DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Presse people
Paris Match décenniesParis Match décennies

Paris Match décennies Volume 2 - 1960

Revivez 70 ans d'histoire à travers 800 pages de récits et photos exclusives. A l'occasion de cet anniversaire, les plus grandes signatures et photogaphes de Paris Match retracent pour vous les évènements majeurs de notre temps. A travers des centaines de photos mythiques, enrichies de témoignages, retrouvez dans chaque volume la rétrospective d'une décennie.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Lagardere Media News
Lire pluskeyboard_arrow_down

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
souvenirs, souvenirs…

Dites « sixties », et déjà l’œil s’illumine. Cet anglicisme, parfois précédé de « golden » (dorées) suffit pour rendre radieuse une époque qui ne le fut pas tant… Vues d’aujourd’hui, nos années 1960 ont tout pour plaire: insouciance, volupté, premiers flirts, surboums, twist à Saint-Tropez, « Cigarettes, whisky et p’tites pépées »… La pilule, enfin autorisée par le Parlement, soulage les couples d’un été – ou d’une vie – des affres d’une grossesse accidentelle. Fleurissaient alors les amours buissonnières… Aujourd’hui, la cigarette est bannie, la drague vire à la parodie de Guy Bedos, au temps de la télé en noir et blanc… Et le pays croule sous les normes. En ce temps-là c’était les Trente Glorieuses. Elles faisaient rayonner la France. Et le « France ». Lancé dans les chantiers bretons…

access_time3 min.
flirts, surboums et copains

LES ADOS S’ARRACHENT LE POSTER DES IDOLES Cette image est le pari fou de Jean-Marie Périer, photographe emblématique de « Salut les copains ». Pour les 4 ans du journal, il a souhaité réunir tous ceux qui ont illustré ses pages. Et il réussit l’impossible sans trucage en donnant rendez-vous deux mois à l’avance à toutes les vedettes. Le mardi 12 avril 1966, à 16 h 08 précises, il appuie sur le déclencheur de sa chambre de bois 18x24 et 10 flashs électroniques éclairent le plus beau plateau musical français des années 1960: 46 idoles des jeunes et leur mascotte prennent la pose.…

access_time12 min.
johnny rêve d’incarner james dean il sera notre elvis

En ce temps-là – en 1961 –, les vedettes n’étaient pas des stars. Elles s’appelaient Juliette Gréco (« Jolie môme », « Il n’y a plus d’après »), Jean-Claude Pascal, Félix Marten, Georges Moustaki, Charles Trenet, côté « chansons à gogo »; ou encore Miles Davis, pour les plus jazzy émergeant des caves de Saint-Germain-des-Prés sur un éclat de trompette de Boris Vian. Le rock’n’roll, siglé Elvis Presley, débarquant d’outre-Atlantique, notamment du Vieux Sud (Mississippi, Tennessee, Louisiane), ne parlait qu’aux très jeunes. Ils s’appelaient entre eux « teenagers » plutôt qu’« ados » et se défiaient, en bandes rivales – les « blousons noirs » – autour d’auto-tamponneuses de fête foraine. Histoire de les mettre en boîte – le mot boîte (de nuit) allait s’imposer mieux que night-club –, Vian, l’écrivain…

access_time9 min.
feu vert pour la pilule

Nous sommes en mars 1966. Mireille vient d’accoucher de son septième enfant, elle n’a que 23 ans. Ce bébé-là, comme les précédents, elle n’a pas eu le temps de le désirer: sept enfants en six ans… Tous venus par la force de la nature, l’un après l’autre, ne lui laissant pas le temps de se remettre sur pied. A peine le retour de couches s’est-il annoncé qu’elle retombe enceinte. Elle n’en peut plus, sa vigueur et son courage diminuent. Avec déjà six petits dont des jumeaux, ce nouveau-né doit être le dernier, c’est une évidence. Mireille a perdu beaucoup de poids. Elle pèse désormais à peine plus de 40 kilos. Lors de son précédent accouchement, une hémorragie a été stoppée juste à temps pour lui sauver la vie. Elle s’est renseignée.…

access_time2 min.
l’hymne a la liberté

AMANTE, ÉPOUSE OU MÈRE, TOUS LES HOMMES SONT À SES PIEDS « C’est l’histoire d’amour que j’attendais, confie Brigitte Bardot aux envoyés de Match venus couvrir, en exclusivité, son mariage à Las Vegas. Un vrai conte de fées. Gunter a le sens du merveilleux. » Elle a quitté le père de son fils trois ans auparavant et elle a papillonné deci de-là avant sa rencontre avec l’Allemand Gunter Sachs, héritier d’un empire industriel, sportif et amateur d’art, qui ne recule devant aucune folie pour séduire la star. Le « dernier des princes charmants » la couvre de milliers de roses et, pour lui, elle apprend la langue de Gœthe. Le 14 juillet 1966, l’actrice et le playboy se disent « yes » à Sin City, la ville du péché, surnom de…

access_time8 min.
bb « serge était ma passion et moi sa muse. aucun autre homme ne compta plus que lui »

Acette époque, Brigitte était mariée à Jacques Charrier. Elle était enceinte de huit mois et venait de signer le contrat de « La vérité », qui allait devenir son meilleur film. Henri-Georges Clouzot, tyrannique et intraitable, n’avait pas retenu Jean-Paul Belmondo pour le premier rôle masculin. C’est Sami Frey qui l’obtint… Brigitte vivra une histoire d’amour torride avec son partenaire. Fou de rage, Jacques Charrier voulut interdire à Brigitte de faire le film au prétexte que le scénario allait déshonorer sa femme ainsi que lui et le reste de sa famille. Brigitte l’ignora. Le couple vécut des affrontements réels, jusqu’à une tentative de suicide qui laissa des traces psychologiques importantes. La naissance était imminente. Charrier fut appelé sous les drapeaux en septembre 1959. La guerre d’Algérie était à son paroxysme.…

help