DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Science
Les Cahiers de Science & VieLes Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie No. 186

Tous les deux mois, Les Cahiers de Science & Vie vous proposent 100 pages d'histoire des civilisations anciennes.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe Mondadori Magazines France
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
7,72 $(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
51,81 $(TVA Incluse)
8 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time2 min.
réparer une double injustice

Faut-il dire « auteure » ou « autrice » ? « Docteure » ou « doctoresse » ? L’embarras que suscite la féminisation de certains termes trahit les non-dits de la langue française. Car, enfin, cela fait longtemps qu’« institutrice » fait partie du dictionnaire ! Qu’une femme transmette aux enfants un savoir n’a donc guère posé de problème. Mais qu’elle puisse être auteure, au même titre qu’un homme, c’est une tout autre affaire. « Actrice », oui, mais pas « autrice » : le mot, jugé laid il y a quatre siècles, tomba en désuétude. Du reste, se disait-on, que pourrait bien écrire une femme ? Les sciences ne font pas exception. L’idée qu’une femme puisse rivaliser avec Archimède, Newton, Darwin ou Einstein a paru farfelue durant des siècles. Qu’elle…

access_time4 min.
en corse, une tombe étrusque dormait sous la nécropole romaine

L’archéologie préventive réserve souvent de belles surprises… En Haute-Corse, les fouilles préalables à un projet de résidence qui se sont achevées le 12 avril dernier en ont encore apporté la preuve. Dès juin 2018, de premières tombes de l’époque romaine avaient ainsi été mises au jour sur le site de Lamajone, au sud d’Aléria. Mais une découverte plus rare encore attendait les archéologues sous l’enchevêtrement de sépultures : un escalier, qui débouchait sur un hypogée (chambre funéraire souterraine) étrusque contenant squelette et mobilier funéraire. UN ÉTAT DE CONSERVATION REMARQUABLE Début 2018, un diagnostic avait révélé la présence d’une vaste nécropole à quelques centaines de mètres de la cité antique. Limitées à l’hectare touché par le projet d’aménagement d’habitat individuel, les fouilles ont déjà dévoilé deux tronçons de voirie ainsi que 140 sépultures.…

access_time1 min.
beowulf, aux origines du poème épique

Délicieux mélange de mythologie germanique, de folklore nordique et de tradition chrétienne, le poème épique Beowulf est un monument de la littérature anglo-saxonne. Un chef-d’œuvre majeur, écrit en vieil anglais il y a plus de dix siècles, et qui n’est pas passé bien loin de finir sa vie aux oubliettes… En effet, il ne nous est parvenu que par une unique copie, retrouvée dans un manuscrit du x siècle. Depuis plusieurs décennies maintenant, une controverse fait rage chez les philologues spécialistes du fameux texte : pour les uns, il serait une œuvre collective dont les auteurs multiples ont tiré leur inspiration de la tradition orale, comme semblent notamment l’indiquer certaines variations subtiles du style d’écriture employé. D’autres, à l’instar de l’écrivain J. R. R. Tolkien, auteur notable du Seigneur des…

access_time2 min.
les armes éternelles des guerriers de terre cuite

Sept mille soldats en terre cuite toujours en armes protègent le site funéraire de l’empereur Qin (259-210 avant J.-C.). La longévité de ces épées, lances et autres flèches de bronze antique avait aussi frappé les esprits… mais leur secret n’était pas celui qu’on croyait. La découverte de traces de chrome avait laissé penser que l’empire avait mis au point, il y a plus de 2200 ans, un ancêtre de l’antirouille: une solution composée d’oxyde de chrome dans laquelle auraient été plongées les lames afin qu’elles ne s’altèrent pas et puissent protéger l’empereur pour l’éternité. Sauf que la présence de chrome, qui avait tant stupéfait les découvreurs du mausolée dans les années 1970, ne serait en fait que le fruit… du hasard. Une équipe internationale a analysé la composition du métal…

access_time1 min.
mariages mixtes au temps des croisades

L’histoire a conservé la mémoire des seigneurs partis en Terre sainte entre 1095 et 1291, moins celle des simples combattants. En se penchant sur les ossements de ces soldats oubliés et en en faisant parler pour la première fois l’ADN, des chercheurs de l’institut Wellcome Sanger ont révélé un pan méconnu des croisades : des Européens enrôlèrent des habitants du Proche-Orient, et certains fondèrent même une famille dans ces régions. « Les sépultures liées aux croisés sont rares et le climat est défavorable à la survie de l’ADN », souligne Marc Haber, responsable de l’étude parue dans l’American Journal of Human Genetics. Aussi, la découverte entre 2014 et 2015 de 25 squelettes du xIII siècle à Sidon, au Liban, fut une opportunité inespérée. Traces de blessures, présence d’une monnaie en…

access_time2 min.
magnétiques sculptures guatémaltèques

Lorsqu’elles sont touchées par la foudre, certaines roches, tel le basalte, acquièrent des propriétés magnétiques. Un phénomène naturel fascinant qui n’a pas échappé aux sculpteurs précolombiens il y a plus de 3000 ans ! Au II millénaire avant J.-C., les créateurs de figures ventrues du site précolombien du Monte Alto (Guatemala) firent de leurs statues d’énormes aimants capables d’attirer ou de repousser des objets magnétisés. Ces étonnantes anomalies physiques étaient connues mais n’avaient jamais été étudiées… avant que des chercheurs de l’université d’Harvard ne s’y penchent. À l’aide de magnétomètres fixés à onze œuvres, les scientifiques ont établi une cartographie de leur surface et constaté que les ondes se concentraient principalement à deux endroits précis : le nombril et la tempe droite des statues. « Ce n’est pas un hasard,…

help