ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Boating & Aviation
Le fana de l'aviation

Le fana de l'aviation No. 607

Le Fana de l'Aviation fait partie du petit cercle des grandes revues d'histoire de l'aviation dans le monde. Née en 1969, c'est aujourd'hui une revue de référence à travers le monde, grâce à ses textes et à son iconographie. L'aviation est un sujet technique ? Le Fana de l'Aviation emploie un langage simple et clair pour s'adresser à un public très large, du passionné d’histoire au professionnel de l’aviation. Le Fana de l'Aviation publie chaque mois des monographies, des reportages sur les collections d'avions anciens, les musées, les restaurations. Il s’attache également à suivre l’actualité des avions de collection qui volent toujours, et bien sûr des meetings aériens à travers le monde. Les analyses historiques s’appuient sur la collaboration des meilleurs historiens spécialisés dans de nombreux pays, tant en France qu’à l’étranger.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Editions Lariviere SAS
Frequency:
Monthly
BUY ISSUE
$10.19(Incl. tax)
SUBSCRIBE
$51.88(Incl. tax)
6 Issues

in this issue

2 min.
un nouveau “bearcat” a retrouvé le ciel en californie

Le 8 mai dernier, Steve Hinton a procédé à Chino, près de Los Angeles, au premier vol après restauration du Grumman G-58A (version civile du F8F “Bearcat”) immatriculé NL3025. Cet avion a été construit en 1947 en tant que Grumman G-58A n° de série 739A. Il avait été restauré au début des années 1990 à Chino par la société Square One Aviation de l’Américain Elmer Ward, qui l’avait fait peindre aux couleurs du G-58A Gulfhawk 4th qu’Alford “Al” Williams, un ancien pilote de l’US Navy et pilote de course, avait présenté de façon spectaculaire dans les spectacles aériens américains immédiatement après la guerre. La Gulf Oil Company avait commandé cette version civile du F8F, désignée G-58A, spécialement pour Al Williams dont les trois précédents avions avaient porté les couleurs de…

3 min.
afflux de t-28 “trojan” dans l’hexagone

Le 16 avril dernier, sur l’aérodrome de Melun-Villaroche, le North American T-28A matricule 49-1574, immatriculé NX80696, fabriqué en 1950, a été déchargé du conteneur qui l’a acheminé depuis les Etats-Unis jusqu’en France. Le biplace a ainsi rejoint les autres avions du collectionneur Alain Battisti : Douglas C-47, TB30 “Epsilon”, Fouga “Magister”, Howard DGA. Après l’avoir débusqué en 2014 dans un hangar au sud de Minneapolis, où l’avion prenait la poussière depuis des années, Alain Battisti l’avait fait remettre en état aux Etats-Unis (lire notre article complet dans Le Fana de l’Aviation n° 568 de mars 2017). Il est un des rares T-28A encore en état de vol, et qui plus est avec son hélice bipale d’origine – nombre de collectionneurs préfèrent la remplacer par une tripale. Auparavant, le 12 février,…

4 min.
en bref

Le C-47 de D-Day Wings a volé aux Etats-Unis Le 15 mars dernier, le Douglas C-47B-15-DK matricule 43-49297 de l’association française D-Day Wings s’est à nouveau envolé après plusieurs années d’immobilité. Plusieurs mois de travaux ont été nécessaires pour sa remise en état pour son convoyage sur le Mallard Landing Airport, 50 km au sud d’Atlanta, d’où il a rejoint de ses propres ailes l’aéroport de Griffin, à une dizaine de kilomètres au sud-ouest. Il y est désormais abrité dans un hangar où sa remise en état se poursuit avec pour objectif de le ramener en vol en France avant la fin de l’année. Un “Sea Fury” de plus en Europe À Sywell, en Grande-Bretagne, la société Air Leasing de Richard Grace a reçu d’Australie le Hawker “Sea Fury” FB 10 n° de…

4 min.
la restauration du “mosquito” matricule rl249 prend de l’ampleur

L’organisation britannique People’s Mosquito a lancé au début du mois d’avril l’Operation Jericho 2020 (en écho à l’opération Jericho, le fameux raid sur la prison d’Amiens du 18 février 1944) dans le but de récolter 250 000 livres (286 000 euros). L’objectif est de terminer la fabrication des indispensables moules, sans lesquels le fuselage ne peut être construit, et donc sans lesquels le projet de restauration en état de vol du DH 98 “Mosquito” NF Mk 36 matricule RL249 ne peut aboutir. Aucun moule d’époque n’a survécu ; ils ont tous été détruits dans les années 1950. Il est donc nécessaire d’en fabriquer de nouveaux, comme l’a fait en Nouvelle-Zélande le défunt Glyn Powell, dont l’entreprise visionnaire a permis la restauration en état de vol par la société néo-zélandaise AvSpecs…

1 min.
le c-54 de la berlin airlift historical foundation endommagé par une tornade

Le 13 avril dernier, le Douglas C-54 “Skymaster” Spirit of Freedom de la Berlin Airlift Historical Foundation a été lourdement endommagé par une tornade sur l’aéroport de Walterboro, en Caroline du Sud aux États-Unis. Les vents violents ont projeté le quadrimoteur contre un hangar. Il avait été convoyé à Walterboro en décembre dernier pour recevoir un nouveau type de transpondeur rendu obligatoire par une nouvelle réglementation. L’arrière de l’aile gauche s’est encastré dans un auvent du hangar, tandis que la queue est venue se poser sur le toit. Une première évaluation des dégâts a révélé que le bord de fuite du panneau extérieur de voilure de l’aile droite a été endommagé, tandis qu’un des volets de l’aile gauche a été détruit, et la portion de bord de fuite de l’aile…

1 min.
l’imperial war museum de londres expose un avion suicide “ohka” restauré

Un exemplaire d’avion suicide Yokosuka MXY7 “Ohka” est exposé restauré dans l’atrium de l’Imperial War Museum de Londres depuis le début du mois de mars. Il s’agit de l’un des quelques exemplaires capturés qui avaient été expédiés en Grande-Bretagne après la Deuxième Guerre mondiale pour y être étudiés. Il a longtemps été conservé par la Defence Explosive Ordnance Disposal School (école de démineurs) de Chattenden, qui en a fait don en 2011 à l’Imperial War Museum quand elle a déménagé. La restauration n’a cependant débuté qu’en avril 2017 et été réalisée dans les ateliers de Duxford.…