ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Les Affaires Plus

Les Affaires Plus

Printemps 2021
Add to favorites

Le magazine Les Affaires Plus vous aide à gérer efficacement vos finances, vos investissements et à prendre le contrôle de votre vie professionnelle.

Read More
Country:
Canada
Language:
French
Publisher:
Transcontinental Media G.P.
Frequency:
Quarterly
BUY ISSUE
$4.19(Incl. tax)
SUBSCRIBE
$20.99(Incl. tax)
12 Issues

in this issue

3 min.
les règles du jeu

Je n’oublierai jamais cette partie de Monopoly. J’étais l’invité d’une famille et ce clan avait une curieuse règle: il permettait l’achat d’un hôtel sans posséder les quatre maisons requises au préalable. Si vous avez déjà réclamé 200$ après avoir passé Go, vous comprenez l’hérésie. Avec le recul, cette règle a l’avantage de s’épargner de longues heures d’ennui à ce jeu interminable, mais l’astuce devient injuste si les joueurs n’ont pas été prévenus du changement aux règles. J’étais le premier à acheter une maison. Quand j’ai vu la mère de mon ami placer un hôtel sur un terrain vide pour le même prix, j’avais vraiment l’impression d’avoir été catapulté dans un monde parallèle. Nous ne parlions plus le même langage. Je n’aurais jamais gaspillé mon argent à acheter une simple maison, si j’avais…

1 min.
en bref

« Toutes les tendances qui suscitent de l’enthousiasme sont accueillies avec une part de scepticisme. C’est la raison pour laquelle l’occasion d’investir dans les sociétés innovantes est si grande. La plupart des gestionnaires préfèrent encore les compagnies dont le modèle d’affaires sera ébranlé. »– Cathie Wood, présidente d’ARK Investment Mangement, qui gère des FNB spécialisés dans les sociétés innovantes et qui est une importante actionnaire de Tesla. Craignez la bulle plutôt que l’inflation Avec des banques centrales ultra-accommodantes, certains se demandent si l’inflation n’est pas prête pour un retour en force. Ces craintes sont prématurées, croit Mark Zandi, économiste en chef de Moody’s Analytics. La flambée des prix des actifs financiers (actions, obligations, immobilier résidentiel et même les cryptomonnaies) l’inquiète davantage. Les évaluations à un sommet amènent le risque d’un krach qui…

4 min.
sachez bien interpréter le ratio de distribution

Votre stratégie repose en tout ou en partie sur les dividendes? Vous auriez avantage à connaître le ratio de distribution et à savoir l’interpréter. Cet indicateur vous permettra de déterminer si vos revenus sont sûrs, ou si, à l’inverse, vous risquez de vous faire couper l’herbe sous le pied. Plusieurs investisseurs connaissent et prennent le temps de calculer le rendement du dividende, remarque François Bélanger, conseiller en placement chez BMO Nesbitt Burns. Cet indicateur se calcule en divisant le dividende à recevoir pour une année par le prix de l’action. « L’ennui, c’est que certains de ces investisseurs vont se baser seulement sur cet indicateur et vont sauter trop vite aux conclusions en se disant “Oh, c’est bon, le rendement du dividende est de 10 %” », note le conseiller. Rien ne…

6 min.
carl simard le medici bien d’ici

Son cabinet gère 550 millions de dollars (M$) qui lui ont été confiés par 650 familles. Si on ne lui avait pas posé la question en fin d’entrevue, Les Affaires Plus ne l’aurait peut-être jamais appris. C’est que Carl Simard, au contraire d’autres gestionnaires qui s’empressent de discuter des montants qu’ils gèrent, avoue ne pas avoir vraiment de rêves de grandeur. « Je ne parle pas de mes actifs sous gestion par moi-même parce que ça ne m’intéresse pas, dit-il. On ne mesure pas notre succès par notre taille. On ne veut pas être la plus grosse firme; juste la meilleure. » Le critère du succès, pour lui, repose plutôt sur deux choses simples: la performance et le service. Dans le premier cas, les chiffres sont sans équivoque. Entre 2009 et…

6 min.
telus santé veut grandir avant de penser à la bourse

«Notre “focus” reste l’exécution de notre stratégie de croissance, répond François Gratton, chef de la direction de Telus Santé. On veut tirer profit de l’effervescence que l’on voit actuellement en santé, et la capturer. Il nous reste du travail à faire. En temps et lieu, on choisira l’option à mettre de l’avant. On n’est pas rendu là. » Le dirigeant, qui est également chef de la direction de Telus Québec et de Telus Agriculture, se fait avare de détails sur les projets à venir. Ceux-ci devraient, promet-il, créer beaucoup de valeurs pour ses clients. Il dit vouloir demeurer « à l’ avant-garde » de la qualité des soins et espère pouvoir révéler « quelques surprises » dans les mois qui viennent. Pour s’assurer d’être en mesure de repérer les occasions les plus…

9 min.
un pari sur la reprise

Sans surprise, les titres de petite capitalisation sont beaucoup plus nombreux que les moyennes et grandes entreprises cotées en Bourse. Au Canada, l’univers des actions compte quelque 3 300 titres alors que ce chiffre avoisine les 10 000 aux États-Unis. « Quand on classe ces sociétés en fonction de leur capitalisation boursière, on constate que les premières sociétés de petite capitalisation arrivent au 180e rang au Canada, avec une capitalisation d’environ 2,5 milliards de dollars (G$) », observe Ian Tam, directeur de la recherche en investissement de Morningstar Canada lors d’une entrevue à la fin janvier. Tout ce qui suit entre donc dans cette catégorie d’actifs. On pourrait toutefois exclure les microcapitalisations, qu’on appelle parfois penny stocks et qui sont perçues comme des investissements spéculatifs (voir encadré). Selon le site…