DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
  • Art et Architecture
  • Aviation et Bateau
  • Business et Finance
  • Auto et Moto
  • Presse people
  • Comics & Manga
  • Artisanat
  • Culture et Littérature
  • Famille et Éducation
  • Mode
  • Cuisine et Vin
  • Forme et Santé
  • Maison et Jardin
  • Chasse et Pêche
  • Jeunesse
  • Luxe
  • Presse Masculine
  • Film, Télé et Musique
  • Actualité et politiques
  • Photographie
  • Science
  • Sports
  • Tech et Jeux Vidéo
  • Voyages et Plein air
  • Presse Feminine
  • Adulte
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
 / Film, Télé et Musique
Pianiste

Pianiste

No.120

Retrouvez tous les 2 mois un cahier détachable de 48 pages de partitions classées par difficulté et par courant musical, mais également des méthodes pour progresser pas à pas, des interviews et toute l'actualité du piano.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
EMC2
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
10,49 $(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
48 $(TVA Incluse)
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

2 min.
pile ou face

Vous vous apprêtez à aborder la musique de Beethoven avec quelques appréhensions. Et c’est bien normal. On vous l’a souvent présenté comme sourd, misanthrope, fou, et sa musique, à son image: sauvage et explosive.Comme tout le monde, vous vouez un culte sans précédent à ce démiurge en colère. Mais il vous fait peur. Sans compter que vous avez peut-être découvert les descriptions peu avantageuses qui circulent librement sur sa personne : « Il est petit, brun, marqué de petite vérole,[…] des cheveux noirs, très longs, qu’il rejette en arrière, […] ses vêtements sont déchirés, il a l’air complètement déguenillé », lit-on sous la plume de sa muse Bettina Brentano. Tous ses biographes s’accordent pour dire qu’il était malheureux en amour : « Je vous aime autant que vous ne m’aimez…

1 min.
pianiste

Directeur de la publication Frédéric Mériot RÉDACTION Rédactrice en chef Elsa Fottorino Secrétaire de rédaction Vanessa François Directrice artistique Isabelle Gelbwachs Rédactrice-graphiste Sarah Allien Iconographe Cyrille Derouineau Illustrations de couverture Superstock/Rue des Archives Illustrations Éric Heliot Portraits Stéphane Manel ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO A. Cochard, A. Sorel, L. Heliot, A. Giger, A. Lompech, M. Khong, J.-M. Molkhou, D. Pascal, P. Lay, P. Montag, J.-C Hoffelé, L. Mézan, J.-P. Jackson, J. Rousseau, E. Orsenna…

5 min.
en bref

Une étoile s’éteint HOMMAGE L’immense chef d’orchestre letton Mariss Jansons est décédé le 1er décembre à Saint-Pétersbourg. Le chef âgé de 76 ans a succombé à une insuffisance cardiaque. Artiste accompli, il a dirigé les plus grandes phalanges, de l’Orchestre philharmonique de Vienne – il appartenait au cénacle restreint des chefs invités à diriger le concert du Nouvel An viennois – à l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam. Il n’était pas seulement l’un des plus grands chefs d’orchestre du globe. C’était aussi un homme généreuxet d’une profonde humanité, comme en témoignent tous ceux qui ont travaillé avec lui. Il laisse derrière lui des enregistrements immortels, de la 13e Symphonie de Chostakovitch avec l’Orchestre et le Chœur de la Radio bavaroise aux symphonies de PIERRE HENRY POUR LE TEMPS PRÉSENT C’est à la Cité de la…

4 min.
dans ses cordes

L’aurait-on cru? L’un des hauts lieux de la restauration du piano ancien en France se trouve dans le petit village de Donzyle-National, au cœur de la Bourgogne. Entouré de ses chats et de ses chiens, dans une grange réaménagée en atelier, Christopher Clarke redonne vie à d’inestimables pianos du débutdu XIXe siècle. Celafaitplus de quinze ans que cet Écossais s’est installé en France. il le concède bien volontiers, il est venu à la restauration un peu hasard: « Je faisais mes études à Édimbourg en sciences humaines. J’avais acheté un vieil harmonium que j’ai commencé à retaper. Puis j’ai voulu réparer un petit piano carré que j’ai un peu massacré, il faut bien l’avouer. Mais je suis devenu mordu. » Après quelques années de formation dans des ateliers de restauration…

1 min.
l’op. 2 en la majeur selon alexandre kantorow

« Les quatre premières sonates de Beethoven lui ont permis de montrer qui il était. Ce sont de longues œuvres en quatre mouvements dont l’écriture rappelle celle des symphonies ou des quatuors à cordes: polyphonique et très dense, mais remplie de fraîcheur et d’humour. La deuxième dévoile un côté un peu sarcastique, mais aussi des éléments que l’on retrouvera ensuite dans l’œuvre du compositeur: des moments d’humeur lorsque la musique devient soudain têtue et obstinée, ou bien des passages extrêmement profonds. Le deuxième mouvement est ponctué de passages tristes ou mélancoliques; c’est un mélange entre une marche nuptiale et une marche funèbre, à la fois beau et sombre. La pièce repart ensuite dans un caractère de salon, marqué d’improvisation et d’humour jusqu’à la fin. J’ai travaillé cette sonate pendant des…

5 min.
demandez le programme tour d’horizon beethovénien

Comment abordez-vous cette année Beethoven? Je viens de sortir ma deuxième intégrale des concertos de Beethoven avec le Sinfonia Varsovia, que je dirige depuis le piano. En tant que chef, j’apporte une dimension plus chambriste tout en réfléchissant sur cette intrication entre l’orchestre et le soliste bien plus complexe que chez Mozart. Pour moi, le plus redoutable reste le Quatrième Concerto avec sa partie pour piano très exigeante et une dimension orchestrale qui prend un nouvel essor. Dans le Cinquième, Beethoven franchit un pas considérable. On sait aujourd’hui qu’il annonce Brahms, Schumann et tant d’autres, mais il ne faut pas oublier la manière dont le piano est écrit, l’utilisation des registres extrêmes, le début du concerto qui est une grande cadence avec trois accords d’orchestre scandés, le mouvement lent qui annonce…