du modelage, qui rompt avec les quelques exemples grossiers d’art figuratif de l’époque, mais aussi les méticuleux détails de la coiffe traditionnelle – un bandeau noir et jaune qui recouvre les oreilles de l’homme – laissent penser qu’il pourrait s’agir de la représentation du souverain de la citadelle, peut-être l’un des fameux rois de la Bible…

access_time2 min.
un sacrifice massif d’enfants

Plus de 140 squelettes d’enfants âgés de 5 à 13 ans, ainsi qu’une centaine de lamas, enterrés vers 1400-1450 sur une plage du nord-ouest du Pérou : c’est une bien funeste scène qu’une équipe de chercheurs vient de mettre au jour à Huanchaquito-Las Llamas, situé à 700 kilomètres de Lima. John Verano, anthropologue à l’université américaine de Tulane et membre de la mission, était bien loin d’imaginer que les lambeaux de linceuls décelés par de jeunes Péruviens qui jouaient sur le littoral préfigureraient une telle hécatombe : « Il s’agit, à ma connaissance, du plus important site sacrificiel d’enfants jamais découvert au monde », souligne le chercheur. La tête de chaque dépouille tournée vers l’océan, le visage enduit de pigment rouge symbolisant leur passage dans l’au-delà, la cage thoracique béante…

help