menu
close
search
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Culture et Littérature
LireLire

Lire No.473

Chaque mois, découvrez dans LIRE toute l'actualité des livres et des écrivains. Entretiens, dossiers thématiques, extraits de nouveauté et critiques, avec LIRE, vous vivrez plus passionnément votre amour de la littérature.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
EMC2
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
7,48 $(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
34,44 $(TVA Incluse)
5 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
l’édito

Lire ou écrire, il faut choisir. Ou pas. Car l’un ne va pas sans l’autre. Nous avons en effet besoin qu’un texte soit produit pour qu’il se retrouve sous les yeux d’autrui. Reste à savoir comment ces lignes atteignent le regard d’autres personnes que celui de leur auteur. Tel est tout l’enjeu de la publication – comprendre « cette chose que l’on rend publique ». Et de l’édition. C’est souvent là que les choses se gâtent, virent au marathon ou à la course à obstacles. Voilà pourquoi, de manière récurrente, Lire propose un dossier pour répondre à cette fameuse question: « Comment se faire éditer? » Entre conseils et sujets annexes (avec, cette année, un sondage exclusif sur les Français et l’écriture), voici de quoi aider tous ceux qui se…

access_time3 min.
courrier des lecteurs

Pour Michel Les piques ironiques contre Michel Onfray [dans l’article de Louis-Henri de La Rochefoucauld, « Mais qui est vraiment Miche l Onfray ? », paru le mois dernier] m’ont irritée. Car quel est le reproche qui lui est fait ? Il écrirait trop et personne ne saurait maîtriser tant de sujets à la fois. Question numéro un : À partir de combien de livres par an un écrivain est-il graphomane ? Et deux : Pourquoi ne pas accepter que quelqu’un possède un esprit de synthèse hors du commun ? […] La « réac » que je suis apprécie le décryptage dénonciateur et la vulgarisation intelligente qu’entreprend Michel Onfray, surtout lorsque celle-ci cherche à atteindre le grand public. J’ai l’impression que c’est là que le bât blesse pour ses adversaires. La réponse…

access_time1 min.
lire

RÉDACTION Directeur de la rédaction Baptiste Liger Assistante de la rédaction Sabine Dard Chroniqueurs Philippe Delerm, Bruno Dewaele, Diane Ducret, Gérard Oberlé, Josyane Savigneau, Sylvain Tesson Direction artistique Isabelle Gelbwachs Première rédactrice graphiste Marie-Thérèse Poux Révision et secrétariat de rédaction Meriem Djebli, Brigitte de Zélicourt Service photo Cyrille Derouineau Ont collaboré à ce numéro Hubert Artus, Raphaële Botte, Philippe Chevallier, Jean-Pierre Colignon, Léonard Desbrières, Laëtitia Favro, Ilan Ferry, Alexandre Fillon, Virginie Girod, Emmanuel Hecht, Louis-Henri de La Rochefoucauld, Marie Lechevalier, Estelle Lenartowicz, Gladys Marivat, Françoise Monier, Jean Montenot, Pascal Ory, Jacques Perry-Salkow, Pauline Pilaudeau, Dominique Poncet, Christophe Rioux, Alain Rubens, Mina Soundiram, Fanny Thibault Publicité et développement Maïlys Leynaud – 01 47 00 03 23…

access_time3 min.
attention à la marche

J’ai toujours pensé, comme Georges Clemenceau, que le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier, et le meilleur de l’écriture, quand on élabore son sujet. Quand on se demande comment l’approcher. On ne sait pas encore si l’on ira jusqu’au bout, s’il nous donnera du plaisir ou si l’on simulera, pour en finir au plus vite. Puis je me suis penchée sur le sujet. Eh bien, le Tigre avait tort. Pour un écrivain, ce qui compte n’est pas de monter l’escalier, mais bien de le descendre. Comment quitter un personnage, quels derniers mots adresser aux lecteurs? Flaubert… Je ne devrais pas vous le dire, j’ai peur que vous m’en vouliez. Le 3 mai 1880, quelques jours avant sa mort, Flaubert, dans sa propriété de Croisset près de Rouen, écrit…

access_time2 min.
grégoire delacourt

Dieu est amour, dit-on. Mais Édouard, le héros tragique du nouveau roman de Grégoire Delacourt, aura bien du mal à l’entendre. Il débarque en effet plein de fureur dans une église, brisant tout sur son passage. Ce fils de boucher, ayant reçu une éducation catholique, n’a « plus peur du sang depuis longtemps » et a envie d’en découdre avec le curé des lieux. « Les gamins que vous baisez, ils n’ont pas de nom ? » demande ainsi le géniteur du petit Benjamin à l’homme de foi, le père Préaumont. Ce dernier comprend immédiatement le motif de la rage d’Édouard et, calmement, rectifie : le responsable des méfaits contre l’enfant se nomme, en réalité, le père Delaunoy… La confrontation, alors, se prépare. Et elle sera forcément violente, prenant des…

access_time1 min.
en bref…

LE CHIFFRE 10 000 C’est le nombre d’adolescents qui participeront à la deuxième phase d’expérimentation du Pass Culture, projet d’Emmanuel Macron visant à rendre la culture accessible à tous. Ces jeunes disposeront d’une cagnotte de 500 euros pour se rendre à des expositions, au cinéma, à des activités artistiques ou pour acquérir du matériel culturel numérique (livres, musique, etc.). LA PHRASE « Il conduisait la voiture et pouvait s’arrêter pour écrire quelque chose […]. Et à côté de chaque fauteuil, il y avait un carnet de notes. » Matt Salinger Le fils du célèbre écrivain avait annoncé, en 2013, que cinq nouvelles inédites de son père paraîtraient d’ici à 2020 mais toujours rien. Isolé de toute vie publique et médiatique dès les années 1960, l’écrivain n’avait toutefois jamais arrêté d’écrire et le travail…

help